Progrès pour les enfants

L’UNICEF publie Progrès pour les enfants, un bilan de la vaccination dans le monde

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ05-0252/ Pirozzi
Un agent de santé vaccine un bébé tenu par sa mère, sur l’île de Kudahuvadhoo, dans l’atoll de Dhaalu (Maldives).

NEW YORK, 29 septembre 2005 – Le rapport de l’UNICEF sur la vaccination Progrès pour les enfants, diffusé aujourd’hui, indique que les enfants immunisés contre la rougeole ont également davantage de chances d’être immunisés contre d’autres maladies évitables par la vaccination – ce qui sauve la vie de millions d’enfants chaque année.

Le rapport utilise la diminution de la mortalité due à la rougeole pour mesurer le progrès des pays dans la réalisation des objectifs de vaccination. Parmi les maladies évitables par vaccination, la rougeole est l’une des plus meurtrières. Mais des progrès ont été effectués dans la réduction du nombre de décès d’enfants.

Le rapport confirme que 103 pays et territoires sont déjà parvenus en 2003 à une protection vaccinale contre la rougeole de 90 pour cent chez les enfants de moins d’un an. Sur les 90 pays qui n’avaient pas obtenu ce niveau de couverture, le rapport prévoit que :

  • pays devraient probablement l’atteindre d’ici 2010
  • devront effectuer des progrès pour l’atteindre d’ici 2010
  • 19 devront inverser la tendance à la baisse de la couverture vaccinale 

La vaccination épargne des vies et elle est économique

« La vaccination sauve la vie actuellement d’environ deux millions d’enfants de moins de cinq ans chaque année », a déclaré la Directrice générale de l’UNICEF, Ann M. Veneman, « c’est une des interventions les plus sûres et les plus économiques que nous connaissons. Nous devons protéger les acquis dans de nombreux pays et redoubler d’efforts dans d’autres. »

Actuellement, un nourrisson sur quatre dans le monde risque une maladie évitable par la vaccination, en particulier l’Haemophilus influenzae de type b (Hib), la coqueluche, la polio et/ou le tétanos néonatal, et la rougeole.

Lors de la Session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies consacrée aux enfants (2002), la communauté internationale a adopté l’objectif spécifique d’une vaccination d’au moins 90 pour cent des enfants de moins d’un an dans tous les pays d’ici 2010.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ04-0675/ Pirozzi
Shafieva Gulbarg observe son fils, Shahriyor, de 5 ans, alors qu’on lui administre une dose de vitamine A au centre médical de Vose, Tadjikistan. On donne également à tous les enfants de la vitamine A afin de contribuer au renforcement leur système.

Le travail qui reste à faire

Progrès pour les enfants indique que, dans 103 pays, 90 pour cent des enfants sont déjà protégés contre les maladies communes, évitables par la vaccination, et que 16 autres pays sont en train d’effectuer des progrès constants.

Toutefois, un travail énorme reste à faire.

Dans 74 pays, les programmes n’ont pas atteint des niveaux suffisants de vaccination de routine ou bien les progrès sont lents. Ces pays se trouvent dans leur majorité en Afrique de l’Ouest et centrale, où seulement 52 pour cent des enfants ont bénéficié d’une vaccination de routine.

L’avenir

«  En améliorant la couverture vaccinale, en adoptant les nouveaux vaccins aussitôt qu’ils sont disponibles et en reliant la vaccination à d’autres interventions, comme la distribution de moustiquaires pour lutter contre le paludisme, nous pouvons nous rapprocher considérablement de l’Objectif du Millénaire pour le développement qui consiste à améliorer la survie de l’enfant, un des objectifs essentiels », a dit Mme Veneman.

Progrès pour les enfants» complète le travail effectué avec des partenaires tels que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). L’UNICEF et l’OMS ont lancé en mai  « Vaccination dans le monde : vision et stratégie » qui va rapprocher les programmes de vaccination des autres secteurs de la santé. 

Ce rapprochement va permettre notamment aux enfants qu’on vaccine de bénéficier d’autres interventions sanitaires, par exemple de recevoir des suppléments en vitamines et des médicaments visant à prévenir des maladies parasitaires comme les vers.

L’année 2005 est cruciale pour l’évaluation des progrès réalisés en vue d’atteindre les objectifs de vaccination dans le monde.


 

 

Vidéo

Septembre 2005 :
Le correspondant de l’UNICEF, Thierry Delvigne-Jean, parle du rapport Progrès pour les enfants sur la vaccination dans le monde.

bas | haut débit
(Real player)

Journalistes :
Obtenez des vidéos de qualité professionnel chez The Newsmarket

Présentation multimédia (en anglais)

Recherche