Progress for Children Homepage
PROGRÈS POUR LES ENFANTS: UN MONDE DIGNE DES ENFANTS, BILAN STATISTIQUE Voir les numéros précédents >

Mutilations génitales féminines/excision

Mutilations génitales féminines/excision

Cible définie dans Un monde digne des enfants : mettre fin aux pratiques traditionnelles ou coutumières qui violent les droits des enfants et des femmes, telles que [...] les mutilations génitales féminines

Selon l’UNICEF, quelque 70 millions de jeunes filles et de femmes âgées de 15 à 49 ans ont subi des mutilations génitales ou l’excision (MGF/E) dans 27 pays d’Afrique et du Moyen-Orient. La prévalence des MGF/E a reculé lentement mais régulièrement au cours des 15 dernières années. Les femmes jeunes sont moins susceptibles d’avoir subi une forme quelconque de mutilation génitale que les femmes plus âgées.

Les mutilations génitales et l’excision constituent une violation des droits fondamentaux des jeunes filles et des femmes car elles bafouent leurs droits à l’intégrité physique et mentale et leurs droits à ne pas être exposées à la violence et à la discrimination. Dans les cas les plus extrêmes, les MGF/E mettent la vie de ces filles et de ces femmes en danger.

Le recul de la prévalence des mutilations génitales et de l’excision s’explique probablement par l’effet des législations, des changements politiques au niveau national et des actions communautaires. En raison des pressions sociales, certaines personnes qui s’opposent aux MGF/E n’osent pas abandonner cette pratique. Le rejet de cette pratique à grande échelle dépend de l’adoption de mesures collectives.

 

LES FILLES PLUS ÂGÉES ET LES FEMMES PLUS JEUNES RISQUENT MOINS D’AVOIR SUBI DES MGF/E QUE LES FEMMES PLUS ÂGÉES

Prévalence des MGF/E chez les femmes par groupe d’âge, dans 26 pays pour lesquels des données étaient disponibles (1997–2006)

 

LES TAUX DE MGF/E VARIENT SELON L’ORIGINE ETHNIQUE, SELON LES PAYS ET AU SEIN D’UN MÊME PAYS

Pourcentage de jeunes filles et de femmes âgées de 15 à 49 ans ayant subi des MGF/E dans 27 pays d’Afrique et du Moyen-Orient (1997–2006)

 

LA PRATIQUE DES MGF/E PEUT SE MAINTENIR MALGRÉ UN FAIBLE SOUTIEN

Niveaux de soutien apportés aux MGF/E par les filles et femmes et prévalence de ces pratiques chez leurs filles dans huit pays où le soutien est plus faible que la prévalence (1997–2006)

 

Source des chiffres cités sur cette page : bases de données mondiales de l’UNICEF, 2007, sur la base d’EDS et MICS et d’autres études nationales réalisées dans 27 pays, 1997–2006. L’analyse de la prévalence par groupe d’âges se fonde sur les données extraites d’une enquête réalisée dans 26 pays.