Progress for Children Homepage
PROGRÈS POUR LES ENFANTS: UN MONDE DIGNE DES ENFANTS, BILAN STATISTIQUE Voir les numéros précédents >

POUR LA SANTE ET LE BIEN-ETRE DU NOUVEAU-NE, LA MERE DOIT COMMENCER

Pourcentage de femmes âgées de 15 à 49 ans qui ont allaité leur nourrisson dans l’heure qui a suivi la naissance (1990–2006)

Soins aux nouveau-nés

Soins aux nouveau-nés

Cible définie dans Un monde digne des enfants : une attention particulière doit être accordée aux soins prénatals et postnatals, aux soins obstétriques essentiels et aux soins aux nouveau-nés, notamment pour les femmes et les enfants habitant dans des régions dépourvues de services

Chaque année, environ 4 millions d’enfants meurent lors des 28 premiers jours de leur vie, à savoir la période dite néonatale. Étant donné que les décès de nouveau-nés représentent 37 % des décès d’enfants de moins de 5 ans, il est indispensable d’améliorer la survie néonatale – de faire reculer la mortalité infantile – pour atteindre l’OMD 4.

Pour faire baisser le nombre de décès de nouveau-nés, il faut améliorer la santé des femmes pendant la grossesse, fournir des soins appropriés à la mère et au nouveau-né pendant l’accouchement et immédiatement après la naissance et prendre soin du bébé pendant les premières semaines de la vie. Les interventions qui sont à la fois économiques et faisables sont les suivantes : amorcer l’allaitement maternel dans l’heure qui suit la naissance de l’enfant, garantir une bonne hygiène du cordon ombilical, garder le bébé au chaud, reconnaître les signes de danger et rechercher les soins appropriés, et administrer des soins spéciaux aux nourrissons souffrant d’insuffisance pondérale. La chaîne de soins dès la grossesse et pendant la petite enfance doit intégrer les programmes communautaires de façon à renforcer les systèmes de santé.

Un ensemble d’indicateurs permettant d’évaluer les interventions destinées aux nouveau-nés est en cours d’élaboration. Il faut encore les peaufiner et les inclure dans les enquêtes sur les ménages.

Note : la couverture par plusieurs interventions visant à améliorer la survie des nouveau-nés est analysée dans d’autres chapitres de ce Bilan statistique. En ce qui concerne les interventions liées à la nutrition, comme l’allaitement exclusif au sein pendant les six premiers mois de la vie; concernant les interventions pendant la grossesse et l’accouchement; concernant la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant.

COUVERTURE PAR LES INTERVENTIONS ESSENTIELLES À LA SURVIE DU NOUVEAU-NÉ DANS LE MONDE EN DÉVELOPPEMENT

 

CHAQUE ANNÉE, ENVIRON 4 MILLIONS DE NOUVEAU-NÉS MEURENT AU COURS DES 28 JOURS QUI SUIVENT LEUR NAISSANCE

Classement des décès néonatals par cause (2000)

 

LES NOUVEAU-NÉS DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT COURENT HUIT FOIS PLUS DE RISQUES DE MOURIR QUE LES NOUVEAU-NÉS DES PAYS INDUSTRIALISÉS

Taux de mortalité néonatale (pour 1 000 naissances vivantes), par région (2000)

 

LES NOUVEAU-NES SONT PEU NOMBREUX A RECEVOIR DES SOINS POSTNATALS EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE

Proportion de femmes ayant accouché en dehors d’un établissement de santé et dont les nouveau-nés ont été examinés dans les trois jours qui ont suivi leur naissance (1999–2005)

 

PRINCIPALES INTERVENTIONS PERMETTANT DE FAIRE RECULER LA MORTALITÉ ET LA MORBIDITÉ NÉONATALES

 

Source des chiffres cités aux pages 24–25 : bases de données mondiales de l’UNICEF, 2007. Classement mondial des décès néonatals, par cause: Lawn, Joy E., Simon Cousens et Jelka Zupans, « 4 million neonatal deaths? When? Where? Why? », The Lancet, vol. 365, no. 9462, 3 mars 2005, pp.891-900. Interventions essentielles : Darmstadt, G.L., et al., « Evidence-based, cost-effective interventions: How many newborns can we save? » Série sur la survie du nouveau-né publiée dans The Lancet, vol. 365, no. 9463, 12 mars 2005, pp. 997-968 mars 2005.