Progress for Children Homepage
PROGRÈS POUR LES ENFANTS: UN MONDE DIGNE DES ENFANTS, BILAN STATISTIQUE Voir les numéros précédents >

PLUS DE LA MOITIÉ DES ENFANTS SOUFFRANT DE PNEUMONIE SONT TRAITÉS PAR DES SOIGNANTS APPROPRIÉS

Pourcentage d’enfants de moins de 5 ans présumés atteints de pneumonie emmenés chez un soignant approprié, par région (2000–2006)

Pneumonie

Pneumonie

Cible définie dans Un monde digne des enfants : réduire d’un tiers le nombre de décès dus aux affections respiratoires aiguës

La pneumonie fait plus de victimes chez les enfants que n’importe quelle autre maladie – plus que le SIDA, le paludisme et la rougeole réunis. Environ 2 millions d’enfants de moins de 5 ans y succombent chaque année – soit environ un décès d’enfant sur cinq dans le monde. Et jusqu’à un million de nourrissons succombent à des infections graves, la pneumonie notamment, pendant la période néonatale.

La prévention de la pneumonie chez les enfants est essentielle pour réduire le nombre de décès d’enfants. Et pourtant, seule une personne sur quatre qui élèvent des enfants sait reconnaître les deux principaux symptômes de la pneumonie – une respiration difficile et haletante – qui indiquent que l’enfant doit être traité immédiatement. Plus de la moitié des enfants de moins de 5 ans qui semblent souffrir de pneumonie dans le monde en développement sont emmenés chez un soignant approprié, mais cette proportion a peu augmenté depuis 2000.

UTILISATION D’ANTIBIOTIQUES POUR TRAITER LA PNEUMONIE : NOUVELLES DONNÉES

Pourcentage d’enfants de moins de 5 ans présumés atteints d’une pneumonie et qui sont traités par antibiotiques dans 36 pays

PLUS DE LA MOITIÉ DES ENFANTS SOUFFRANT DE PNEUMONIE SONT TRAITÉS PAR DES SOIGNANTS APPROPRIÉS

Pourcentage d’enfants de moins de 5 ans présumés atteints de pneumonie emmenés chez un soignant approprié, par région (2000–2006)

 

Source des chiffres cités sur cette page : bases de données mondiales de l’UNICEF, 2007. Utilisation d’antibiotiques : enquêtes en grappes à indicateurs multiples et Enquêtes démographiques et sanitaires dans 36 pays, 2005–2006. Cause du décès : Groupe de références épidémiologiques sur la santé de l’enfant (CHERG), avec une analyse supplémentaire réalisée par l’UNICEF.