Progress for Children Homepage
UN BILAN DE L’EAU ET DE L’ASSAINISSEMENT, NUMÉRO 5, SEPTEMBRE 2006 Voir les numéros précédents >

Atteindre les cibles

Atteindre les cibles

Il ne fait aucun doute que la cible de l’OMD pour l'eau potable peut être atteinte. Même la cible pour l’assainissement pourrait être atteinte à condition d’y consacrer des ressources et un engagement suffisants.

Ceci exigera toutefois des ressources supplémentaires à prélever des budgets nationaux et de l’aide publique au développement. Le niveau d’investissement, tant financier qu’humain, doit simplement être relevé.

À cet effet, il faudra non seulement que des modalités plus vigoureuses de partage des coûts soient conclues entre les gouvernements nationaux, les communautés et les ménages, mais il faudra encore procéder à une réaffectation des ressources existantes – du gouvernement et d’ailleurs – pour cibler les communautés les plus défavorisées qui luttent depuis trop longtemps sans accès à ces services de base.

Selon les estimations de l’OMS et de l’UNICEF, il faudrait consacrer 11,3 milliards de dollars par an d’ici à 2015 pour fournir aux populations mal desservies des services de base bon marché d’approvisionnement en eau et d’assainissement. Plus de 80 % du montant total des ressources nécessaires devront aller à l’Asie et à l’Afrique.

Ce serait de l’argent dépensé à bon escient si l’on considère les immenses avantages qui découleraient de ce succès – notamment une réduction des décès d’enfants et des épisodes morbides, une augmentation du nombre de jours passés à l’école, et le temps gagné par les femmes et les jeunes filles lorsque l’approvisionnement en eau et les équipements d’assainissement sont plus proches du foyer.

Neuf étapes sont proposées pour atteindre les cibles de l’OMD. Elles reprennent en grande partie les conclusions consignées dans le rapport du Groupe de travail sur l’eau et l’assainissement du Projet du Millénaire. Il s’agit de :

  1. Appeler l’attention sur l’assainissement et l'hygiène dans toutes les enceintes politiques et de développement. L’assainissement est dans une situation de crise à laquelle il faut remédier de toute urgence.

  2. Accroître le financement, par le gouvernement, des améliorations relatives à l’eau et à l’assainissement, et mettre certains pays ‘sur une voie accélérée’ afin de renforcer rapidement l’aide publique au développement et d’autres formes d’aide financière au secteur, en utilisant des critères de sélection tels que la bonne gouvernance et la capacité d’absorption.

  3. Soutenir et introduire une série d’‘initiatives à impact rapide’ comprenant des programmes encourageant le lavage des mains, le traitement de l’eau des ménages et le ‘franchisage’ des prestations de service d’eau et d’assainissement de façon à démontrer qu’il est possible de faire une différence en peu de temps – tout en soulignant l’importance des interventions à plus long terme visant à fournir et à rendre plus performants ces services de base.

  4. Accélérer l’accès à l’eau et à l’assainissement, en accordant une attention particulière aux populations non desservies, tant urbaines que rurales, en renforçant la gestion et l’allocation des ressources, et en s’assurant que les programmes nationaux du secteur privilégient l’accès aux services d’eau et d’assainissement afin d’améliorer la santé et les moyens de subsistance durables des pauvres.

  5. Privilégier les services bon marché et viables, en particulier au niveau du ménage, en accordant l’attention qui convient aux systèmes communautaires d’entretien et d’opération et en s’assurant que des plans sont en place pour revaloriser les services compte tenu de la capacité de la population de payer ces services.

  6. Encourager la sécurité de l’approvisionnement en eau des ménages en garantissant la mise à disposition de quantités suffisantes d’eau de qualité appropriée pendant toute l’année protégeant ainsi la survie, la santé et la productivité de la famille, sans compromettre l’intégrité de la base de ressources environnementales.

  7. Renforcer les politiques et les cadres institutionnels nécessaires pour améliorer l’assainissement, l’approvisionnement en eau salubre et l’hygiène, et renforcer les capacités du gouvernement en termes de leadership et de responsabilité.

  8. Reconnaître qu’il est important de réaliser les OMD relatifs à l’eau et à l’assainissement dans les cadres de développement national et régional.

  9. Renforcer les partenariats afin de sensibiliser les populations et d'obtenir des engagements en faveur de l'action nécessaire pour atteindre les OMD.