Progress for Children Homepage
UN BILAN DE L’EAU ET DE L’ASSAINISSEMENT, NUMÉRO 5, SEPTEMBRE 2006 Voir les numéros précédents >

Plus d’un milliard de personnes n’ont pas accès à des sources améliorées d’eau potable.

Graphique avec ventilation régionale des chiffres.

Eau potable

Eau potable

Les enfants et les adultes qui consomment de l’eau tirée de puits ordinaires non protégés, de rivières, de lacs et de cours d’eau, sont exposés aux infections provoquées par des maladies d’origine hydrique si l’assainissement n’est pas adéquat. Trop rares sont ceux qui bénéficient de la sécurité et du confort que représente une eau traitée sous contrôle sanitaire, amenée par des canalisations jusque dans leurs maisons ou à proximité.

Entre ces deux extrêmes, on trouve des sources d’eau de boisson généralement potables que l’on dit « améliorées ». À cet égard, on peut citer les bornes-fontaines publiques, les trous de sonde ou forages, les puits ordinaires protégés, ainsi que les sources d’eau et l’eau de pluie protégées.

Selon les estimations les plus récentes réalisées par le Programme commun de surveillance de l'eau et de l'assainissement, un programme de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), la couverture mondiale est passé de 78 % en 1990 à 83 % en 2004, ce qui signifie que plus de 1,2 milliard de personnes supplémentaires ont pu accéder à des sources améliorées d'eau potable au cours de cette période. Si la tendance actuelle se poursuit, la planète est sur la bonne voie pour atteindre la cible de l’OMD (89 %) d’ici à 2015, bien qu’en 2004, plus d’un milliard de personnes n’avaient toujours pas accès à une source améliorée d’eau potable, sans oublier la difficulté que représente la croissance démographique.