Progress for Children Homepage
UN BILAN DE LA NUTRITION NUMÉRO 4, MAI 2006 Voir les numéros précédents >

Video

La nutrition et les enfantsbas | haut débit
(Real player)


Il faut accélérer les progrès vers la cible des OMD.

La prévalence des cas d’enfants de moins de cinq ans présentant une insuffisance pondérale a diminué depuis 1990 dans le monde en développement mais le taux de régression doit s’accélérer pour réduire de moitié la dénutrition dans le monde d’ici à 2015. Les lignes continues montrent les proportions, au niveau régional, d’enfants présentant une insuffisance pondérale en 1990 et 2004. Les lignes en pointillé indiquent les progrès à faire pour atteindre la cible.

L’OMD sera-t-il atteint ?

L’OMD sera-t-il atteint ?

En dépit d’une amélioration globale survenue entre 1990 et 2004, le rythme actuel de diminution du pourcentage d’enfants présentant une insuffisance pondérale dans le monde en développement n’est pas assez rapide pour que soit atteinte la cible de l’OMD consistant à réduire de moitié, entre 1990 et 2015, la proportion de la population qui souffre de la faim. Le taux annuel moyen de régression (TAMR) est de 1,7 % : s’il ne s’améliore pas, 50 millions d’enfants qui auraient pu bénéficier d’une alimentation suffisante d’ici à 2015 seront lésés et leur vie sera en danger.4

Avec un TAMR de 3,8 %, la région de l’Amérique latine et des Caraïbes devrait atteindre la cible et la région de l’Asie de l’Est et du Pacifique, avec un TAMR de 3,6 %, l’a déjà Presque atteinte. Soulignons-le à nouveau, les progrès de cette région sont pour l’essentiel dus à la Chine, où le taux d’insuffisance pondérale a été ramené de 19% en 1990 à 8 % en 2002 (sans la Chine, toutefois, la région de l’Asie de l’Est et du Pacifique ne devrait pas atteindre cette cible).


L’Afrique de l’Ouest et centrale (RAMR de 1,6 %) et l’Asie du Sud (1,7 %) ont progressé, mais pas suffisamment pour atteindre la cible.

Il n’y a eu aucun changement en Afrique de l’Est et australe, tandis que la situation s’est dégradée dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, dont le TAMR est de –1,6 %. Cette dégradation est principalement due à la situation existant dans trois pays – l’Iraq, le Soudan et le Yémen – dont la nombreuse population a été touchée par des conflits ou des catastrophes naturelles.

On ne dispose pas de suffisamment de données pour suivre les progrès réalisés dans la région de l’ECO/CEI, où les taux de dénutrition sont dans l’ensemble déjà faibles.

Il importe de noter que le suivi des progrès accomplis vers cet objectif, pour lequel l’année de référence est 1990, est limité par le fait que beaucoup de pays ne disposaient pas de données concernant le taux d’insuffisance pondérale au début des années 90 (les données correspondant à cet indicateur sont devenues plus largement disponibles au milieu des années 90). Les pays à données insuffisantes sont ceux qui ne disposent pas de données ou qui ne disposent que d’une seule estimation du taux d’insuffisance pondérale, mais non de données tendancielles. On trouvera dans les sections suivantes d’autres renseignements sur la tendance dégagée dans chaque région, y compris des données par pays.

 

 

4  Fonds des Nations Unies pour l’enfance, La Situation des enfants dans le monde 2006, UNICEF, New York, 2005, p. 5.