Progress for Children Homepage
UN BILAN DE LA NUTRITION NUMÉRO 4, MAI 2006 Voir les numéros précédents >

Video

La nutrition et les enfantsbas | haut débit
(Real player)


Sur les 146 millions d’enfants de moins de cinq ans présentant une insuffisance pondérale dans le monde en développement, 106 millions – soit 73 % -- vivent dans 10 pays seulement.

Combien d’enfants ?

Combien d’enfants ?

L’Asie du Sud a de loin le plus fort taux d’insuffisance pondérale parmi les enfants de moins de cinq ans (46 %). En Afrique subsaharienne, 28 % des enfants présentent une insuffisance pondérale; les taux les plus faibles concernent l’Europe centrale et orientale et la Communauté d’États indépendants (ECO/CEI, avec 5 %) et l’Amérique latine et les Caraïbes (7 %).

On relève des taux similaires pour le retard de croissance (la taille des enfants est petite pour leur âge, indicateur éloquent de dénutrition chronique) et la cachexie (le poids des enfants est faible pour leur taille, ce qui dénote une dénutrition aiguë qui apparaît souvent dans les situations d’urgence). L’Asie du Sud a les taux les plus élevés du monde : 44 % de ses enfants sont atteints d’un retard de croissance et 15 % de cachexie, ce qui représente des taux très supérieurs à ceux de la plupart des autres régions.

L’Afrique subsaharienne arrive en deuxième position pour le pourcentage d’enfants accusant des retards de croissance (41% en Afrique de l’Est et australe et 35 % en Afrique de l’Ouest et centrale); pour la proportion d’enfants souffrant de cachexie, l’Asie du Sud est suivie par l’Afrique de l’Ouest et centrale (10 %), le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (8 %) et l’Afrique de l’Est et australe (7 %). Comme pour l’insuffisance pondérale, la région de l’Europe centrale et orientale et de la Communauté d’États indépendants et celle de l’Amérique latine et des Caraïbes ont les pourcentages les plus faibles pour le retard de croissance, avec 14 % et 16 %, respectivement, et la cachexie, avec 3 % et 2 %.

Certains progrès ont été réalisés : la proportion d’enfants présentant une insuffisance pondérale dans les pays en développement a été ramenée de 33 % à 28 % entre 1990 et 2004.3 Pendant cette période, la baisse la plus forte a été enregistrée dans la région de l’Asie de l’Est et du Pacifique, où le pourcentage a été ramené de 25 % à 15 %. Cette amélioration est due pour l’essentiel aux progrès réalisés en Chine, où le taux d’insuffisance pondérale a été réduit de plus de moitié; la Chine représente 59 % de la population des moins de cinq ans de la région. L’Asie du Sud a également progressé encore que les taux actuels demeurent manifestement élevés. La région de l’Amérique latine et des Caraïbes, elle aussi, a réduit son pourcentage d’enfants présentant une insuffisance pondérale.

Mais il n’y a pas eu de grands changements en Afrique subsaharienne, où le taux d’insuffisance pondérale est demeuré pratiquement le même sur 1990-2004. En fait, cette absence de progrès conjuguant ses effets avec l’accroissement démographique, le nombre total d’enfants présentant une insuffisance pondérale y a augmenté.

 

 

3  Les estimations de pourcentage diffèrent légèrement des estimations basées sur l’étude des tendances, car le pourcentage actuel a été estimé à partir des données concernant 110 pays et l’étude des tendances a été réalisée sur la base d’un sous-ensemble de 73 pays pour lesquels on disposait de données pour la période allant de 1990 à 2004.