Progress for Children Homepage
UN BILAN DE LA NUTRITION NUMÉRO 4, MAI 2006 Voir les numéros précédents >

Les pays de l’ECO/CEI ont certains des niveaux les plus faibles d’allaitement exclusif au sein du monde en développement.

La moyenne régionale est de 22 pour cent, ce qui place l’ECO/CEI au même niveau ou presque que l’Afrique de l’Ouest et centrale, à 20 pour cent.

ECO/CEI

Les données en provenance de la région de l’Europe centrale et orientale et de la Communauté d’États indépendants (ECO/CEI) étant incomplètes (ECO/CEI), on ignore si la région dans son ensemble atteindra la cible de l’OMD. Mais plusieurs pays pour lesquels on dispose de suffisamment de données devraient y parvenir.

Cinq pour cent seulement des enfants présentent une insuffisance pondérale, pourcentage qui est inférieur à celui de n’importe autre région du monde en développement. Tous les pays sauf trois ont un pourcentage d’enfants présentant une insuffisance pondérale inférieur à 10 %, tandis que la Croatie et l’Ukraine ont fait descendre ce pourcentage à 1 % seulement.  Trois pays ont fait baisser le taux d’insuffisance pondérale de moitié ou plus : le Kazakhstan, l’Ouzbékistan et la Turquie.

Le retard de croissance et le problème des carences en micronutriments, ou la «faim cachée» restent préoccupants. Quatorze pays de la région ont signalé des taux de retard de croissance d’au moins 10 % parmi les enfants de moins de cinq ans. En Albanie et au Tadjikistan, plus d’un tiers des enfants souffrent d’un retard de croissance, tandis qu’au Kirghizistan, en Ouzbékistan et au Turkménistan, ils sont plus d’un cinquième.

L’ECO/CEI a un pourcentage de ménages consommant du sel iodé inférieur à celui de n’importe quelle autre région mais les progrès accomplis récemment dans ce domaine ont été remarquables. La prochaine série d’Enquêtes en grappes à indicateurs multiples devrait confirmer que l’iodation universelle du sel a été réalisée dans six pays et que l’objectif devrait être atteint dans cinq autres en 2006-2007 et dans six autres en 2008.

L’avitaminose A est un sujet de préoccupation, en particulier en Asie centrale, où les pourcentages des enfants de moins de cinq ans présentant cette carence vont jusqu’à 53 % en Ouzbékistan.33

D’une façon générale, les taux d’allaitement exclusif au sein sont faibles : la moyenne de 22 % est inférieure à celle de n’importe quelle autre région à l’exception de l’Afrique de l’Ouest et centrale. Le pays qui s’écarte le plus de cette moyenne est le Tadjikistan, où la moitié des nourrissons bénéficient de l’allaitement exclusif pendant les six premiers mois de leur vie. Les taux sont relativement élevés également dans l’ex-République yougoslave de Macédoine et au Kazakhstan.

Dans la plupart des pays, les taux d’insuffisance pondérale à la naissance sont nettement inférieurs à 10 % -- comparables à ceux du monde industrialisé. Les exceptions les plus notables sont la Turquie et le Tadjikistan. Par ailleurs, le Tadjikistan a le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans le plus élevé de la région de l’ECO/CEI, suivi du Turkménistan, leurs taux représentent environ trois fois la moyenne régionale.

 

33  EDS réalisées pour l’Ouzbékistan (2002), analysées par le Bureau régional de l’UNICEF pour la région de l’Europe centrale et orientale et de la Communauté d’États indépendants.