Progress for Children Homepage
UN BILAN DE LA NUTRITION NUMÉRO 4, MAI 2006 Voir les numéros précédents >

Pour atteindre la cible de l’OMD –diminuer de moitié le nombre d’enfants présentant une insuffisance pondérale entre 1990 et 2015– il faudra déployer des efforts à tous les niveaux d’action et forger des partenariats entre tous les secteurs de la société.

C’est maintenant qu’il faut agir

La vie de millions d’enfants sera transformée si la cible de l’OMD concernant la réduction de moitié de la proportion de la population qui souffre de la faim est atteinte d’ici à 2015. Il ne s’agit aucunement d’un scénario irréaliste : on sait ce qui peut faire bouger les choses dans le domaine de la nutrition de l’enfant. L’alimentation, ainsi que l’accès à des soins de  santé, en particulier pendant la petite enfance, sont aussi importants.

La campagne en faveur de la nutrition consistera également à mener une action simultanée dans plusieurs secteurs, compte tenu du fait que l’eau, l’assainissement et le VIH/SIDA, par exemple, sont inextricablement liés à la santé et à la nutrition de l’enfant. Cette action exigera des efforts du niveau micro au niveau macro et tous les secteurs de la société devront s’y associer en partenariat.

 Les interventions nutritionnelles doivent cibler en priorité les enfants de moins de deux ans, lorsqu’ils sont les plus vulnérables face à la maladie et à la mortalité. Par ailleurs, la petite enfance offre l’occasion d’agir : les interventions nutritionnelles lancées au cours de cette période ont les retombées les plus importantes.

De plus, les efforts doivent porter sur les femmes -- avant leur grossesse, pendant celle-ci et pendant la lactation – par le biais des soins prénatals et autres interventions favorables, car les mères privées d’une bonne alimentation risquent de donner naissance à des bébés présentant une insuffisance pondérale.

Les besoins sanitaires et nutritionnels des enfants pris dans des situations d’urgence complexes doivent demeurer une priorité. Mais il s’impose aussi d’urgence de se concentrer sur les principales causes de décès et de dénutrition dans les urgences « silencieuses » – en dehors des camps, dans des environnements stables et dans les communautés touchées par le VIH/SIDA, en particulier en Afrique australe.

Il ressort de nouveaux éléments d’information39 que si l’on multiplie ces interventions à fort impact – allaitement au sein, alimentation complémentaire, supplémentation de vitamine A et de zinc -- elles auront des répercussions sur la croissance et le développement ainsi que sur la survie.

Même des pays à faible revenu par habitant peuvent accomplir des progrès importants si les politiques appropriées sont complétées par la volonté politique. Comme le demande la Banque mondiale dans une publication récente, il faut replacer la nutrition en tête des programmes de développement nationaux pour atteindre les OMD.40

C’est maintenant qu’il faut agir. Pour commencer, les OMD ont été adoptés par les États Membres de l’ONU  -- c’est en soi un grand pas en avant au service des enfants et de l’humanité. Et dans le cadre de l’offensive menée pour réaliser les OMD, la bataille contre la pauvreté occupe à présent le devant de la scène.

Le monde est assurément capable de se mettre sur les rails et de progresser sur la voie de la réalisation des OMD relatifs à la nutrition et à la santé des enfants. Il serait inexcusable d’abandonner à son sort une autre génération d’enfants.

 

39  Voir, par exemple, la série d’études consacrées par The Lancet à la survie de l’enfant (2003) et à la survie néonatale (2005); la Banque mondiale, Rapport sur le développement dans le monde, 2004 : mettre les services de base à la portée des pauvres, Banque mondiale, Washington, D.C., 2003; Organisation mondiale de la Santé, Rapport sur la santé dans le monde (2005) : Donnons sa chance à chaque mère et à chaque enfant, OMS, Genève, 2005; rapports de 2004 du Consensus de Copenhague consultables à l’adresse <http://www.copenhagenconsensus.com>; Projet des Nations Unies Objectif du Millénaire 2005, Investir dans le développement : plan pratique de réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement, PNUD, New York, 2005, et les autres rapports sur le Projet des Nations Unies Objectif du Millénaire à l’adresse <http://www.unmillenniumproject.org/reports/index.htm>.
40  Banque mondiale, Repositioning Nutrition as central to Development : A strategy for large-scale action, Directions in Development, The International Bank for Reconstruction and Development/Banque mondiale, Washington, D.C., 2006.