PROGRÉS POUR LES ENFANTS
UN BILAN DE LA VACCINATION NUMÉRO 3, SEPTEMBRE 2005 Voir tous les rapports >
La région devra accélérer le rythme pour atteindre la cible.

L'Asie du Sud a élargi la couverture par la vaccination de routine plus rapidement que toute autre région à l'exception de l'Amérique latine/Caraïbes entre 1990 et 2003, avec un accroissement annuel moyen de 0,9 points de pourcentage pour la rougeole. Cependant, avec une couverture vaccinale antirougeoleuse de 67 % en 2003, la région devra accélérer considérablement son rythme pour arriver à une couverture de 90 % en 2010.

Les Maldives et Sri Lanka ont tous deux déjà atteint cet objectif et pourront probablement conserver leurs taux de couverture. Au Bhoutan, la couverture a glissé juste en dessous des 90 % au cours des dernières années. Tous les autres pays de la région devront faire des progrès notables s'ils veulent avoir une chance d'atteindre cet objectif, surtout l'Afghanistan et le Pakistan, les deux pays dans lesquels l'augmentation devra être la plus forte.

La grande population indienne, avec une couverture vaccinale de deux tiers des enfants, abrite donc deux fois plus d'enfants non vaccinés que tout autre pays : environ 7,8 millions d'enfants ne sont pas protégés contre la rougeole.

En Afghanistan, le taux de mortalité des moins de cinq ans est toujours très élevé – 257 décès d'enfants pour 1 000 naissances vivantes, un taux qui n'est supérieur qu'en Angola, au Niger et en Sierra Leone. La vaccination de 11,2 millions d'enfants afghans âgés de 6 mois à 12 ans – notamment dans le cadre d'une grande campagne organisée en 2002-2003 – a fait reculer le nombre de cas de rougeole notifiés et a permis d'éviter 35 000 décès par la rougeole chaque année (17).

Malgré le conflit civil qui se poursuit dans ce pays, le Népal a enregistré un taux annuel moyen d'accroissement relativement élevé de la couverture vaccinale contre la rougeole à 1,4 points de pourcentage entre 1990 et 2003.

La couverture par la vaccination de routine reste faible dans certaines zones de la région. Ce fait s'explique en partie par l'absence de capacités de planification au niveau du district, de fonds pour mener à bien des activités de sensibilisation et de supervision, et de systèmes de suivi pour surveiller les progrès. Mais les systèmes de santé plus larges de la région ont également leurs points faibles : structures de base qui laissent à désirer et médiocrité des salaires des soignants, ce qui ne les incite pas à travailler dans les régions retirées.

En Inde, la Mission nationale pour la santé rurale (2005-2010) a été lancée pour contrecarrer la diminution de la couverture vaccinale et réduire le nombre d'épidémies. Elle cherche à élargir la base des approches actuelles, qui ciblent principalement la poliomyélite, et à rendre les services de routine plus équitables. Cette mission a été lancée pour faire face aux récentes épidémies de rougeole, coqueluche et diphtérie qui ont sévi dans le nord du pays.

NOTE SUR LES ANALYSES RÉGIONALES

PROGRÈS POUR LES ENFANTS
Avant-propos
Épargner des millions de vies
Afrique de l'Est/Afrique australe
Afrique de l'Ouest/Afrique centrale
Asie du Sud (You are here)
Moyen-Orient/Afrique du Nord
ECO/CEI
Amérique latine/Caraïbes
Asie de l'Est/Pacifique
Pays industrialisés
Agir sur plusieurs fronts
Tableaux