PROGRÉS POUR LES ENFANTS
Parité des sexes et enseignement primaire : numéro 2, avril 2005 Voir tous les rapports >
Les moyennes rÈgionales masquent des diffÈrences díun pays ý líautre et ý líintÈrieur des pays.

Les progrès réalisés dans la région d'Amérique latine/Caraïbes ont été réguliers, ce qui fait que la région est bien partie pour parvenir à l'enseignement primaire pour tous d'ici à 2015. Le taux net d'inscription/de fréquentation scolaire a augmenté en moyenne de 0,6 % par an entre 1980 et 2001, et la région est maintenant sur le point de parvenir à l'éducation pour tous.

Si l'ensemble de la région n'a besoin de n'augmenter que de 0,4 % par an en moyenne son taux net d'inscription/de fréquentation scolaire pour atteindre l'objectif de 2015, certains pays sont beaucoup plus éloignés de l'enseignement primaire pour tous et devront intensifier leurs efforts afin d'y parvenir. Haïti, le pays le plus pauvre de la région, aura besoin d'un accroissement de 3,3 % par an - seuls 54 % des enfants allaient à l'école primaire en 2001 et les troubles civils et catastrophes naturelles récents n'ont pas amélioré la situation. Le Guatemala aura besoin d'un accroissement de 1,07 % par an; son taux d'inscription/de fréquentation scolaire dans le primaire était de 85 % en 2001.

La région dans son ensemble et la vaste majorité de ses pays sont bien partis pour parvenir à la parité des sexes dans l'enseignement primaire d'ici à l'échéance de 2005, l'indice de parité des sexes étant de 1,02 d'après les projections de l'UNICEF pour la région. Mais ces indicateurs positifs ne signifient pas toujours que les femmes progressent dans d'autres secteurs que l'éducation.

Dans la plupart des pays de la région, les disparités entre les sexes se manifestent par un plus grand nombre de . filles que de garçons à l'école. Les pays qui devront faire le plus d'efforts pour parvenir à un taux de scolarisation des garçons égal à celui des filles dans le primaire sont des pays des Caraïbes, comme les Bahamas (qui a un indice de parité des sexes de 1,05), Haïti (1,08) et Saint-Kitts-et-Nevis (1,12).

Mais dans certains pays, comme Grenade et le Guatemala, la tendance est inverse et l'on compte plus de garçons que de filles à l'école.

Les disparités importantes qui existent au sein de nombreuses sociétés se répercutent sur l'éducation. Les écarts entre riches et pauvres, entre population urbaine et population rurale, sont particulièrement importants dans des pays comme la Bolivie, le Brésil, El Salvador, le Guatemala, Honduras, le Nicaragua et le Paraguay. Le fossé éducatif qui sépare des groupes de différentes origines raciales, ethniques et linguistiques est en outre un problème notable en Bolivie, au Guatemala, au Nicaragua et au Panama (7).

PROGRÈS POUR LES ENFANTS
Avant-propos
LA PARITÉ DES SEXES
Afrique de l'Est/Afrique australe
Afrique de l'Ouest/Afrique centrale
Asie du Sud
Moyen-Orient/Afrique du Nord
ECO/CEI
Amérique latine/Caraïbes (You are here)
Asie de l'Est/Pacifique
Pays industrialisés
Note finale
Tables