PROGRÉS POUR LES ENFANTS
Parité des sexes et enseignement primaire : numéro 2, avril 2005 Voir tous les rapports >
La rÈgion semble bien partie pour atteindre díici ý 2015 líobjectif de líÈducation  primaire pour tous.

Pendant la période allant de 1980 à 2001, la région de l'Asie de l'Est/du Pacifique a réalisé d'importants progrès vers l'objectif de l'éducation primaire pour tous. La région semble bien partie pour atteindre d'ici à 2015 l'objectif de l'éducation primaire pour tous. La plupart des pays de la région n'ont qu'à maintenir leur taux d'accroissement annuel moyen depuis 1980 pour atteindre cet objectif.

Mais ces statistiques globales masquent une situation plus complexe. Le taux net d'inscription dans le primaire a en réalité diminué en Asie de l'Est/Pacifique de 1990 à 2000(8), lorsque la a crise économique des années 1990 a eu de lourdes répercussions sur les taux d'inscription de l'Indonésie, des Philippines et de pays de la région du Mékong (Cambodge, Myanmar, République démocratique populaire lao, Thaïlande et Viet Nam). Les taux ont chuté en Chine également : l'inscription dans le primaire y était quasiment universelle en 1990 mais elle a considérablement reculé lors de la décennie suivante.

De nombreux pays moins peuplés sont encore loin d'atteindre cet objectif. C'est au Timor-Leste, qui se relève encore du traumatisme de sa naissance récente, que le taux net d'inscription/de fréquentation scolaire est le plus bas de la région : à l'indépendance en 2002, moins de deux tiers des enfants en âge d'aller à l'école primaire étaient scolarisés.

Au Cambodge est légèrement meilleure. Dans ce pays le taux net d'inscription/de fréquentation scolaire était d'à peine 65 % en 2001, ce qui veut dire qu'il faudrait un taux d'accroissement annuel moyen de 2,5 % pour parvenir à l'objectif de l'enseignement primaire pour tous. Parmi les autres pays dans lesquels le taux d'accroissement annuel devrait être beaucoup plus élevé pour atteindre l'objectif figurent : la Papouasie-Nouvelle-Guinée (1,9 %), Myanmar (1,3 %) et la République démocratique populaire lao (1,2 %).

L'autre objectif essentiel du Millénaire relatif à l'éducation, portant sur la parité des sexes, a généralement été atteint dans la région en ce qui concerne l'enseignement primaire, grâce à l'accroissement annuel moyen de 0,7 % du taux net d'inscription/de fréquentation scolaire des filles pendant la période allant de 1980 à 2001 (l'accroissement étant de 0,3 % pour les garçons). D'après les projections de l'UNICEF, l'indice de parité des sexes pour la région devrait ainsi être de 1,01 en 2005. Dix-sept pays de la région sont bien partis pour parvenir à la parité des sexes dans le primaire, y compris les pays les plus peuplés.

Les pays et territoires qui ont le plus de chemin à parcourir pour parvenir à l'objectif de la parité des sexes dans l'enseignement primaire sont : la Papouasie-Nouvelle-Guinée (indice de parité des sexes de 0,90), la République démocratique populaire lao (0,92), Palaos (0,93) et Nioué (0,94).

PROGRÈS POUR LES ENFANTS
Avant-propos
LA PARITÉ DES SEXES
Afrique de l'Est/Afrique australe
Afrique de l'Ouest/Afrique centrale
Asie du Sud
Moyen-Orient/Afrique du Nord
ECO/CEI
Amérique latine/Caraïbes
Asie de l'Est/Pacifique (You are here)
Pays industrialisés
Note finale
Tables
Video
Les écoles protègent les enfants bas | haut débit
(Real Player)