Le progrès des nations: Santé


Sept maladies maîtrisées par le vaccin

Deux cents ans après la découverte du vaccin par le médecin anglais Edward Jenner, la vaccination peut se flatter de sauver chaque année environ neuf millions de vies dans le monde. On pourrait en sauver 16 millions de plus si des vaccins efficaces étaient déployés contre toutes les maladies potentiellement évitables par la vaccination.

Jusqu'à présent, une seule maladie, la variole, a été éradiquée par les vaccins, épargnant quelque cinq millions de vies par an.

La poliomyélite pourrait être la prochaine sur la liste. Plus de 80 % des enfants du monde sont désormais vaccinés contre le poliovirus et le nombre annuel de cas a été ramené de 400 000 en 1980 à 90 000 au milieu des années 90. Si, conformément à l'objectif, on parvient à éradiquer cette maladie d'ici l'an 2000, les Etats-Unis pourront économiser les 270 millions de dollars qu'ils consacrent actuellement à la vaccination antipoliomyélitique. Les économies pour les pays européens s'élèveront à quelque 200 millions de dollars par an.

La rougeole, qui tue chaque année 1,1 million d'enfants, est un autre candidat possible à l'éradication. Lorsqu'une couverture élevée aura été réalisée par les vaccinations systématiques, les journées nationales de vaccination, associées à une surveillance étroite et des «attaques éclair» contre tout foyer épidémique, pourront éliminer la maladie.

Au total, les vaccins ont permis de maîtriser à des degrés divers sept graves maladies humaines -- la variole, la diphtérie, le tétanos, la fièvre jaune, la coqueluche, la poliomyélite et la rougeole.


Photo: Un petit mal pour un grand bien -- les vaccins sauvent aujourd'hui trois millions d'enfants par an. ©


Si la plupart des vaccins employés à l'heure actuelle existent depuis des décennies, c'est seulement au cours des 15 dernières années que l'on a étendu leur protection à la majorité des enfants du monde en développement. Seul un quart environ d'entre eux était vacciné quand, au milieu des années 80, l'UNICEF et l'OMS ont demandé aux pays de s'engager à vacciner régulièrement 80 % des nourrissons avant 1990. La plupart des nations ont réalisé cet objectif et l'ont maintenu depuis -- ce qui permet de sauver la vie de plus de trois millions d'enfants chaque année. Puisque la fréquence des maladies est également une cause majeure de malnutrition, la vaccination aide aussi à protéger la croissance normale de millions d'enfants.

Le tableau ci-dessous résume les progrès accomplis jusqu'à présent.

Maladies, décès et vaccins

Situation concernant les maladies pour lesquelles existe un vaccin, et décès dus à des maladies pour lesquelles on cherche un vaccin

Nombre annuel de
décès (tous âges)
si pas de vaccination

Décès
évités

Décès
survenus
% de
décès
évités
Variole 5 000 000 5 000 000-- 100
Diphthérie 260 000223 00037 00086
Coqueluche 990 000 630 000360 000 64
Rougeole 2 700 0001 600 0001 100 00060
Tétanos néonatal 1 200 000 700 000500 00058
Hépatite B 1 200 000 400 000800 00033
Tuberculose 3 200 000 200 0003 000 0006
Poliomyélite (paralysés à vie) 640 000550 00090 00086
Paludisme/autres parasitoses 2 200 000--2 200 0000
VIH/MST 1 300 000--1 300 0000
Diarrhée/fièvres entériques* 3 000 000--3 000 0000
Infections respiratoires aiguës 3 700 000--3 700 0000


* La thérapie par réhydratation orale (TRO) prévient chaque année environ un million de décès par déshydratation, l'une des conséquences les plus fréquentes de la diarrhée. Il est possible que l'on puisse disposer bientôt de vaccins susceptibles d'éviter l'infection.

NOTE: Le nombre de décès qui seraient survenus en l'absence de vaccination a été généralement calculé en appliquant à la population entière le taux de mortalité enregistré parmi les personnes non vaccinées.

La fièvre jaune, bien qu'entraînant 30 000 décès par an, ne figure pas dans ce tableau parce que l'on ne possède pas d'informations sur le nombre de décès évités grâce à la vaccination.

SOURCE: estimations fournies par L'initiative pour les vaccins de l'enfance, Genève, février 1996.



[Table des matières] - [Haut de la page] - [Page suivante]