En bref: Philippines

Les membres du Conseil d’administration des organismes de l’ONU font le point sur les efforts pour le développement aux Philippines

Par Rob McBride

GENERAL SANTOS, Philippines, 1er avril 2011 – Que ce soit pour l’amélioration des compétences parentales ou les dernières initiatives agroforestières, les membres du Conseil d’administration de plusieurs organismes des Nations Unies ont constaté cette semaine l’utilité de leurs programmes aux Philippines dans le cadre du relèvement après plusieurs années de conflit armé.

VIDÉO (en anglais) : 1er avril 2011 - Rob McBride, de l’UNICEF, rend compte de la visite des membres du Conseil d’administration des organismes de l’ONU en vue de constater l’impact des projets aux Philippines.  Regarder dans RealPlayer

 

Cette visite de six jours a permis à la délégation interinstitutions de se faire une idée sur le terrain de la façon dont les projets communs avec les partenaires du gouvernement et de la société civile participent au processus de relèvement. « Voici quelle devrait être, je pense, la mission des Nations Unies : transformer les vies de manière positive », a affirmé Brian Bowler, chef de groupe et Représentant permanent du Malawi auprès des Nations Unies. « Et dans le cas des Philippines, c’est une réussite ».

La délégation comprenait des membres du Conseil d’administration de l’UNICEF, du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), du Fonds des nations Unies pour la population (FNUAP), du Bureau des Nations Unies pour les services d'appui aux projets, du Programme alimentaire mondial (PAM) et d’ONU-Femmes.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Video
Dans le cadre de leur voyage, les membres du Conseil d’administration des organismes de l’ONU ont rendu visite aux enfants dans un centre de soins appuyé par l’UNICEF, à Mindanao, aux Philippines.

Provoquer le changement

La paix relative après des décennies de conflit armé aux Philippines a été l’occasion pour les organismes des Nations Unies d’aider le pays à progresser vers la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

Sur place, les membres du Conseil se sont rendus dans une clinique d’accouchement soutenue par le FNUAP, où ils ont pris connaissance des avantages de ce genre de centres pour la réduction du taux de mortalité de la mère et du nouveau-né.

« La plupart des problèmes liés à la pauvreté, et à la façon dont elle limite les choix, sont quasi universels », explique Ugochi Daniels, Représentante du FNUAP aux Philippines.

 Parmi les autres efforts menés de concert, le Programme alimentaire mondial (PAM) participe à la mise en place de pépinières dans le cadre d’une série d’initiatives agroforestières, tandis qu’une initiative appuyée par le PNUD cherche à développer une culture de la paix au sein des forces de sécurité du pays.

Lors de leur visite, les membres du Conseil d’administration se sont séparés en trois groupes afin de voir autant de projets que possible. Le premier groupe s’est concentré sur Mindanao, la seconde plus grande île des Philippines, tandis que le deuxième groupe s’est rendu à Maguindanao, une province qui souffre des séquelles du conflit. Le troisième groupe s’est rendu à Albay, province qui subit les effets combinés de catastrophes naturelles, dont des éruptions volcaniques et des typhons, et de l’impact du changement climatique.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Video
A Mindanao, aux Philippines, l’impact positif de ce centre pour la petite enfance appuyé par l’UNICEF se fait déjà ressentir.

Des effets visibles

Aux Philippines, comme dans le reste du monde, les problèmes ne sont pas concentrés dans les zones rurales. L’itinéraire de la délégation de l’ONU comprenait une visite aux districts les plus pauvres du Grand Manille, l’une des régions urbaines les plus peuplées du pays.

Là-bas, un programme de transfert monétaire assorti de conditions aide certaines familles des plus vulnérables en leur apportant un soutien financier en échange de leur participation à une formation sur les compétences parentales. Lors d’une rencontre dans le cadre de la visite, des mères ont expliqué avec beaucoup d’émotion à quel point le projet avait transformé leurs vies.

De nombreux autres messages leur ont fait écho au cours des visites. A Mindanao, Analuz Madanding et Gene Datuin, toutes deux mamans, ont expliqué que le centre pour la petite enfance nouvellement construit et appuyé par l’UNICEF avait déjà eu un profond impact.

« Avant, nous n’avions qu’une hutte pour nous réunir », explique Gene Datuin, en câlinant son bébé de deux mois. À présent, elles bénéficient d’une véritable aide pour prendre soin de leur famille, ajoute-t-elle pendant que ses autres enfants jouent joyeusement et bruyamment dans la classe d’école maternelle, à l’autre bout de la salle.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Video
Les délégués de l’ONU se sont rendus dans l’un des districts urbains les plus pauvres du Grand Manille aux Philippines, où un programme de transfert monétaire apporte une aide financière aux familles.

Un soutien continu

Dans un centre de santé voisin, le personnel s’occupe d’un tout nouveau citoyen, un bébé né seulement trois heures plus tôt. Rosalina Roxas, une sage-femme rurale, explique aux visiteurs comment l’équipement et les formations de l’UNICEF contribuent à réaliser l’objectif de garantir dans le centre des grossesses et des accouchements sans risques. « Des mères heureuses et des bébés heureux, voilà notre mission », explique-t-elle.

Alors que la visite touchait à sa fin, les membres du Conseil d’administration des organismes de l’ONU n’avaient aucun doute sur les réussites constatées, ni sur les défis que réservait l’avenir.

« Je constate un ferme engagement de la part des personnes sur le terrain », a affirmé Gillian Joseph, Vice-présidente du Conseil d’administration de l’UNICEF et Première secrétaire d'Antigua-et-Barbuda. Elle a ajouté qu’à son retour au siège, à New York, son message se placerait sous le signe d’un soutien continu.


 

 

Recherche