En bref : Maroc

Les jeunes marocains travaillent avec le gouvernement pour élaborer les politiques en faveur de la jeunesse

Image de l'UNICEF
© UNICEF Maroc/2011/Mouchrif
Lors des premières Assises nationales de la Jeunesse qui se sont déroulées à Bouznika, des jeunes et des leaders marocains discutent des questions fondamentales liées au développement et à l'intégration de la jeunesse marocaine.

« La Situation des enfants dans le monde 2011 - l'adolescence, l'âge de tous les possibles », le rapport phare de l'UNICEF, est axé sur le développement et les droits de plus d'un milliard d'enfants dans le monde entier, âgés de 10 à 19 ans. Cette série d'articles, d'essais et de reportages multimédias a pour objectif d'accélérer la lutte des adolescents contre la pauvreté, l'inégalité et la discrimination entre les sexes.

Par Aniss Maghri et Lena Otter

BOUZNIKA, Maroc, 25 mai 2011 – De jeunes Marocains se sont réunis cette semaine au centre du Maroc, du 22 au 24 mai 2011, dans la ville côtière de Bouznika pour jouer un rôle actif dans l'élaboration d'une stratégie pour la jeunesse du pays.

Cette Rencontre nationale de trois jours - la première du genre - a rassemblé plus de 845 jeunes qui voulaient faire entendre leur voix. Les participants, filles et garçons, scolarisés et non scolarisés, handicapés, vivant en institutions ou pas, venaient de différentes parties du pays, de la ville, des hauteurs de la chaîne de l’Atlas, comme du grand désert de l’oriental et du sud.

Débats et discussions

Le Premier ministre marocain Abbas El Fassi, qui était également présent, a déclaré que cette réunion arrivait à une étape charnière du processus d’élaboration de la Stratégie Nationale Intégrée de la Jeunesse, celle des premières Assises Nationales de la Jeunesse. « Une première depuis l’indépendance du Maroc en 1956 », a-t-il ajouté.

Tout au long de la journée des débats ont eu lieu entre les jeunes et les autres délégués, membres du gouvernement, du secteur privé et des parties politiques, pour parvenir à une vision commune de la Stratégie Nationale Intégrée pour la Jeunesse marocaine dans toute sa diversité.

La force d'impulsion de cette réunion nationale est venue de la création, soutenue par l'UNICEF, de Forums régionaux de jeunes dans 16 régions marocaines l'année dernière, auxquels ont participé 4000 jeunes. Les résultats de ces forums ont été complétés par des études qualitatives et quantitatives pour mieux cerner les attentes et les aspirations de la jeunesse marocaine dans son ensemble.

Un débat qui a connu des moments intenses mais qui s’est caractérisé aussi par un discours franc, courageux sans aucune autocensure ni concessions des deux côtés. Pour ces jeunes, c'était une bonne école pour l’apprentissage du processus de démocratie participative.

« Nous avons été élus par nos pairs pour les représenter dans les différentes tables rondes. Nous voulons être à la hauteur de cette confiance. C’est une occasion pour nous de faire entendre directement notre voix au gouvernement par rapport à différents sujets », a déclaré une jeune élue.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Maroc/2011/Mouchrif
Marilena Viviani, directrice régionale pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (MENA), parle des droits de l’enfant aux premières Assises nationales de la Jeunesse à Bouznika au Maroc.

Élaboration et examen des propositions

Au cours de la deuxième journée, six tables rondes ont été organisées  qui ont abordé des sujets comme l’éducation, la santé et l’emploi des jeunes, leur protection et soutien sociale et économique, la culture et l’identité nationale, la citoyenneté, les valeurs et la participation à la vie politique.

Les ministres de plusieurs départements comme l’Économie et les Finances, l’Éducation nationale, la Formation et l’Emploi, le Commerce et l’Industrie, le Tourisme, la Santé, l’Emploi, la Communauté marocaine résidente à l’étranger et bien d’autres se sont succédés pour répondre directement aux questions des jeunes, interagir avec eux et formuler des propositions qui seront encore examinés ensemble pour un meilleur investissement dans la jeunesse.

« Les récents évènements que traversent actuellement la région MENA démontrent l’importance d’investir davantage dans la jeune génération, en particulier les adolescents et les jeunes qui représentent 20 pour cent de la population totale », a souligné Marilena Viviani, directrice regionale pour la region du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MENA ) dans son message adressé au nom de l’UNICEF et du Système des Nations Unies à tous les participants à ces Assises.

« En travaillant avec cette nouvelle génération pour la jouissance de ses droits, nous assurons les fondements de sociétés paisibles, tolérantes et équitables, dans lesquelles chaque génération pourra s’épanouir ».

Le 24 mai, dernier jour des Assises, a été marqué par un engagement de différents  ministères, devant les jeunes et sous la présidence du Premier ministre, à travers la signature de conventions intra-ministérielles qui ont pour objectif d’assurer une meilleure protection sociale des adolescents et des jeunes et favoriser leur bien-être.

Une nouvelle approche de la jeunesse

« La jeunesse marocaine a aujourd’hui besoin d’une Stratégie Nationale Intégrée qui tracera la voie pour leur avenir. Elle offrira le cadre stratégique d’intervention où seront précisés les rôles, obligations, devoirs et droits de tous les intervenants, jeunes compris », a précisé M. Moncef Belkhayat, ministre de la Jeunesse et des Sports.

« Cette nouvelle approche permettra de créer des passerelles entre les interventions des différents acteurs, favoriser les synergies et renforcer la complémentarité des actions en capitalisant sur les avantages comparatifs de chacun », a ajouté Younes El Jaouhari, Directeur de la Jeunesse, de l’Enfance et des Affaires féminines.

Rendez-vous a été pris pour mai 2012, date à laquelle la stratégie assortie de plans d’actions définis dans le temps seront validés. Entre temps, les jeunes et les autres parties prenantes continueront dans le cadre du comité multisectoriel à travailler sur les recommandations de ces premières Assises et d’apporter un exemple aux autres pays pour qu’ils s’engagent en faveur de leur jeunesse.

La Directrice Régionale Adjointe de l’UNICEF pour la région MENA a déclaré que « Le Maroc offre à travers ce processus un modèle unique pour toute la région MENA. La réussite de cette expérience, notamment au niveau de la phase de mise en oeuvre, offrira un cas d’école que nous comptons soutenir et partager avec d’autres pays ».


 

 

La voix des jeunes

La Situation des enfants dans le monde 2011

Télécharger le rapport [PDF]


Voir le rapport Multimédia

Les jeunes marocains travaillent avec le gouvernement pour élaborer les politiques en faveur de la jeunesse

Au Timor-Leste, l'éducation et le sport offrent davantage de moyens à une jeune femme de réaliser ses rêves 
  avec vidéo

Dans l'Inde rurale, des jeunes journalistes formés par l'UNICEF s'attaquent aux problèmes sociaux

L'histoire de Marcell : grandir dans la pauvreté aux États-Unis
avec vidéo

Au Mali, aider les enfants marginalisés à se prendre en charge grâce à la photographie

Des adolescents africains se réunissent pour examiner les progrès réalisés en faveur du développement de la jeunesse

Au Bénin, un nouvel outil de contrôle des connaissances fait participer les parents illettrés à l'éducation de leurs enfants
avec vidéo

En Inde, les clubs d'adolescentes donnent aux jeunes filles les moyens de résister au mariage précoce

En Haïti, après le tremblement de terre, une adolescente garde l'espoir d'un avenir meilleur
avec vidéo

Des « Jeux de l'amitié » pour réunir les jeunes haïtiens et dominicains

Lancement du rapport : les adolescents sont la clé de la prospérité et de l'équité
avec vidéo

Au Pakistan, l'UNICEF s'efforce de convaincre les communautés isolées d'abandonner les mariages d'enfants
avec vidéo

Les jeunes et la sensibilisation au changement climatique dans l'État insulaire de Kiribati
avec vidéo

En République démocratique du Congo, des adolescents en quête de normalité grâce à l'éducation
avec vidéo

Les jeunes Égyptiens jouent un rôle capital dans la défense des droits et les décisions sur l'avenir

Pour les adolescents de la Sierra Leone, l'éducation prépare le terrain pour un avenir meilleur
avec vidéo

L'histoire de Jean : en Haïti, la foi d'une adolescente dans l'éducation est source d'espoir
avec vidéo

L'autonomisation des adolescentes pour le changement social

Site web : Childinfo.org
(lien externe, s'ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Recherche