Analyse de politiques et partenariats pour les droits des enfants

Les Objectifs du Millénaire pour le développement, un axe majeur de l’Assemblée générale des Nations Unies

« Nous avançons à pleine allure vers l’année cruciale de 2015, la date butoir pour la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Nous présenterons les réussites des OMD au cours de la semaine et lors d’un événement spécial avec des partenaires lundi. »
– Le Secrétaire général Ban Ki-moon, conférence de presse lors du lancement de la soixante-huitième session de l’Assemblée générale des Nations Unies, le 17 septembre 2013.

NEW YORK, États-Unis, le 19 septembre 2013 – Lors de l’ouverture de la soixante-huitième session de l’Assemblée générale des Nations Unies, le 17 septembre, le Secrétaire général Ban Ki-moon a affirmé que l’Assemblée serait axée sur l’accélération de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) en vue de leur date butoir en 2015, et sur l’intensification des efforts pour définir un programme de développement pour l’après-2015.

Avec une série d’événements au cours de cette semaine chargée, l’UNICEF renouvelle sa détermination à réaliser pour les enfants ce qu’envisageaient les Objectifs du Millénaire pour le développement en 2000, et à garantir que les enfants soient placés au cœur du monde durable à venir. Les événements mettant en avant les réussites et les défis dans le cadre de la réalisation des OMD sont complétés par des sessions sur les différents thèmes des OMD, comme la pauvreté, l’éducation, la nutrition et la santé. Une attention particulière est portée aux partenariats et aux approches innovantes qui seront essentiels pour atteindre les objectifs en faveur des enfants – et de nous tous.

Image de l'UNICEF
© © UNICEF/NYHQ2012-1438/Dormino
Une femme et son enfant dans un hôpital au Nicaragua. L’OMD 4 vise à réduire le taux mondial de mortalité des enfants de moins de 5 ans de 1990 de deux tiers d'ici à 2015, et l'OMD 5 vise à réduire le taux mondial de mortalité maternelle de trois quarts sur la même période.

27 septembre – il reste 825 jours

Par  Kristin Taylor

Lorsqu’en 2000, les dirigeants de la communauté internationale se sont réunis pour le Sommet du Millénaire, ils avaient de grandes ambitions pour l’avenir du monde. En adoptant la Déclaration du Millénaire des Nations Unies, ils ont engagé leurs nations à réaliser huit avancées importantes en matière de développement à l’échéance de 2015 -- les OMD.

Des améliorations pour les femmes et les enfants ont été considérées comme des priorités importantes. L’OMD4 vise à réduire  le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans dans le monde en 1990 des deux tiers d’ici à 2015, tandis que pour la même période l’OMD5 a pour but de réduire des trois quarts le taux de mortalité maternelle dans  monde.

Les objectifs étaient, et sont, ambitieux mais ils ont joué un rôle d’impulsion crucial, incitant la communauté internationale à obtenir des améliorations significatives pour les femmes et les enfants. Pour les enfants de moins de cinq ans, le taux de mortalité a chuté de 90 décès pour 1000 naissances vivantes en 1990 à 48 pour 1000 naissances vivantes en 2012, soit chaque jour 17 000 décès d’enfants en moins. Et la mortalité maternelle a été presque divisée par deux, diminuant de 47 pour cent entre 1990 et 2010.

Il reste 825 jours avant la date butoir de 2015. Mais encore plus de vies doivent être sauvées, de toute urgence, si le monde veut respecter les objectifs qu’il s’est fixé. Au rythme actuel, le monde sera en retard de 13 ans sur la réalisation de l’OMD4… Il n’y parviendra pas avant 2028. Mais exactement combien reste-t-il de progrès à réaliser, et comment allons-nous y parvenir ?

Ces questions ont été au centre des discussions du groupe Lives on the Line (Vies en jeu),  le 25 septembre : comment pouvons-nous sauver 3,7 millions de femmes et d’enfants en moins de 1000 jours ? En bref, pour réaliser les OMD 4 et 5, et sauver d’une mort évitable 3,5 millions d’enfants et 200 000 femmes de plus entre aujourd’hui et 2015, le monde doit accélérer ses progrès actuels.

Parmi les participants à la discussion, le Directeur général de l’UNICEF Anthony Lake a rappelé que les premières interventions mondiales visant à atteindre les OMD se sont attachées à cibler des femmes et des enfants  dans des lieux accessibles. Mais les responsables ont rapidement réalisé que les objectifs ne seraient atteints que si l’on réussissait aussi à toucher les plus pauvres, en même temps que les plus difficiles d’accès, car ce sont eux qui sont les plus exposés aux décès évitables.

Mais pour qu’ils survivent, les enfants et les femmes les plus marginalisés, ne doivent pas bénéficier que de services de santé. La mortalité maternelle est 2,7 fois plus importante chez les femmes non éduquées. Par ailleurs, en veillant à ce que les filles aillent à l’école, on améliore leur capacité à prendre soin d’elles-mêmes, mais aussi des enfants qu’elles auront un jour. En fait, on considère que l’amélioration constante du taux mondial de réussite scolaire des femmes est en lien avec  plus de la moitié de la récente réduction de la mortalité de l’enfant.

Et comme la malnutrition contribue à environ la moitié des décès d’enfants de moins de cinq ans, il est impératif de donner un complément nutritionnel aux enfants les plus difficiles à atteindre. L’accès à une eau salubre et à un assainissement amélioré sont aussi essentiels pour prévenir la diarrhée, cause majeure de mortalité infantile, responsable du décès de plus de 1600 enfants de moins de cinq ans chaque jour en 2012. Continuer sur la voie de l’innovation technologique pour améliorer la santé reste essentiel. 

La technologie a joué aussi un rôle vital lors de la session du soir, retransmise en temps réel et au cours de laquelle les participants virtuels étaient invités à intervenir dans les discussions en soumettant leurs questions aux membres du groupe via twitter. Le modérateur du groupe et le journaliste de Al Jazeera, Femi Oke, ont relayé un tweet : « Que peut faire le citoyen moyen pour aider ? »

On devrait activement rechercher des moyens de fournir une aide aux femmes enceintes dans les communautés locales, a précisé le Secrétaire exécutif de l'Alliance des dirigeants africains contre le paludisme, Joy Phumaphi. Le Dr Julie Gerberding, Présidente de Merck Vaccins, a encouragé les gens à s’informer sur les questions et à appeler au changement via des processus électoraux, quand cela est possible.

« Ce que vous pouvez faire est aussi proche que votre ordinateur ou votre téléphone portable », a déclaré Anthony Lake, en évoquant la puissance des réseaux sociaux et leur capacité à forger une connexion mondiale et conduire positivement le changement. « C’est un nouveau monde. Il y a des mouvements auxquels vous pouvez vous joindre ».

Que ferez-vous pendant les 825 jours restants ?

23–27 septembre – Soutien pour l’éducation des enfants syriens, et de tous les enfants dans les urgences

L’OMD 2 vise à assurer l’éducation primaire pour tous. Parmi les interventions clés nécessaires avant 2015 afin de  garantir que partout les enfants, aussi bien les filles que les garçons, pourront achever un cycle complet de l'enseignement primaire, il faut noter celle qui consiste à assurer un accès sûr et protégé à une éducation de qualité dans les situations d'urgence humanitaire.

27 septembre – Lors d’une manifestation pour marquer le premier anniversaire de l’Initiative mondiale pour l’Éducation avant tout, lancée par le Secrétaire général des Nations Unies, les dirigeants mondiaux ont insisté sur la nécessité d’un engagement plus vigoureux et d’une meilleure coordination des financements pour remplir de l’éducation au niveau mondial.

24 septembre – L’UNICEF et l’Union européenne ont signé aujourd’hui un nouvel accord de coopération qui apporte un financement additionnel de 45 millions de dollars É.-U, pour la protection des enfants affectés par la crise syrienne et promouvoir l’accès à l’apprentissage en Jordanie, au Liban et dans la République arabe syrienne.

23–24 septembre – Pendant la semaine des Nations Unies, Crystal, la chanteuse vietnamienne et militante humanitaire, a uni sa voix à celle du chanteur américain et Messager de la paix des Nations Unies, Stevie Wonder,  pour demander un  « monde d'inclusion », qui comprend l'accès à l'éducation.

23 septembre – Aujourd’hui, lors d’une conférence de presse donnée par A World at School (Un Monde à l’école) et l’Envoyé spécial pour l’éducation mondiale, Gordon Brown, on a annoncé de nouveaux engagements financiers et un nouveau comité de crise pour la jeunesse destinés à aider les enfants réfugiés syriens au Liban. La militante des droits à l’éducation, Malala Yousafzai,  était présente dans l’assistance.

23 septembre –  Pendant l’année scolaire passée, près de deux millions d’enfants Syriens âgés entre 6 et 15 ans ont dû abandonner leur scolarité en raison du conflit et des déplacements. Malgré les efforts menés pour fournir aux enfants syriens un enseignement ininterrompu, l’éducation reste le secteur le plus sous-financé de l’aide.

23 septembre – L’Éducation ne peut attendre. Lors d’une rencontre portant sur l’éducation dans les pays affectés par des conflits et autres urgences, les dirigeants du monde ont insisté sur le fait que les enfants avaient besoin d’une éducation, non pas « même » dans les situations d’urgence, mais « surtout » dans les situations d’urgence.

25 septembre – Les droits de l’enfant à une eau salubre et à l’assainissement

OMD 7 -  Préserver l’environnement en diminuant de moitié, d’ici à 2015, la proportion de la population sans accès durable à de l’eau potable et à un assainissement de base.

Une nouvelle alliance forgée à New York le 25 septembre rassemble les organisations confessionnelles dans la poursuite d’un objectif commun : assurer la sécurité en eau dans le monde, un monde dans lequel tous les enfants pourraient jouir de leur droit à de l’eau potable et à un assainissement adéquat.

23 septembre – Forum sur les succès des OMD

Par  Kristin Taylor

Un  forum sur les succès des OMD  appelé Accelerating Action, Partnering for Impact, (Accéler l’action, Créer des partenariats pour maximiser l’impact) a présenté des exemples concrets d’accélération des progrès vers la réalisation des OMD. Les leçons retenues de ces exemples jouent un rôle vital dans la préparation de la course finale à l’échéance de 2015, et aussi pour mettre en forme le programme mondial des objectifs de l’après-2015.

«  Nous n’avons plus que 829 jours, à partir d’aujourd’hui, d’ici à la fin de 2015, notre échéance pour réaliser les OMD », a rappelé le Secrétaire général Ban Ki-moon à la session d’ouverture de l’évènement. « Aussi pourquoi, alors qu’il reste tant à faire, et que l’échéance arrive à grands pas, suis-je à même de dire que le succès est encore à notre portée ? Tout simplement parce que les gens qui travaillent ensemble partout dans le monde ont prouvé qu’un changement transformationnel est possible dans des délais accélérés ».

L’innovation et ses contributions aux succès ont joué un rôle clé lors de l’événement. L’exploration de nouvelles voies pour l’utilisation d’innovations technologiques bien connues peut favoriser la promotion du changement social positif et améliorer la santé.
En Ouganda, l’application mTRAC pour téléphone mobile aide les agents de santé à gérer les informations relatives à la santé par SMS. En Chine, une campagne de médias sociaux a permis de sensibiliser le public à l’importance de l’allaitement maternel.

Des innovations à la conception originale contribuent aussi à changer le paysage du développement. Le sac à dos Backpack PLUS, qui a été développé avec le soutien de l’UNICEF et d’autres partenaires, a été présenté lors de la rencontre.  Ce sac à dos en trois parties qui s’ouvre pour recouvrir les genoux d’un agent de santé communautaire est équipé de poches aisément accessibles et contenant des articles nécessaires au diagnostic, à l’enregistrement et à l’orientation ainsi qu’au traitement… Des innovations qui soutiennent et facilitent le travail des agents de santé communautaire – souvent les seules personnes à même de dispenser une assistance médicale dans les zones isolées – permettent de sauver plus de vies.

Améliorer la santé et sauver des vies sont la pierre angulaire de l’OMD 4, qui vise à réduire la mortalité infantile, et de l’OMD 5 qui s’efforce de réduire la mortalité maternelle. Des innovations qui font la promotion de bonnes pratiques sanitaires et améliorent la disponibilité des services médicaux essentiels rapprochent le monde de ces deux objectifs.

Axés sur des questions qui recouvrent tout l’éventail des OMD, les initiatives et mouvements multipartites lancés par le Secrétaire général Ban Ki-moon, y compris Toutes les femmes, tous les enfants, l’Initiative mondiale pour l’éducation avant tout et Améliorer la nutrition (SUN), ont joué un rôle primordial dans les progrès obtenus à ce jour. De tels partenariats sont aussi le moyen d’aller de l’avant.

« Les progrès quantitatifs nécessaires au succès des OMD sont venus, et viendront, des partenariats et coalitions entre toute une gamme de décideurs comme ceux qui sont présents ici aujourd’hui, a déclaré M. Ban Ki-moon. Les partenariats multipartites sont de plus en plus reconnus comme des acteurs qui changent les règles du jeu du développement, favorisant une course aux résultats ».

Lire le point sur les MDG : Accelerate Progress for Children – Towards a Post-2015 development agenda for all children (Accélérer les progrès pour les enfants -- Vers un programme de développement de l'après-2015 pour tous les enfants)


 

 

Priorités de l'UNICEF pendant l'Assemblée générale de l'ONU 2013 (AGNU)

Les Objectifs du Millénaire pour le développement, un axe majeur de l’Assemblée générale des Nations Unies  

Appel à une meilleure coordination pour atteindre les objectifs en matière d’éducation mondiale

Pendant la semaine des Nations Unies, la voix d’un porte-parole pour les enfants handicapés se fait entendre dans les allées du pouvoir

À la conférence « L’éducation ne peut attendre », les dirigeants de divers pays ont souligné la nécessité de financer l’éducation – spécialement dans les situations d’urgence

Miser sur l’innovation pour mettre fin à la violence envers les enfants

Pour les enfants syriens, les besoins en matière d’éducation sont urgents et ils manquent de financement

Appel de fonds en faveur d’un programme destiné à améliorer l’accès des enfants syriens réfugiés au Liban à l’éducation

Quelque 35 millions d'enfants de moins de cinq ans supplémentaires en danger si l'on n’atteint pas l’objectif de réduction de la mortalité de l’enfant

S’engager pour la survie de l’enfant : Une promesse renouvelée Résumé du Rapport de situation 2013

La prestation de soins essentiels aux nouveau-nés et aux mères dans trois upazilas au Bangladesh

Un agent sanitaire en première ligne pour réduire la mortalité infantile au Brésil

En Éthiopie, un important programme utilisant des agents sanitaires a permis de réduire la mortalité de l’enfant dans tout le pays

En Ouganda, une combinaison d’ancien et de nouveau permet de réduire les décès d’enfants

Au Mali, faire du porte à porte pour ramener les enfants à l'école
Recherche