Analyse de politiques et partenariats pour les droits des enfants

L’UNICEF célèbre une année d’importantes premières en 2012

Le Rapport annuel de l'UNICEF 2012 célèbre une année de réussites pour les enfants, dans un climat difficile.  Regarder dans RealPlayer

 

Par Chris Niles

Le Rapport annuel de l'UNICEF 2012 célèbre une année de réussites pour les enfants, dans un climat difficile.

NEW YORK, États-Unis, le 15 juillet 2013 – Le Rapport annuel de l’UNICEF 2012 célèbre une année de réussites pour les enfants, dans un climat difficile.

Le rapport relate une année riche en « premières » – de la première année sans polio en Inde à d’importants nouveaux partenariats mondiaux relatifs à des problèmes tels que les décès d’enfants évitables et l’accès à des médicaments à prix abordables.

Alors qu’approche la date butoir des objectifs du Millénaire pour le développement, l’UNICEF a réalisé d’importants progrès en matière de prévention de la mortalité des enfants, de réduction des niveaux de pauvreté touchant les enfants, d’augmentation de la couverture de vaccination et du nombre de filles scolarisées.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2012-0243/Asselin
Saamatou Bangou, 7 mois, souffre de malnutrition. Elle mange un aliment thérapeutique prêt à l’emploi, dans le centre de santé de Fada N’gourma, au Burkina Faso. Le pays fait partie des neuf pays de la région du Sahel ayant subi une crise alimentaire en 2012.

Cependant, trop d’enfants sont encore dans la difficulté. 2012 a représenté une année d’efforts supplémentaires pour atteindre ces enfants.

L’UNICEF a formé des agents de santé afin d’aider les communautés à satisfaire leurs besoins de base en matière de santé. Les agents de santé communautaires ont traité plus de 1,9 million d’enfants de moins de cinq ans souffrant de malnutrition aiguë dans 65 pays.

Le mouvement mondial « S’engager en faveur de la survie de l'enfant : une promesse renouvelée » a été lancé en juin. Fin 2012, 168 gouvernements et 400 organisations de la société civile et religieuses s’étaient engagés pour mettre fin aux décès évitables d’enfants.  

La Commission des Nations Unies sur les produits d'importance vitale pour les femmes et les enfants, un partenariat entre l’UNICEF et l’UNFPA, a été lancée en mars. Son objectif est de garantir que les personnes les plus vulnérables ne meurent pas faute de médicaments abordables et facilement accessibles.

L’UNICEF et ses partenaires sont intervenus dans 286 situations d’urgence dans 79 pays – fournissant des aliments thérapeutiques à 2,11 millions d’enfants de 6 à 59 mois souffrant de malnutrition sévère. Près de 44 millions d’enfants âgés de 6 mois à 15 ans ont été vaccinés contre la rougeole.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2011-1588/Bell
Aruzhan Turganbayeva, 6 ans, apprend comment réagir au mieux en cas de séisme. Son école, à Almaty, au Kazakhstan, a été l’une des premières du pays à mettre en œuvre un programme de prévention des catastrophes.

Parmi les principales situations d’urgence figurait le Sahel, où la sécheresse récurrente menaçait la vie de millions de personnes dans neuf pays. Les conflits dans des régions comme le Mali n’ont fait qu’alourdir le fardeau des familles qui peinaient à se nourrir. 

« L’objectif consistait à essayer d’atteindre un million d’enfants, et nous en avons atteint environ 800 000. Il s’agissait d’une intervention d’extrême importance, et ça a été une grande réussite », a affirmé Ted Chaiban, le Directeur des programmes d’urgence.

Alors que s’éternisait le violent conflit en République arabe syrienne, des millions de familles ont été chassées de leur foyer. Cinq millions de personnes à l’intérieur et à l’extérieur du pays étaient considérées comme en besoin critique d’aide. Dans le cadre de l’aide apportée, l’UNICEF et ses partenaires sont notamment intervenus avec des vaccins contre la rougeole pour 1,4 million d’enfants et un accès à l’éducation sans interruption pour 79 000 enfants.

Les donateurs continuent de faire confiance à l’UNICEF quant à ses résultats pour les enfants – ils ont donné 8 pour cent de plus en 2012 que l’année précédente, malgré la poursuite de la récession économique mondiale.

L’UNICEF a poursuivi ses efforts vers davantage de responsabilité et de transparence dans son travail,  en rationalisant la prise de décisions et en suivant les programmes de plus près. Nous avons rejoint l’Initiative internationale pour la transparence de l'aide dans le cadre de notre engagement à être plus ouverts et à continuer à faire de notre mieux pour venir en aide aux plus défavorisés.

« Notre objectif est de répondre aux besoins de chaque enfant, partout dans le monde, quels que soient la distance et les obstacles qui se dressent devant nous », a affirmé Anthony Lake, le Directeur général de l’UNICEF.


 

 

Photographie : A propos de l' UNICEF

Recherche