Analyse de politiques et partenariats pour les droits des enfants

Le personnel de l’UNICEF dans la liste annuelle du magazine TIME des 100 personnes les plus influentes du monde

Par Priyanka Pruthi

L'UNICEF étend ses félicitations à l'ensemble des finalistes de la liste annuelle de TIME et, en particulier, à Malala Yousafzai pour son soutien indéfectible et inspirant pour l'éducation des filles.

[Vidéo en anglais] Erica Kochi & Christopher Fabian, co-chefs du Groupe de l’UNICEF en charge de l’innovation, figurent sur la liste annuelle des 100 personnes les plus influentes dans le monde de TIME Magazine.  Regarder dans RealPlayer

 

NEW YORK, États-Unis, le 18 avril 2013 – L’UNICEF développe de nouvelles technologies et stratégies qui refaçonnent le discours sur le développement. Les limites ont été repoussées et des solutions innovantes ont été apportées à certains des problèmes les plus complexes que nous rencontrons. 

Aujourd’hui, TIME Magazine a rendu hommage aux contributions des co-chefs du Groupe de l’UNICEF en charge de l’innovation, Christopher Fabian et Erica Kochi, en les intégrant à sa liste annuelle des 100 personnes les plus influentes dans le monde. Cette liste prestigieuse regroupe une sélection de leaders du changement, de magnats des médias et de titans de la culture – « des icônes qui façonnent le monde ».

Image de l'UNICEF
© UNICEF/RWAA2011-00482/Noorani
RapidSMS, développé par le Groupe de l’UNICEF en charge de l’innovation, est une technologie libre qui utilise les téléphones portables et les SMS pour fournir et suivre des informations à l’échelle nationale. Ici, un agent sanitaire des collectivités envoie un message pour demander une ambulance depuis la maison d’une femme enceinte au Rwanda.

« C’est un honneur que le travail de mon équipe soit publiquement reconnu pour son influence dans le monde. Cette sélection est une fantastique marque de reconnaissance pour notre travail de mobilisation des technologies, de réflexion conceptuelle et d’innovation pour renforcer les programmes de l’UNICEF sur le terrain et transformer la pratique du développement international. Pour l’UNICEF, cette reconnaissance publique montre que nous pouvons développer et soutenir des solutions qui participent au changement – à l’échelle adaptée – pour les enfants les plus vulnérables dans le monde », explique Erica Kochi.

Des résultats réels en temps réel

Les projets menés par Christopher Fabian et Erica Kochi comprennent le développement du système révolutionnaire du RapidSMS, une technologie libre qui utilise les téléphones portables et les SMS pour fournir et suivre des informations à l’échelle nationale. Au Malawi par exemple, les agents sanitaires entrent sur leurs téléphones les données recueillies sur le terrain sous forme de SMS qui sont envoyés au numéro RapidSMS local. Les données sont ensuite cartographiées et représentées par du personnel qualifié, ce qui permet de transmettre au gouvernement des informations en temps réel pouvant être utilisées immédiatement.

« Si dans un district beaucoup d’agents des collectivités envoient des SMS pour demander comment faire des sels de réhydratation orale, on peut facilement deviner que quelque chose ne va pas et envoyer une équipe », explique Christopher Fabian. « Cela est impossible avec des données papier ou avec un système nécessitant un an ou deux avant de parvenir dans les bureaux ».

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2013-0180/Susan Markisz
Les conseillers en innovation de l’UNICEF Erica Kochi et Christopher Fabian ont été sélectionnés pour figurer dans la liste annuelle de TIME regroupant les 100 personnes les plus influentes dans le monde. Face à eux (à gauche) se trouve un prototype du tambour numérique.

« Soudainement, nous pouvons avoir une conversation à double sens avec les personnes dont nous nous occupons, affirme Erica Kochi. Nous pouvons savoir en temps réel : Qui n’atteignons-nous pas ? Qui n’utilise pas les services essentiels ? Pourquoi ? Et que pouvons-nous y faire ? Aujourd’hui, le défi ne consiste pas à savoir ce qui s’est passé après un événement mais à savoir ce qui se passe aujourd’hui et à être capable d’y remédier aujourd’hui ».

Consulter le site UNICEF Innovation

Lire les histoires du blog UNICEF Innovation

Les innovations dans le monde

Le Groupe de l’UNICEF en charge de l’innovation a eu un impact sur des millions de vies. RapidSMS a permis d’apporter des soins prénatals à des milliers de femmes enceintes au Rwanda, de suivre la distribution d’environ 63 millions de moustiquaires et de créer une boucle de rétroaction pour plus de 190 000 jeunes Ougandais qui ont pu engager le dialogue avec leur gouvernement et changer les politiques nationales.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/UGDA2011-00087/Tylle
De jeunes Ougandais utilisent le tambour numérique au centre pour la jeunesse de Bosco, à Gulu, en Ouganda. Le tambour numérique est un ordinateur à énergie solaire fabriqué à partir de matériaux disponibles localement. Son contenu préchargé concerne la santé et l’éducation. Le tambour numérique a été désigné comme l’une des meilleures inventions de 2011 par le magazine TIME.

« Erica et Chris travaillent avec des partenaires du monde entier pour tester les idées, appuyer les décisions et aider à faire passer les innovations à l’échelle supérieure, explique le Directeur général de l’UNICEF Anthony Lake. Ce travail nous permet d’en faire davantage pour atteindre les enfants les plus difficiles à atteindre avec des programmes pour la survie et le changement. »

L’UNICEF travaille avec le milieu universitaire, des universités et des partenaires dynamiques du secteur privé. « Les problèmes qui se posent à notre génération ne seront pas résolus par un pays isolé, et ne seront pas non plus résolus par toutes les technologies du nord, affirme Christopher Fabian.  Ils seront résolus lorsque les gens pourront collaborer ensemble, et lorsqu’ils se rendront compte de l’importance des systèmes derrière ces problèmes et de la non-importance de la technologie en elle-même ».

« Lorsque l’ouragan Sandy est survenu ici [à New York], l’unité d’innovation de la FEMA* nous a appelés et a demandé : " Pouvez-vous nous aider avec les innovations sur lesquelles vous travaillez au Burundi, au Soudan du Sud et en Afrique de l’Est ? ». Pour moi, cela est le signe d’un changement total. Les difficultés que connaissaient les gens… le manque d’électricité, de communication et d’accès aux transports – sont les mêmes que celles du Soudan du Sud. Et le fait que nous ayons une équipe là-bas à Juba qui se penche exactement sur ces mêmes difficultés donne à la FEMA la possibilité de faire un bond en avant et de dépasser cette approche traditionnelle de l’intervention en situation d’urgence », explique-t-il. 

Les vendredi de l’échec

Pour Christopher Fabian et Erica Kochi, qui travaillent avec l’UNICEF depuis plus de six ans maintenant, il n’a pas été aisé d’introduire des idées et technologies nouvelles et de les mettre en place. Ils ont essuyé de nombreux échecs, mais ont trouvé la solution pour les gérer – les fêter.

« Nous fêtons nos échecs, tous les vendredi ! », affirme Christopher Fabian. « Nous connaissons beaucoup d’échecs. Rapid SMS a échoué 50 fois avant de fonctionner. Nous échouons rapidement, à peu de frais, et nous partageons cet échec.  D’une manière générale, les échecs nous ont appris qu’il faut concevoir les programmes avec les personnes qui les utilisent. Il faut mettre les choses en place avec des sources libres pour qu’elles puissent être adaptées et réutilisées par quiconque. Nous devons nous assurer que ce que nous mettons en place trouve un appui local », explique-t-il.  

Pour le Groupe de l’UNICEF en charge de l’innovation, parfois le plus important n’est pas de faire avancer une idée, mais d’être capable de réunir une communauté autour d’un problème, voilà ce qui les mène à des solutions réelles. 

*Federal Emergency Management Agency, Etats-Unis d’Amérique

 


 

 

Innovations UNICEF sur Youtube

Recherche