Analyse de politiques et partenariats pour les droits des enfants

L’Union européenne donne une partie de l’argent du prix Nobel de la paix à l’UNICEF pour soutenir la scolarisation des enfants affectés par les conflits au Pakistan

Par Chris Niles

NEW YORK, États-Unis, le 18 décembre 2012 – L’Union européenne (UE) fait don d’une partie de l’argent de son prix Nobel de la paix à l’UNICEF pour soutenir les activités de l’organisation relatives à la scolarisation des enfants dans le nord-ouest du Pakistan.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/PAKA2008-1272/Ramoneda
Des fillettes suivent un cours dans une école rénovée par l’UNICEF, dans un village de la province de Khyber-Pakhtunkhwa, au Pakistan. L’UNICEF a l’intention de scolariser plus de 3000 enfants affectés par les conflits au Pakistan grâce au don que lui fait l’Union européenne d’une partie de l’argent accompagnant son prix Nobel de la paix.

L’UE a reçu le prix un peu plus tôt cette année en reconnaissance de la soixantaine d’années passées à oeuvrer en faveur de la paix et de la démocratie en Europe. 

« Nous sommes profondément reconnaissants à l’Union européenne pour sa
générosité », a affirmé le Directeur général de l’UNICEF Anthony Lake.

Des enfants dans cinq pays différents bénéficieront du don de l’EU

l’UE a décidé d’augmenter de fonds supplémentaires la somme de 930 000 euros accompagnant son prix Nobel de la paix pour atteindre un total de 2 millions d'euros et d’allouer cette somme à des programmes mis en oeuvre dans cinq pays différents.

L’initiative de l’UE, baptisée « Enfants de la paix », profitera à plus de 23 000 enfants touchés par des conflits en Colombie, en République démocratique du Congo, en Éthiopie, en Iraq (réfugiés syriens) et au Pakistan. Elle sera mise en place par l’UNICEF et quatre autres organismes humanitaires.

« Pour nous, il ne faisait aucun doute que l'argent du prix Nobel de la paix devait être attribué aux plus vulnérables, qui sont souvent aussi les plus durement touchés par les guerres : les enfants dans le monde d'aujourd'hui», a déclaré le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso.

Image de l'UNICEF
© © UNICEF/NYHQ2010-2989/Noorani
Des garçons jouent dans un centre de protection de l’enfance de la province de Khyber-Pakhtunkhwa. L’UNICEF procurera un accès à l’enseignement, du matériel scolaire, des formations pour les enseignants, des cours d’éducation sur la paix et un suivi psychosocial afin d’aider les enfants à surmonter les expériences traumatisantes auxquelles ils sont confrontés.

Plus de 3 000 jeunes Pakistanais du nord-ouest du pays participeront au programme de l’UNICEF, qui fournira un accès à l’enseignement, des fournitures « école-en-boîte »,  une formation pour les enseignants, des cours d’éducation sur la paix et un suivi psychosocial afin de les aider à surmonter les expériences traumatisantes auxquelles ils sont confrontés.

L’UNICEF ouvrira une trentaine d’écoles dans le camp de Jalozai, près de Peshawar, au Pakistan. Ces écoles seront équipées d’installations sanitaires et hygiéniques séparées, élément indispensable pour que les filles n’abandonnent pas l’école.

Confiance, protection -- et consolidation de la paix

Plus de la moitié des quelque 75 millions d’enfants non scolarisés dans le monde vivent dans des zones de conflit. L’éducation donne confiance aux enfants et aide à les protéger. À plus long terme, elle peut aider à enseigner des compétences relatives à la prévention des conflits et à la consolidation de la paix.

« En cas de conflit, l’aide humanitaire est souvent le seul moyen pour que les enfants puissent poursuivre leurs études, ce qui non seulement améliore leurs perspectives d'avenir, mais les protège aussi des sévices et de l'exploitation », a déclaré Kristalina Georgieva, Commissaire européenne chargée de l'aide humanitaire et de la réaction aux crises.

Pour en savoir plus sur l’aide de l’UE aux enfants touchés par les conflits, voir :
http://ec.europa.eu/echo/EU4children/index_fr.htm


 

 

Recherche