Les enfants et le VIH/SIDA

Avant l'ouverture d'une conférence internationale majeure, l'UNICEF insiste sur la nécessité d'innovation afin d'éliminer les nouvelles infections par VIH

Le 22 juillet, des experts se réuniront dans la ville de Washington pour la conférence biennale de la Société internationale contre le SIDA qui vise à faire reculer l'épidémie de VIH et de SIDA. L'UNICEF organisera un forum des dirigeants mettant en avant la nécessité d'innovation dans le cadre de l'élimination de nouvelles infections au VIH chez les enfants. Cet article fait partie d'une série de reportages illustrant les efforts menés par l'UNICEF au nom des enfants et des femmes touchés par le VIH.

NEW YORK, États-Unis, 19 juillet 2012 – Alors que des experts se réunissent à Washington le 22 juillet pour une conférence internationale majeure visant à faire reculer l'épidémie de VIH et de SIDA, le Directeur général de l'UNICEF, Anthony Lake, organisera un forum des dirigeants portant sur la nécessité d'innovations afin d'éliminer de nouvelles infections au VIH chez les enfants.

VIDÉO (en anglais) : le Chef de la section VIH/SIDA de l'UNICEF, Craig McClure, discute du rôle de l'UNICEF dans la lutte mondiale menée contre l'épidémie de VIH/SIDA.  Regarder dans RealPlayer

 

Le forum d'Anthony Lake se déroule lors du début de la conférence biennale de la Société Internationale contre le SIDA (IAS) qui a lieu jusqu'au 27 juillet. Cette manifestation devrait réunir plus de 20 000 délégués venus du monde entier parmi lesquels figureront des experts techniques, des représentants de la société civile, de la jeunesse et des populations appartenant à des groupes-clés. Ils se rencontreront pour échanger des informations sur la façon de faire reculer l'épidémie mondiale et discuteront des étapes ultérieures. Le thème de la conférence de cette année sera « Inverser le cours de l'épidémie, ensemble ».
 
Elle se déroule alors que le temps est compté pour pouvoir tenir les engagements internationaux pris dans le but de faire reculer l'épidémie. La communauté mondiale a accepté de réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement d'ici 2015 dont les Objectifs 4, 5 et 6 qui concernent directement le VIH et le SIDA. Les pays se sont en outre engagés à éliminer les nouvelles infections au VIH chez les enfants – et à réduire de moitié les nouvelles infections chez les adolescents – à la même date sous l'égide du Plan mondial de l'ONUSIDA pour éliminer les nouvelles infections au VIH chez les enfants à l'horizon 2015 et maintenir leurs mères en vie.

Les délégués présenteront le travail accompli par l'UNICEF
Le Chef de la section VIH/SIDA, Craig McClure, qui était précédemment Directeur général de la Société internationale contre le SIDA, est à la tête de la délégation de l'UNICEF lors de la conférence de l'IAS. Le personnel de l'UNICEF organisera des exposés, participera à des ateliers avec d'autres spécialistes et offrira son soutien à un kiosque d'informations mettant en avant le travail de recherche et de sensibilisation mené par l'organisation.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2011-2038/Markisz
La Directrice générale adjointe de l'UNICEF, Geeta Rao Gupta, et le Chef de la section VIH/SIDA de l'UNICEF, Craig McClure, participent à New York à une table ronde sur la protection des enfants contre le VIH.

« Ce qui est vraiment essentiel dans notre programme contre le VIH est que nous nous sommes axés sur le cycle de vie d'un enfant », a annoncé Craig McClure lors d'une récente interview. « Ainsi, alors que nous sommes sur le point d'éliminer la transmission de la mère à l'enfant au cours des prochaines années, si nous ne perdons pas de vue cela, nous devons aussi nous souvenir que... la seconde décennie de la vie d'un enfant, la phase adolescente, est d'une importance capitale. Nous pensons que les enfants ont le droit de naître sans être séropositifs et de rester exempts d'infection au VIH jusqu'à l'âge adulte ».

Lors de cette prochaine rencontre, le personnel de l'UNICEF organisera des séances plénières soulignant l'importance de l'inclusion des enfants dans l'action contre le VIH et mettant en avant la nécessité d'une action mondiale coordonnée pour faire reculer l'épidémie.

Mercredi, le 25 juillet, Chewe Luo, Conseillère principale pour le VIH et le SIDA, organisera une séance plénière intitulée « Inverser le cours de l'épidémie de VIH/SIDA chez les enfants et les jeunes ». Elle donnera un aperçu des mesures nécessaire pour « inverser le cours de l'épidémie » : élimination des nouvelles infections par VIH chez les enfants, diagnostic précoce du VIH et traitement, prise en charge des adolescents et des enfants vulnérables et maintien des engagements politiques.    

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2011-0726/Asselin
Un agent de santé prescrit un flacon de médicament antirétroviral dans un hôpital de Freetown, en Sierra Leone. Le médicament est administré à une fille séropositive âgée de 15 ans pour son bébé de sept mois dans le cadre d'actions destinées à prévenir la transmission de la maladie.

L'effort porte sur les adolescents

Plus tard au cours de cette journée, la Directrice adjointe de l'UNICEF, Geeta Rao Gupta, s'exprimera sur la façon de répondre aux besoins des adolescents, spécialement ceux des filles.

« Notre effort [pour les programmes en faveur des adolescents] porte sur les jeunes filles de l'Afrique subsaharienne qui sont les premières à payer les conséquences de l'infection au VIH, » a expliqué Craig McClure. « Et partout dans le monde, quel que soit le pays, quel que soit le continent, sur ce qu'on appelle les groupes-clés affectés : les jeunes de sexe masculin ayant des rapports sexuels avec d'autres hommes, des jeunes filles et des hommes jeunes pratiquant l'usage de drogues injectables et les jeunes pratiquant le commerce sexuel. Il y a, bien sûr, les communautés placées en marge. Du point de vue de l'équité, nous devons faire en sorte qu'on répondre à leur besoins comme à ceux de n'importe qui d'autre. »
 
Le personnel régional et celui du siège effectueront aussi des résumés oraux des exposés et organiseront des colloques concernant leur spécialité et les problèmes régionaux.
 
Le forum des dirigeants se déroulera aux Centre d'études stratégiques et internationales de Washington alors que commencera la conférence. Il entre dans le cadre du Programme de direction pour l'Élimination de la transmission mère-enfant (ETME) mis sur pied par M. Anthony Lake et est consacré au besoin d'innovation afin de pouvoir atteindre les objectifs de l'ETME dans 22 pays prioritaires, la plupart étant situés en Afrique subsaharienne.


 

 

Campagne contre le SIDA

  Ce site est uniquement disponible en anglais.
Recherche