Analyse de politiques et partenariats pour les droits des enfants

En situation d'urgence, des programmes educatifs originaux pour aider les plus vulnérables

Par Gabrielle Galanek

NEW YORK, États-Unis, 17 septembre 2010 – Les representants du gouvernement néerlandais, de la Commission européenne et de l'UNICEF se sont rencontrés à New York cette semaine pour passer en rvue les progrès accomplis grâce à un programme innovant pour améliorer l'Éducation en situation d'urgence et de transition postérieure à la crise.

VIDÉO (en anglais) : L'UNICEF rapporte sur la nécessité de l'éducation au coeur des urgences. Dans une situation d'urgence, l'école n'est rien d'autre qu'une bouée de sauvetage.

 

Depuis 2007, la collaboration a travaillé à faire de l'éducation un élément clé de la réponse humanitaire dans les urgences et à reconstituer les systèmes scolaires en situations de post-conflit. Dans le cadre de cette initiative, l'UNICEF - conjointement aux partenaires et aux donateurs - s'est associée pour mettre l'éducation en tête de l'ordre du jour du développement.

Escalade dramatique

Pendant la rencontre, Corien Sips, un expert en éducation au ministère néerlandais des Affaires étrangères, a réitéré réitéré que l'association s'est déjà avérée constructive.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2010/Markisz
Corien Sips du ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas discute avec ses collègues de l'UNICEF et de la Commission européenne du partenariat sur l'éducation dans les situations d'urgence et dans les pays de transition post-crise.

« C'est un programme passionnant qui remet les pays sur la voie d'une éducation de bonne qualité pour tous » ,a-t-elle dit. « Nous avons déjà constaté un certain nombre de résultats prometteurs qui profitent aux enfants les plus vulnérables. Il y a aussi quelques activités innovatrices qui contribuent à la construction de la paix ».

Fournir une éducation aux enfants les plus vulnérables des installations d'urgence - que ce soit en raison d'un conflit ou d'une catastrophe naturelle - est au coeur du mandat de l'UNICEF, cette collaboration tient compte de l'escalade dramatique de ces programmes. Le programme de 201 millions de dolalrs, financé par les Pays-Bas, représente la plus grande  contribution affectée unique à l'UNICEF par un donateur gouvernemental.

La Commission européenne a également contribué au programme pour un montant additionnel de  5,2 millions de dollars É.-U.

Un soutien durable 

Le Directeur adjoint des Programmes à l'UNICEF, Dan Rohrmann, a montré que ce soutien a permis non seulement de garantir le rétablissement l'éducation pour les enfants après la crise, mais également de garantir une période suivie de reconstruction à plus long terme – une étape essentielle pour l'aide des gouvernements à la reconstruction de systèmes éducatifs plus solides.

“Répondre aux besoins urgents de millions d'enfants a été essentiel,” a dit Robert Rohrmann. “Le programme a aussi été en mesure d'inverser les tendances prévalentes qui consistaient à suspendre le soutien à l'éducation et autres services sociaux dans les situations de crises chroniques, a arrêté le développement et les contextes se détériorant.

« Répondre aux besoins urgents de millions d'enfants a été essentiel », a déclaré Robert Rohrmann. « Le programme a aussi été en mesure d'inverser les tendances prévalentes qui consistaient à suspendre le soutien à l'éducation et autres services sociaux dans les situations de crises chroniques, à arrêter le développement et laisser les contextes se détériorer ».

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2008-1800/Pirozzi
Des enfants du Zimbabwe dansent dans une école de Harare, où un Fonds de transition éducatif a été monté pour limiter les effets sur le système scolaire d'une poussée de choléra.

« Cela a grandement contribué à mettre les enfants en tête des préoccupations et à  placer l'UNICEF à la pointe de l'aide éducative » a-t-il ajouté.

Jusqu'au présent, 38 pays en Asie, Afrique, Moyen-Orient, Europe de l'Est, Amérique latine et Mer des Antilles ont reçu un financement du Programme. Le programme de collaboration soutient également le travail du Groupe d'éducation mondial et du Réseau Inter-agence pour l'éducation dans les situations d'urgence, en fournissant une assistance technique et en renforçant l'éducation dans la préparation et la réponse aux urgences au niveau des pays.

Des résultats sur le terrain

Dans un efort pour ramener l'éducation à la normale le plus vite possible dans les installations d'urgence, le programme de collaboration agit pour améliorer sur le terrain l'accès aux écoles, de former les enseignants, de développer les matériels éducatifs, de rendre les espaces éducatifs plus accueillants pour les enfants et de mieux les équiper, et prévoit d'augmenter les capacités des gouvernements pour qu'ils gèrent mieux leur système éducatif.

Au Zimbabwe, par exemple, le financement a contribué à l'établissement du Fonds de Transition d'Éducation (FTE), qui a été conçu pour mobiliser des ressources et garantir une approche équitable à l'éducation de qualité. Le fonds a été mis en oeuvre pour répondre aux graves insuffisances en matière d'enseignement et de matériel éducatif, comme des manuels et des fournitures scolaires essentiels. En 2008 le système éducatif s'était pratiquement effondré en raison de la plus grave crise de choléra dans l'histoire du Zimbabwe. Mais malgré la perte de l'année scolaire, le fonds a été en mesure de couvrir les besoins pour un retour à la normale dans les écoles.

« Grâce au soutien du gouvernement néerlandais et d'autres grands partenaires, l'UNICEF et le groupe d'éducation ont pu, non seulement répondre à l'épidémie de choléra dans les écoles, mais également commencer de relancer le secteur dans son ensemble », a expliqué le représentant de l'UNICEF au Zimbabwe le Dr Peter Salama.

« Le FTE a également contribué à faire remonter l'éducation au niveau le plus élevé des préoccupations du développement du Zimbabwe », a-t-il ajouté.

Ces études de cas et bien d'autres ont été présentées pendant la revue de deux jours afin d'illustrer non seulement les résultats mais également les défis auxquels il a fallu faire face dans une grande  variété de situations d'urgence et de crises.


 

 

Partenariat UNICEF-Union européenne

Recherche