Analyse de politiques et partenariats pour les droits des enfants

Accords de partenariat

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2007-2463/Noorani

Dans le cadre de ses efforts en cours pour renforcer sa collaboration avec la société civile, l'UNICEF sort une révision du Programme d'accord de coopération (PAC) et de l'Accord de financement à petite échelle (AFPE), à usage des bureaux de pays et de leurs partenariats  avec des organisations de la société civile (OSC). Les nouveaux accords entreront en vigueur le 1er janvier 2010. 

Les partenariats avec la société civile recoupent chaque aspect du travail de l'UNICEF, permettant des résultats qu'aucune organisation ne pourrait obtenir indépendamment. Le Cadre stratégique relatif aux relations de partenariat et de collaboration (E/ICEF/2009/10), approuvé par le Conseil d'administration en juin 2009, recommande de rationaliser des processus commerciaux appropriés, comme les PAC et AFPE, afin d'améliorer la qualité et l'impact des partenariats avec la société civile. La direction de l'UNICEF a répondu en donnant mandat à une équipe regroupant les diiférentes divisions du siège de l'organisation de réviser les procédures de coopération de l'UNICEF avec la société civile dans les différents contextes de pays. Le processus de révision, qui date de 2008, a ainsi profité de l'engagement constructif des OSC partenaires, qui ont aidé à la révision des accords pour qu'ils correspondent bien aux divers contextes opérationnels.

La révision des PAC et AFPE est conçue de manière à assurer aux partenariats de l'UNICEF avec la société civile un cadre stratégique, orienté vers les résultats et compatible avec  un nombre conséquent de principes agréés. Les changements essentiels apportés au PAC et à l'AFPE comprennent :

  1. Un accent plus grand sur l'importance des principes de partenariat pour obtenir des résultats pour les enfants et les femmes;
  2. Une focalisation stratégique plus claire sur le développement des capacités  à l'intention des OSC nationales et sous régionales, partout où celà est approprié et accepté;
  3. Un PAC dont la durée n'est plus limitée à deux ans. N'importe quelle période peut être acceptée, tant dans le cadre du cycle des programme de pays que dans le cycle du financement des urgences;
  4. De nouvelles dispositions pour le soutient direct ou indirect des coût des programmes;
  5. La responsabilité de l'examen  interne des proposition de PAC qui résidera désormais avec un Comité d'examen des PCA, et sera  établi par chaque bureau de pays de l'UNICEF;
  6. De nouveaux modèles de PAC, qui auront la la capacité d'utiliser un format « plus léger » ou « plus complexe », selon la nature, la durée et la complexité du partenariat et le montant des ressources allouées par  l'UNICEF au partenaire de la société civile;
  7. Des AFPE qui pourront désormais utiliser des octrois (encaissement de la plus value des  fournitures) d'une valeur pouvant aller jusqu'à 20 000 dollars américains;
  8. L'accent accru sur les besoins de stratégies efficaces pour éliminer progressivement les PAC de façon à promouvoir la durabilité des résultats des programmes.

Pris ensemble, les changements au PCA et à l'AFPE représentent un effort orgnisationnel solide afin d'établir des relations mutuellement avantageuses avec les OSC, qui contribuera à l'amélioration des  résultats plus pour les enfants.  

Les questions sur la révision du PAC et de l'AFPE doivent être adressés au siège de l'UNICEF à New York à pcaguidance@unicef.org.

Les questions fréquentes sur le développement de partenariats au niveau des bureaux de pays avec les organisations de la société civile sont accessibles via ce lien : documents FAQ


 


 

 

Recherche