Analyse de politiques et partenariats pour les droits des enfants

L'UNICEF et ses partenaires fêtent les 20 ans de la Convention relative aux droits de l'enfant

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2009-2101/Markisz
Le Président du Conseil d'administration de l'UNICEF, l'Ambassadeur Oumar Daou (tout à gauche), la Directrice générale de l'UNICEF Ann M. Veneman (3eme depuis la gauche) et le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon (au centre) avec des représentants de la société civile lors de la commémoration du 20eme anniversaire de la Convention, qui se tenait au Siège des Nations Unies à New York.

Par Val Wang

NEW YORK, États-Unis, 20 novembre 2009 – L'UNICEF et ses partenaires ont célébré hier aux Nations Unies le 20ème anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant (CDE), l'engagement sans précédent qui codifie, en tout lieu, les droits des enfants.

 VIDÉO : regarder maintenant

Cette commémoration mondiale et le débat, qui a eu lieu dans la salle du Conseil de tutelle, avaient pour objet de dresser un bilan des progrès réalisés en faveur des droits de l'enfant dans le cadre de la CDE puis d’examiner l'avenir.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2009-2083/Markisz
Le Secretaire général des Nations Unies Ban Ki-moon s'addresse aux participants de la commémoration du 20eme anniversaire de la Convention.

« Droits fondamentaux de l'individu »

Le 20 novembre 1989, les Nations Unies ont adopté la CDE, le premier dispositif  international juridiquement contraignant qui intègre la totalité des droits de l'enfant tels que les droits à la survie, à la santé, à la protection, à l'enseignement et à une pleine participation dans la vie familiale, culturelle et sociale. Depuis lors, 193 pays ont ratifié le traité. 

« Au cours des vingt dernières années, la Convention a été notre balise de ralliement, notre modèle, notre guide pour protéger et éduquer les membres les plus jeunes et les plus vulnérables de la société, » a déclaré le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

Le Président du Conseil d'administration de l'UNICEF, l'Ambassadeur Oumar Daou, a ajouté : « La Convention a contribué au changement des attitudes envers les enfants et à la promotion des droits fondamentaux de l'individu dont les enfants devraient jouir. »

Réalisations et défis

La manifestation avait pour modérateur M. Ishmael Beah, Défenseur pour l'UNICEF des enfants touchés par la guerre, et auteur. A l'âge de 13 ans, Ishmael Beah avait été recruté pour se battre pendant la guerre civile se déroulant dans son pays natal, la Sierra Leone.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2009-2095/Markisz
Ishmael Beah, Défenseur pour l'UNICEF des enfants touchés par la guerre s'adresse aux participants de la commémoration du 20eme anniversaire de la Convention.

« Avant, pendant et après mes expériences de la guerre, je ne savais pas que, en tant qu'enfant,  j'avais des droits, » a-t-il dit. « Mais j'ai appris plus tard que c'était grâce à la Convention et des organisations chargées de la mettre en place que j'ai été arraché à la guerre puis placé dans un centre de réinsertion. Et c'est ce qui a rendu aujourd'hui possible ma présence ici. »

La Directrice générale de l'UNICEF, Ann M. Veneman a exposé les grandes lignes des succès obtenus au cours des deux dernières décennies, dont la baisse des taux de mortalité infantile, la diminution des cas de traite des enfants et de recrutement des enfants-soldats ainsi que la progression de la scolarisation, de l'accès à l'eau salubre et de l'âge du mariage des filles.

Cependant, Mme Veneman a également évoqué ses rencontres avec des enfants ayant été obligés de se prostituer, de participer à des conflits armés, de se marier à un âge précoce et ayant été victimes de violences sexuelles. « Il y a encore beaucoup de progrès à faire, » a-t-elle dit, « avant que ces violations odieuses des droits de l'enfant ne soient plus qu'une chose du passé. »

Les jeunes cherchent des changements positifs

Lors de la manifestation à l'ONU, de jeunes militants ont également apporté leur point de vue sur la CDE. Ils se sont exprimés sur la prévalence de la discrimination, de la violence et sur le manque de possibilités dans leurs pays ainsi que sur les efforts qu’ils déploient pour apporter des changements positifs dans leurs communautés.

La lauréate du Prix international 2008 pour la paix des enfants, Mayra Avellar Neves, 18 ans, se souvient avoir dirigé une manifestation contre la violence dans la « favela » où elle habite, à Rio de Janeiro, au Brésil. La manifestation avait entraîné la réouverture des écoles dans son quartier.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2009-2100/Markisz
Le Président du Conseil d'administration de l'UNICEF, l'Ambassadeur Oumar Daou (tout à gauche) et le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon (au centre) posent avec des Jeunes représentants lors de la commémoration du 20eme anniversaire de la Convention..

« Pouvez-vous imaginer ce que c’est que de vivre votre vie de tous les jours avec une guerre devant votre porte ? Est-il juste que nous ayons à nous réveiller au son des balles ? Les enfants ont un droit à la protection, » a-t-elle rappelé.

Mayra et les autres jeunes présents ont mis au défi les adultes d'agir davantage en matière de droits de l'enfant.

« Les enfants ne veulent pas seulement des résolutions. Les enfants veulent des solutions, » a dit Millicent Atieno Orondo, 17 ans, du Kenya. « Nous ne voulons plus entendre de bonnes intentions. Nous voulons voir des actes. Souvenez-vous : vous nous devez nos droits, alors tenez vos promesses. »

Intervenants de la société civile

Mme Veneman a également conduit une discussion-débat à laquelle participaient des responsables de la société civile venus du monde entier dont :

  • Ioana Maria Barbu, fondatrice et présidente d'une ONG roumaine qui encourage le rôle directeur des jeunes,
  • Emilio Jeroo Billimoria, directeur général de l'organisation non gouvernementale Aflatoun International,
  • Nyaradzayi Gumbonzvanda, un avocat du Zimbabwe spécialisé dans les droits de l'homme,
  • L'archevêque Felix Machado, un des organisateurs de la Journée mondiale de la prière et d'action pour les enfants,
  • Garcia Mendez, un spécialiste du droit de l'enfant et membre du parlement national argentin,
  • Timothy Shriver, Président des Jeux olympiques spéciaux.

Les dirigeants ont mis l'accent sur le besoin d'un engagement de toutes les parties de la société – de ceux qui mettent en place les politiques jusqu’aux familles et éducateurs – afin de concrétiser la CDE et de véritablement changer les choses pour tous les enfants du monde.


 

 

Vidéo (en anglais)

20 novembre 2009 :
Le reportage de la correspondante de l'UNICEF Val Wang sur la commémoration du 20eme anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant.
 VIDÉO  hautbas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

Les 20 ans de la Convention relative aux droits de l'enfant

CRC @ 20


La Convention sur les
droits de l'enfant a
20 ans

Tous les droits,
pour tous les enfants

(Site Web en anglais)

série d'articles « Les perspectives »

Des auteurs éminents réfléchissent à l'impact de la Convention relative aux droits de l'enfant

Lien vers le site de l'UNICEF consacré aux 20 ans de la Convention (en anglais)

Recherche