Conseil d'administration

Le Conseil d'administration explore un cadre stratégique pour ses partenariats et relations de collaboration

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2009-0682/Markisz
Le directeur de la collecte de fonds privés et des partenariats de l'UNICEF, Philip O'Brien, présente lors de la séance annuelle 2009 du Conseil d'administration le cadre stratégique pour les partenariats.

Par Vivian Siu

NEW YORK, États-Unis, 10 juin 2009 – Dans une communauté mondiale en perpétuel changement, qui doit maintenant faire face à une crise financière mondiale, les partenariats de l'UNICEF et ses relations de collaboration deviennent de plus en plus cruciales.

VIDÉO : regarder maintenant

Hier, au second jour de sa séance annuelle, le Conseil d'administration 2009 s'est intéressé à une nouvelle stratégie pour l'avenir de ces relations – afin de rentabiliser les résultats dans l'intérêt des enfants dans le monde.

« Les Partenariats sont si importants pour notre travail qu’en fait, c’est de plus en plus une voie dans laquelle nous engageons nos activités à l'UNICEF, » a déclaré Hilde F. Johnson, Directrice générale adjointe.

Partenariats actuels et futurs 
Après un examen complet des actions collaboratives passées - incluant les consultations avec beaucoup d'organisations partenaires - l'UNICEF se concentre sur un cadre stratégique à la mise en oeuvre plus effective et efficace autour de quatre types de relations collaboratives :

• Programme mondial de partenariats
• Partenariats avec des organisations non gouvernementales (ONG), des groupes communautaires et confessionnels, des réseaux de jeunes et autres
• Partenariats d'entreprise
• Partenariats universitaires et médiatiques.

« Ce cadre stratégique  influencera directement les relations que l'UNICEF entretient avec ses partenaires ainsi que la manière dont nous mettons en avant cette relation, » a continué Mme Johnson.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2009-0683/Markisz
La Secrétaire adjointe du ministère indien pour le Développement de la femme et de l'enfant, Vijayalakshmy Gupta, prend la parole à la session annuelle 2009 du Conseil d'administration de l'UNICEF , qui s'est tenu au siège de L'ONU à New York.

« Après de vastes consultations auprès de nos partenaires de la société civile et des ONG, il s'est dégagé un sentiment de frustrations dans le cadre de nos projets d'accords de coopération, » a-t-elle ajouté. « Ils n'ont pas su saisir l'esprit d'un cadre de partenariat : on ne travaille pas avec des organisations comme avec des entrepreneurs ou des sous-traitants, mais comme des associés, sur la base de responsabilités et redevabilités mutuelles. »

Suivi et évaluation
Le cadre international des partenariats de développement continue d'évoluer et il y a un consensus pour dire que la nouvelle structure stratégique est essentielle à la réalisation d'initiatives mondiales, y compris les Objectifs du Millénaire pour le développement.

L'UNICEF a appris que la collaboration avec d'autres organisations ne doit pas toujours  être formalisée. Cependant,un contrôle spécialisé et des outils d'évaluation s'avèrent nécessaires pour mieux évaluer l'engagement de l'UNICEF dans des partenariats et des relations de collaboration.

« Nous avons besoin d'une base de connaissance plus solide pour nous permettre de prendre des décisions en connaissance de cause, fondées sur la preuve, et savoir  si nous devons nous engager ou maintenir un partenariat, » a déclaré Philip O'Brien, Directeur de la collecte de fonds privés et des partenariats de l'UNICEF. « Nous développerons également des outils permettant une évaluation plus solide des compétences de partenaires potentiels et des risques que pourraient entraîner une collaboration avec eux. »

Un partenariat pour la Santé dans le nonde en action
Dans des commentaires à la Session du Conseil d'administration consacrée spécialement à la santé dans le monde, le docteur Robert Scott du Rotary International  et le Chef de la santé de l'UNICEF le docteur Peter Salama ont noté que les efforts pour éradiquer la poliomyélite fournissent un exemple de partenariat réussi  entre des gouvernements, des donateurs et des organisations internationales.

Pendant lus de 20 ans, l'UNICEF et le  US Centers for Disease Control and Prevention, l'OMS et le Rotary International collaboré dans le cadre de l'Initiative mondiale pour l'éradication de la polio. C'est l'une des plus grands partenariats public-privé coordonné pour atteindre au plan international un objectif de Santé publique.

Ce partenariat a provoqué une diminution de plus de 99 pour cent du nombre annuel de cas de poliomyélite connus - il est passé d'environ 350 000 cas dans 125 pays en 1988 à 1652 en 2008. La poliomyélite continue d'être endémique dans seulement quatre pays : l'Inde, le Pakistan, l'Afghanistan et le Nigeria. Jusqu'à cette année, seulement plus de 500 cas confirmés ont été déclarés dans le monde. 

Contribution essentielle de l'UNICEF
L'UNICEF s'est aussi associé avec succès avec l'Agence nationale nigériane de Développement des soins de Santé primaire. L'Agence apporte expertise technique et fournitures dans des zones à haut risque afin de parvenir à éradiquer la poliomyélite.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2009-0695/Markisz
Le docteur Robert Scott du Rotary International (second à partir de la gauche) parle de l'éradication de la poliomyélite.

« L'UNICEF devrait apporter son aide à cette poussée finale en mobilisant fortement les capacités de mobilisation sociale au niveau local - afin de partager par ce biais les leçons tirées des meilleures pratiques observées dans le monde entier - pour que nous puissions en réalité continuer à progresser grâce à l'élan obtenu, » a déclaré le Directeur général de l'Agence nigériane, le docteur Muhammad Ali Pate.

Il a continué en  notant que beaucoup d'organisations se sont associées à  l'UNICEF en raison de la forte notoriété de sa marque, de sa présence mondiale et de son expertise technique. Bien plus ils estiment la réputation de l'UNICEF, son partenariat étroit avec les gouvernements et ses capacités financières et opérationnelles.

« La marque UNICEF est une contribution essentielle en termes de plaidoyer mondial pour les enfant qui ont le droit d'être protégés  contre cette maladie terrible, » a conclu le docteur Pate.


 

 

Vidéo (en anglais)

9 juin 2009 : Le directeur de la collecte de fonds privés et des partenariats de l'UNICEF Philip O'Brien, présente au Conseil d'administration le cadre stratégique pour les partenariats.
 VIDÉO  haut | bas

La Directrice générale Ann M. Veneman,  informe le Conseil d'administration des dernières mises à jour concernant le travail de l'UNICEF sur les Objectifs du Millénaire pour le développement relatifs à la Santé.
 VIDÉO  haut | bas

Le Directeur général et CEO de l'Agence nationale pour le développement des soins de santé primaire, le Dr. Muhammad Ali Pate, Discute du travail entrepris pour éradiquer la polio au Nigéria en partenariat avec l'UNICEF.
 VIDÉO  haut | bas

Regardez une vidé sur le « Pouvoir des partenariats et de la collaboration ».
 VIDÉO  haut | bas

Recherche