Analyse de politiques et partenariats pour les droits des enfants

La conférence de l’ONU « Web4Dev » s’achève par une feuille de route favorisant une coopération prochaine

Image de l'UNICEF: web4dev09
© UNICEF/NYHQ2009-0103/Markisz
Le PDG de Grameen Solutions, Kazi Islam, durant un discours d’introduction lors la conférence « Web4Dev » 2009 de l’ONU, qu’accueillait l’UNICEF le 12 février.

Par Amy Bennett

La cinquième conférence annuelle des Nations Unies, « Web4Dev », qui se déroulait à l’UNICEF,  s’est achevée aujourd’hui sur une feuille de route pour l'avenir qui place la technologie au service du développement.

Nombre de personnes n’ont pas pu y participer physiquement mais cela n’a pas été gênant car la conférence était diffusée sur Internet, relayée par des blogs et transmise via Twitter.

Les personnes présentes à la conférence étaient venues pour entendre des discussions sérieuses menées par les spécialistes de domaines très variés. Ils ont aussi participé à  des débats en groupes restreints pour discuter plus étroitement des idées présentées durant les exposés. Et finalement, les participants ont pu créer de nouveaux liens qui encourageront l’usage des nouvelles technologies en faveur des causes humanitaires.

Des défis à venir

Mettre en place des solutions utilisant les nouvelles technologies, cela est plus difficile qu’il ne semble. De nombreux intervenants ont recommandé de ne pas se précipiter trop rapidement dans les pays en développement sans se poser les vraies questions.

« Quand vous parlez de solutions, demandez-vous comment cette solution peut être intégrée dans les vies de la population, » a affirmé Kazi Islam, PDG de Grameen Solutions.

Image de l'UNICEF: web4dev09
© UNICEF/NYHQ2009-0107/Markisz
David Galipeau, de la conférence de l’ONU Commerce et développement, débat avec des représentants de l’UNESCO, du Bureau international d’éducation, de la Banque mondiale, du bureau de l’ONU contre la drogue et le crime, et du secrétariat du C.A. de l’ONU.

« La chose fondamentale qu’ont en commun les gens dans le monde en développement, c’est que chacun veut améliorer ses conditions de vie, pouvoir donner une meilleurs éducation à ses enfants. Ainsi, quel que soit le degré de différence d’une communauté à l’autre, leurs besoins et leurs problèmes sont très similaires » a-t-il ajouté.

Planifier pour réussir

Au fur et à mesure que se déroulait la conférence, il est devenu de plus en plus évident que l'identification de ces besoins et de ces problèmes est une tâche ardue.

« On peut avoir des technologies qui ne sont pas développées dans les pays en développement, » a déclaré Kajiso Chikane, responsable du Conseil pour la recherche scientifique et industrielle (CSIR) de Pretoria, en Afrique du Sud. « Si elles sont simplement imposées au monde en développement, elles ne fonctionnent pas. »

Un point repris par le Dr Tony Salvador, directeur de la Recherche et de la définition pour les programmes relatifs aux marchés émergents chez Intel.

« L’idée pour n’importe quelle innovation, particulièrement pour le développement, est de veiller à ce qu’elle n’ait pas trop l’air menaçante, quoi que vous ameniez, quoi que vous soyez en train d’essayer de faire avec vos partenaires locaux. Sinon c’est réduit à néant, » a-t-il affirmé.

Des partenariats fondamentaux

L’UNICEF a joué un rôle non seulement en tant qu’hôte mais aussi comme instance mobilisatrice en faveur de la réflexion et des partenariats innovants.

« Je pense que l’une des contributions de l’UNICEF à tous ces efforts est de dire, « Voilà comment ça se passe sur le terrain » a déclaré le Dr Salvador. « Le défi pour les partenaires du secteur privé est de trouver comment tirer les leçons de cette perspective de terrain. » a-t-il jouté.

Le « Digital Doorway », développé par le CSIR en Afrique du Sud, a été cité comme exemple  d'un partenariat innovant réussi.

Image de l'UNICEF: web4dev09
© UNICEF/NYHQ2009-0108/Markisz
Pendant la conférence du « Web4Dev », au siège de l’UNICEF, un participant accède à Internet depuis un téléphone portable.

‘It will not break’

« Le Digital Doorway est une station informatique très robuste, » a affirmé Kajiso Chikane. « Elle a été développée pour pouvoir être installée dans les zones rurales à l’extérieur des centres communautaires, à l’extérieur des écoles et pour que la population puisse tout simplement s’en servir. Elle est destinée aux enfants, afin qu’ils apprennent tout seuls à utiliser l’ordinateur sans l’aide de personne d’autre. » 

« Vous pouvez y jeter des pierres, » a-t-elle poursuivi, cogner de toutes vos forces sur l’écran du prototype de la station Digital Doorway, « il ne se cassera pas. »

L'année dernière, le prototype avait déjà attiré l'attention du personnel de l'UNICEF. Il a été depuis développé dans une version portable de Système de communication mobile appelée « bee (Abeille) » pour le déploiement en cas d'urgence humanitaires.

L’occasion de lancer de nouvelles coopérations

Plusieurs partenariats existants ont été placés sous le feu des projecteurs mais on en a aussi annoncé des nouveaux durant la conférence.

« Je suis heureux de faire savoir que nous allons nous associer avec l’UNICEF pour accroître les possibilités d’innovation grâce à l’enseignement par téléphone portable, » a déclaré Kazi Islam de Grameen Solutions, annonçant le nouveau partenariat au public qui s’était réuni pour l’entendre s’exprimer lors de la seconde journée de la conférence.

Grâce à des ateliers de partage de connaissances, des commissions, des groupes,  et de nouveaux partenariats, la conférence s’est achevée en concluant que la coopération était essentielle pour créer une feuille de route pour l’avenir. Tout le monde n’était pas en accord total avec les méthodes et les moyens mais l’optimisme était palpable et les possibilités sont énormes.


 

 

Vidéo (en anglais)

13 février 2009 :
Le reportage de la correspondante de l'UNICEF Amy Bennett sur la 5eme conférence des Nations Unies « Web4Dev » et accueillie cette année par l'UNICEF. Édité par Edward Bally.
 VIDÉO  haut | bas

11 février 2009 :
Pendant la conférence « Web4Dev » , la Directrice générale de l'UNICEF Executive Mme Ann M. Veneman explique comment la technologie peut aider à sauver des vie et protéger les plus vulnérables.
  VIDÉO  haut | bas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

Recherche