Portraits de l’UNICEF

Lord Richard Attenborough

Image de l'UNICEF

Acteur, producteur et réalisateur couvert d’honneurs, Richard Attenborough (Lord Attenborough de Richmond upon Thames) fait depuis longtemps partie de l’histoire de l’UNICEF.

Lord Attenborough a été nommé ambassadeur itinérant le 27 octobre 1987. Il s’est familiarisé avec les programmes de l’UNICEF et a appris à connaître les membres de son personnel pendant le tournage de Ghandi en Inde puis de Cry Freedom  au Zimbabwe. L’UNICEF a été le bénéficiaire direct de collectes de fonds spéciales organisées à l’occasion du lancement de chacun de ces films. Ainsi, les premières de Ghandi ont permis de récolter près d’un million de dollars.

Au pays ou à l’étranger

En octobre et novembre 1994, Lord Attenborough s’embarquait pour une mission prolongée en Afrique. Il revint en Afrique du Sud en  novembre 1995, après que ce pays eut ratifié la Convention relative aux droits de l’enfant, pour laquelle il avait fait campagne lors de son séjour précédent.  En avril 2000, il se rendit au Mozambique après des inondations dévastatrices et organisa un appel de fonds conjoint de l’UNICEF et du journal britannique The Observer. Il inspecta également plusieurs projets soutenus par l’UNICEF en Thaïlande.

Lord Attenborough a également travaillé sans relâche pour l’UNICEF plus près de chez lui. Il a prêté son concours à un grand nombre d’initiatives de plaidoyer ou de collectes de fonds et s’est battu pour que les questions relatives aux enfants figurent en tête du calendrier politique et à la une des médias. Ainsi, en décembre 1998, il se trouvait aux côtés de Carol Bellamy, Directrice générale de l’UNICEF, pour lancer le rapport La Situation des enfants dans le monde à Londres et profitait de sa stature et de ses extraordinaires capacités de persuasion pour en faire connaître les objectifs aux médias internationaux.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ 99-0224/Pirozzi
Lord Attenborough et son épouse admirent des œuvres d’enfants

Double distinction

Le nombre exemplaire de positions de service public qu’il a occupées tout au long de sa vie adulte témoigne de l’intérêt de Lord Attenborough pour les questions sociales. En Grande-Bretagne, il a présidé le Conseil d’administration du  Fonds philanthropique des Acteurs et du Combined Charities Appeal Council pendant plus de trente ans et il reste président de ces deux associations. Il est également vice-président du Fonds  Save the Children et de l’Association de lutte contre la dystrophie musculaire de Grande-Bretagne.

Lord Attenborough est né à Cambridge, en Grande-Bretagne, le 29 août 1923. A dix-sept ans, il reçut une bourse pour l’Académie royale d’art dramatique à Londres. Il fit ses débuts au cinéma en 1942. Il a joué dans près de 60 films, y compris Le gang des tueurs (1947), La grande évasion (1963), L’étrangleur de la place Rillington (1971), Jurassic Park (1992) et Jurassic Park : le monde perdu. Il s’est distingué en tant que producteur indépendant avec des films originaux comme Hold-up à Londres (1959) et Le silence de la colère (1960), dans lesquels il jouait également.

En 1962 commença sa quête pour produire et réaliser un film sur la vie de Mahatma Ghandi. Terminé vingt ans plus tard, cette œuvre épique emporta une série de récompenses dont des Oscars et des prix de l’Académie britannique des arts du spectacle. Entre-temps, il s’était bâti une solide réputation de réalisateur, en commençant par le très controversé Dieu, que la guerre est jolie ! en 1969. Plus récemment, il a réalisé entre autres Le cri de la liberté (1987), Chaplin (1992) et Les ombres du cœur (1993).


 

 

Recherche