Portraits de l’UNICEF

Myung-Whun Chung

Ambassadeur itinérant

Image de l'UNICEF
« Pour nous musiciens, la musique n'est pas seulement un droit, elle doit aider au développement et l'éducation d'un enfant, aussi bien qu'elle lui permet le rêve et l’évasion. » - Myung-Whun Chung.

Myung-Whun Chung, un des pianistes et chef d'orchestre les plus renommés dans le monde, s’engage aussi régulièrement dans des projets à but humanitaire et est un ardent défenseur de la cause des jeunes. En 1994, en Corée, il a lancé une série de projets musicaux et environnementaux pour les jeunes. Le maestro Chung a été nommé Ambassadeur itinérant de l'UNICEF le 7 avril 2008.

Avant sa nomination, M. Chung a effectué un voyage au Bénin où il a visité des programmes  soutenus par l'UNICEF, dans les domaines du  VIH/SIDA, de l'eau et de l'assainissement, de l'éducation et de la protection. Avec trois autres musiciens de l'Orchestre philharmonique de Radio France, le maestro, agissant de concert avec des membres communautaires, a participé sur le terrain aux activités d'information de prévention du paludisme. Le voyage s'est terminé par un concert dédié aux enfants du Bénin.

Activités : faits marquants

Myung-Whun Chung est né à Seoul, en Corée. Il a étudié la direction d’orchestre à la Mannes School of Music, puis à la Juilliard School de New York.  Il s'est produit avec ses soeurs, la violoniste Kyung-Wha Chung et la violoncelliste Myung-Wha Chung avec lesquelles il  forme le trio Chung. Il a remporté, en 1974, le deuxième prix de piano au Concours international Tchaïkovski de Moscou.

Le Maestro Myung-Whun Chung est directeur musical de l’Orchestre Philharmonique de Radio France depuis le 1er mai 2000. Il est actuellement le directeur artisitique et musical de l'Orchestre philharmonique de Séoul.

Il a dirigé pratiquement tous les grands orchestres symphoniques et d'opéra d’Europe et d’Amérique. Il a été le chef principal de l’Orchestre symphonique de la Radio de Sarrebruck de 1984 à 1990, directeur musical de l’Opéra Bastille de Paris  de 1989 à 1994.

En 1991, l'Association du théâtre français et des critiques musicaux l'ont nommé « Artiste de l'année ». L'année suivante, il a remporté le Prix Abbiati et le Prix Arturo Toscanini en Italie, et la Légion d'honneur en France. Il a été honoré trois fois en 1995 aux « Victoires de la musiques classique » et a été nommé « Meilleur chef d'orchestre de l'année ». On lui a également décerné la plus haute récompense culturelle de Corée, le « Kumkwan », pour sa contribution à la musique coréenne.

Myung-Whun Chung vit à Séoul.


 

 

Activités : faits marquants

Recherche