Portraits de l’UNICEF

Supporters

Enfants pour l'UNICEF : des enfants pour les enfants

Image de l'UNICEF
Des enfants montrent leur carte de participation à la marche UNICEF

Par l’intermédiaire de l’UNICEF, plus de cent mille jeunes Finlandais aident chaque année leurs camarades des pays en développement. La manifestation la plus suivie est la Marche de l’UNICEF, une activité parascolaire mêlant sport, instruction et collecte de fonds. Le but est de trouver des parrains qui donnent une certaine somme à l’UNICEF en fonction du nombre de kilomètres parcourus : plus on va loin, plus les parrains donnent d’argent.

L’idée a été reprise par de nombreux pays, y compris les Pays-Bas, l’Allemagne, le Japon, la Slovénie, la Norvège, le Danemark et la Finlande. Dans beaucoup d’écoles finlandaises, c’est devenu une tradition annuelle et les enfants en raffolent.

Image de l'UNICEF
Ces courageux élèves de première primaire voulaient parcourir au moins cinq kilomètres.

Comme l’expliquait un élève de quatrième : « Quelle super façon d’aider ! J’ai déjà gagné des cahiers et des crayons pour cinq enfants ! Je peux faire encore un tour ? »

La Marche de l’UNICEF qui a connu le plus grand succès date de 2003. Elle était organisée par une école de l’UNICEF, l’école primaire de Myllyoja, dans la ville d’Oulu. C’était la quatrième marche que cette école organisait et 8 500 enfants y participèrent, réunissant 66 000 euros, ce qui représente un nouveau record pour l’école. Les fonds sont allés à l’un des programmes de l’UNICEF soutenus par la Finlande, à savoir la vaccination au Tchad, l’un des pays les plus pauvres d’Afrique.

Image de l'UNICEF
L’ambassadrice itinérante Angélique Kidjo apprend un jeu aux élèves de l’école primaire de Myllyoja.
« L’UNICEF cherche à construire un monde  où l’on respecte le droit des jeunes à vivre une enfance digne et sans danger. Existe-t-il un meilleur objectif  pour des enseignants ? » demande l’institutrice Liisa Reinikainen.

L’importance des efforts consentis par les enfants, les enseignants et les parents d’Oulu leur valut une renommée internationale ainsi que la visite de la chanteuse Angélique Kidjo, ambassadrice itinérante de l’UNICEF, qui se rendit sur place pour une cérémonie de remerciements. Dans une émouvante allocution aux enfants, la chanteuse parla de ses voyages à travers le monde. Elle expliqua qu’elle voit trop d’enfants dont la situation lui donne envie de pleurer mais que quand elle voit des enfants, garçons et filles, heureux, en bonne santé et instruits, cela ravive sa foi en un monde meilleur.

Image de l'UNICEF
L’ambassadrice itinérante Angélique Kidjo chante avec les élèves de l’école primaire de Myllyoja.
Par ses activités liées à l’UNICEF et parce qu’elle a elle-même été nommée école de l’UNICEF, l’école primaire de Myllyoja veut montrer son amour et sa compassion pour les enfants qui ont à vivre dans des conditions beaucoup plus difficiles. La collecte de fonds représente une aide concrète importante. Mais le travail effectué en classe est tout aussi important : promouvoir la tolérance, les droits de l’enfant et l’égalité, mais aussi apprendre à respecter ceux qui sont le plus proche de vous, dans votre propre école ou votre quartier.

Ici, les enfants apprennent que pour changer le monde, il faut commencer par soi-même.


 

 

Recherche