Portraits de l’UNICEF

Partenaires

Des représentants du monde des affaires, des célébrités et de hauts dignitaires travaillent de concert pour sensibiliser la Chine au SIDA.

Beijing, le 31 mars 2003 – Sur une initiative du Rotary Club (provisoire) de Beijing, le Centre chinois pour le contrôle et la prévention des maladies, la Fondation pour le développement de la jeunesse en Chine, la Fondation chinoise pour la prévention des MST et du SIDA, le système des Nations Unies en Chine, la Fondation américaine pour la recherche sur le SIDA (amfAR), le Barry & Martin’s Trust de Londres et la Commission européenne ont annoncé aujourd’hui qu’ils allaient unir leurs forces pour insister sur la nécessité d’accroître la sensibilisation au SIDA en Chine. A cette fin, ils ont organisé « Le bal : le Rotary de Beijing pour le SIDA » qui s’est tenu le 29 mars 2003 dans la capitale chinoise. Ce fut la première grande manifestation philanthropique de ce type en Chine.

Le dîner de gala, destiné à réunir des fonds et à accroître la sensibilisation au problème du SIDA en Chine, s’est tenu en présence d’un grand nombre de hauts fonctionnaires gouvernementaux, de célébrités et de membres du secteur des affaires de Beijing.

Des représentants des pouvoirs publics, y compris M. Wu Jieping, ancien vice-président du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale et son épouse, Mme Wu, M. Zhang Weiqing, ministre d’Etat de la Commission de planning familial de Chine, M. Hu Deiping, vice-ministre du Département du travail du Front uni et M. Ma Xiaowei, vice-ministre de la Santé ainsi que de nombreux autres dignitaires étaient présents au bal pour témoigner de leur soutien à la cause. Dans l’incapacité d’assister, Mme Wu Yi, vice-premier ministre, a envoyé une lettre qui fut lue au cours du dîner.

En un geste visant à souligner le besoin de faire appel à des ressources internationales pour lutter contre le SIDA en Chine, une célébrité sino-américaine, Mme Yue Sai Kan, a animé la fête en compagnie du célèbre acteur Pu Cunxin et la star de cinéma américaine Elizabeth Taylor a envoyé un message enregistré sur vidéo qui a été projeté pendant le bal.

Un grand nombre de célébrités internationales de tous les secteurs, y compris Kofi Annan, les anciens présidents Bill Clinton et Giscard d’Estaing, l’ancien Premier ministre Bob Hawke, le commissaire Christopher Patten, Bill Gates, Ted Turner, Sharon Stone, Elton John, Catherine Deneuve et Marina Mahatir se sont mêlés à de hauts dignitaires comme M. Yan Mingfu et des vedettes chinoises comme Gong Li, Zhang Ziyi, Michelle Yeoh, Fei Xiang, Joan Chen, Leslie Cheung et bien d’autres ont envoyé une lettre personnelle pour appuyer les objectifs de la manifestation.

Au total, 500 invités dont des représentants des pouvoirs publics, du secteur de la santé et des multinationales ainsi que des célébrités ont assisté au bal.

Certaines vedettes ont fait le déplacement depuis Hong Kong, y compris Anita Mui, Maggie Q et Nicolas Tse. Ils ont retrouvé des stars locales, comme Li Xia, Hu Bing et bien d’autres, reflétant ainsi un des objectifs du bal, qui est de pousser tous les faiseurs d’opinion à discuter ouvertement de la prévention et de la lutte contre le SIDA en Chine.
 
Nombreux sont les individus et entreprises qui donnèrent des objets pour réunir des fonds pour les programmes de sensibilisation au SIDA en Chine. Ainsi, Sir Elton John fit don de l’une de ses célèbres paires de lunettes pour une vente aux enchères sur place. Une robe des Spice Girls faisait également partie des lots ainsi que de nombreux autres objets, dont une montre Piaget et des œuvres d’art de prix.

« Les fonds réunis grâce à cette manifestation iront aux organisations qui s’occupent de la question du SIDA en Chine et nous collaborons étroitement avec nos partenaires, y compris le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies, la FDJC, la FCPMA, l’ONU et les Rotariens actifs pour désigner celles qui auront le plus d’impact dans la lutte contre le SIDA », a expliqué M. Serge Dumont, président du Comité organisateur du bal et également président du Rotary Club (provisoire) de Beijing.

Six programmes, dont Soins aux victimes du VIH/SIDA à Beijing, Orphelins du SIDA dans les provinces du Shanxi et du Henan, le bus de campagne contre le SIDA « Ruban rouge mobile », Education sanitaire pour les travailleurs du commerce sexuel et d’autres ont été présélectionnés pour recevoir les sommes récoltées pendant le bal.

Selon les chiffres publiés par les autorités chinoises le 21 février, les infections par le VIH ont augmenté en Chine en 2002. Un total de 9824 cas a été recensé en 2002, soit une augmentation de 19,5 % par rapport à l’année précédente. A la fin 2002, on avait recensé un total cumulatif de 40 560 infections par le VIH, soit une augmentation de 32 % par rapport à l’année précédente. Les experts estiment que le nombre d’infections par le VIH en Chine dépassait le million de cas en 2002.

« En dépit de l’ampleur invraisemblable du problème, des millions de Chinois n’ont jamais entendu parler du SIDA ou bien ils croient qu’on attrape la maladie si on est piqué par un moustique ou si on serre la main d’un séropositif. En outre, le SIDA et le VIH sont des sujets tabous dans beaucoup de milieux, ce qui perpétue l’ignorance en la matière et rend des millions de gens inutilement vulnérables. L’objectif de cette manifestation est de briser les tabous en invitant des personnalités en vue dans la communauté à y participer activement », a expliqué Yue Sai Kan pour expliquer sa présence au bal.

« Le taux de croissance des infections par VIH en Chine est tel qu’il pourrait déboucher sur une épidémie majeure, avertit M. Serge Dumont, président du Comité organisateur du bal et président du Rotary Club (provisoire) de Beijing.  Heureusement, il est encore temps d’agir. En tant que membres responsables du monde des affaires, nous estimons qu’il est de notre devoir de soutenir les initiatives actuelles visant à sensibiliser et éduquer les gens, en particulier parmi les hommes d’affaires qui souvent ne se rendent pas compte de la menace que le SIDA fait peser sur leur entreprise. Notre dîner annuel 2003 n’est que le premier pas dans cette direction. »

Insistant sur l’implication de la communauté artistique dans la lutte contre le SIDA, Eric Vu An, de l’Opéra de Paris et danseur étoile du Ballet Béjart, est arrivé de Paris pour danser un solo du ballet « Arepo », pour ce qui devait être sa première représentation en Chine. D’autres artistes célèbres, comme le quatuor à cordes de l’Orchestre philharmonique de Chine et l’étonnante chanteuse d’opéra chinois Zheng Ziru se sont produits lors du bal. En un geste supplémentaire de soutien, l’Orchestre philharmonique de Chine a également fait don de deux cents billets pour un concert le lendemain, avec au programme un concerto et une symphonie de Beethoven joués par le pianiste Michel Bourdoncle sous la direction de Ryusuke Numajiri.


 

 

Pour de plus amples informations

En savoir plus sur le Rotary International : (ces liens ouvrent de nouvelles fenêtres qui s’ouvrent sur un site qui n’est pas celui de l’UNICEF)
Rotary riposte au SIDA
Rotary et les Nations Unies

Recherche