Portraits de l’UNICEF

Hommage à ceux qui font bouger les choses

Image de l'UNICEF
Une note de Douglas Mulvihill

Depuis 1947, année où fut fondé le US Fund pour l’UNICEF par un petit groupe de citoyens engagés, les bénévoles jouent un rôle essentiel pour aider ce dernier à changer le monde. Ils travaillent avec les écoles, les paroisses et les groupes communautaires afin de faire passer le message « les enfants aident les enfants ».

Image de l'UNICEF
Nicole Byrd-Hall, bénévole à Atlanta, Georgie (Etats-Unis).

Douglas Mulvihill, quinze ans, de la ville de Parsippany, dans le New Jersey, a commencé en 2002 à récolter de la menue monnaie pour l’UNICEF le soir d’Halloween. Déguisé en Harry Potter, il faisait du porte à porte dans sa chaise roulante et demandait un don en pressant le bouton de son simulateur vocal, sur lequel on avait enregistré « Trick or treat (une farce ou une douceur) pour l’UNICEF » Douglas est handicapé moteur et les 36,86 dollars qu’il a récoltés ce jour-là représentent un cadeau sans prix pour les enfants du monde.

Nicole Byrd-Hall, qui vit à Atlanta, en Georgie, est bénévole d’entreprise pour la populaire chaîne de télévision Cartoon Network. C’est en grande partie grâce à elle que la chaîne est devenue un formidable partenaire de l’opération d’Halloween. Les personnages de dessins animés les plus populaires de la chaîne font connaître le travail de l’UNICEF dans des messages d’intérêt public et sur Internet.

Image de l'UNICEF
Mary et Ted Page, présidents des Amis de l’UNICEF du Comté de Dade.

C’est un couple de retraités, Ted et Mary Page, qui préside aux destinées des Amis de l’UNICEF du comté de Dade, dans la ville de Madison, Wisconsin. Ils sont tous deux depuis longtemps bénévoles à l’UNICEF. Les Page ont le programme de Halloween le mieux rôdé du Midwest : il a récolté 15 000 dollars en 2002. Le couple a tout mis au point jusque dans les moindres détails avec les enseignants de l’école de Madison, puis il a ramassé les fonds à la fin de la campagne.

Les bénévoles de l’UNICEF sont des hommes et des femmes de tout âge et de tout milieu social. Tous ont au moins un point en commun : la certitude que tous les enfants méritent de vivre et de grandir. Et ils joignent le geste à la parole et aident à construire un monde digne des enfants.


 

 

Recherche