État de Palestine

L'Ambassadeur de Bonne volonté Régional Mahmoud Kabil apporte son soutien à un hôpital égyptien assurant le service de Rafah

Image de l'UNICEF
© UNICEF Egypte /2009
L'Ambassadeur de Bonne volonté de l’UNICEF pour le Moyen orient et l’Afrique du Nord Mahmoud Kabil (à droite), parle avec Ikhlas, une fillette de neuf ans blessée pendant les combats de Gaza. A ses côtés l’acteur égyptien Khaled Abol Naga.

Par Charbel Raji

BANDE DE GAZA, Territoire palestinien occupé, 17 février 2009 – L’acteur égyptien et l’ambassadeur de bonne volonté de l’UNICEF pour le Moyen orient et l’Afrique du Nord Mahmoud Kabil ont  visité la semaine dernière  l'hôpital El-Arish en Egypte, près de Rafah, à la frontière avec Gaza.

Accompagné de l'acteur égyptien Khaled Abol Naga, également Ambassadeur national de bonne volonté de l'UNICEF pour l'Egypte, M. Kabil a rencontré des Palestiniens blessés pendant le conflit récent dans la Bande de Gaza. Un conflit qui  a coûté la vie à environ 1440 personnes, dont plus de 430 enfants et plus de 110 femmes.

Une aide morale et psychologique

M. Kabil a passé un jour entier à l'hôpital El-Arish, où il a souhaité un prompt rétablissement aux patients et un retour rapide dans leurs foyers et leurs familles. Il a rendu visite personnellement aux blessés et  s'est entretenu avec le personnel médical du bon rétablissement des patients.

Pendant sa visite, M. Kabil a loué les efforts du personnel pour accueillir ceux qui ne pouvaient pas être logés  par les hôpitaux de Gaza, dont le fonctionnement était entravé par les coupures d'énergie  intermittentes et par l'afflux important de patients pendant le conflit.

M. Kabil et M. Naga ont parlé avec le Maire de Rafah, le Major Général Samih Issa, des défis auxquels ont été confrontés les urgences à El-Arish. Au-delà du transport des  blessés depuis la bande de Gaza et  des soins dispensés, les docteurs ont également fourni une aide morale et psychologique aux patients qui souvent doivent  être traités loin de leurs proches pendant une période prolongée.

Les enfants sont les plus vulnérables

Les enfants de moins de 18 ans représentent plus de 50 pour cent du total de la population totale de Gaza. Dans les situations de conflit, ils sont les plus vulnérables et sont particulièrement susceptibles de succomber à la peur et de paniquer.

Mr. Kabil a offert son appui total aux enfants de Gaza, s'engageant à travailler avec l'UNICEF et ses partenaires pour leur apporter une aide d'urgence immédiate et efficace. Beaucoup d'enfants ont subi un traumatisme psychologique, ayant perdu des parents, des amis et des camarades de classe dans la violence, tout en étant eux-mêmes sérieusement blessés physiquement.

« Avant même  ma fonction d'Ambassadeur de bonne volonté de l'UNICEF, je suis un être humain et un artiste , » a déclaré M. Kabil. « Je ressens profondément les difficultés vécues par la population. »


 

 

Vidéo (en anglais)

11 février 2009 :
Un reportage de la correspondante de l'UNICEF Natacha Ikoli.sur la visite de l'Ambassadeur de bonne volonté régional Mahmoud Kabil dans un hôpital égyptien près de la frontière avec Gaza.
 VIDÉO  haut | bas

Recherche