Sri Lanka

Des membres du Bureau du Conseil d'administration de l’UNICEF évaluent les programmes et progrès réalisés au Sri Lanka après les conflits

Par Rajat Madhok

COLOMBO/JAFFNA, Sri Lanka, 12 mars 2012 – Des familles des enfants qui ont disparu lors des 27 ans de conflit qu’a connus le Sri Lanka attendent des nouvelles de leurs proches devant un Centre de localisation et de regroupement des familles financé par l’UNICEF dans la ville de Mullaitivu, dans le nord du pays.

Avant que l’UNICEF et ses partenaires gouvernementaux n’établissent ce bureau, les familles n’avaient aucun endroit où signaler la disparition de leurs enfants. Depuis son ouverture, ce centre a recensé 707 enfants portés disparus et a permis à 32 enfants de retrouver leur famille.

VIDÉO (en anglais) : L’UNICEF rend compte d’une visite effectuée par des membres du Bureau du Conseil d'administration de l’UNICEF pour évaluer les programmes et progrès réalisés au Sri Lanka après les conflits.  Regarder dans RealPlayer

 

Évaluer l’action menée sur le terrain

Des membres du Bureau du Conseil d'administration de l’UNICEF – l’organe directeur de l’UNICEF – ont visité ce centre et rencontré des membres des familles concernées, auxquels ils ont apporté soutien et assistance. Ils effectuaient une mission d’une semaine au Sri Lanka dans le but d’évaluer l’action menée par l’UNICEF sur le terrain avec les organismes gouvernementaux et partenaires de développement.

Dirigée par le Représentant permanent de la République du Kenya auprès de l’ONU, Macharia Kamau, l’équipe de visiteurs se composait du Représentant permanent adjoint de la Mission permanente d’Antigua-et-Barbuda auprès de l’ONU, Conrod Cecil Hunte, de la Vice-Ministre de la Mission permanente de Finlande auprès de l’ONU, Nina Nordström, de la Deuxième Secrétaire de la Mission permanente de la République d’Estonie auprès de l’ONU, Karin Kaup, du Deuxième Secrétaire de la Mission permanente de la République du Kazakhstan auprès de l’ONU, Askar Zhumabayev, et du Secrétaire du Conseil d’administration de l’UNICEF, Nicolas Pron. Le représentant de l’UNICEF au Sri Lanka, Reza Hossaini, a escorté la délégation de haut niveau.

La délégation a rencontré des représentants de haut niveau du gouvernement et des habitants du nord du pays. Elle a également été informée de l’évolution récente de la situation et des questions de sécurité. 

Image de l'UNICEF
© UNICEF VIDEO
Des membres du Bureau du Conseil d'administration de l’UNICEF visitent le collège central Pallai de Kilinochchi (Sri Lanka). Cet établissement scolaire a été endommagé pendant le conflit et est actuellement reconstruit avec le soutien de l’UNICEF et de donateurs.

Des procédures adaptées aux enfants

La délégation a visité divers programmes bénéficiant du soutien de l’UNICEF dans l’ensemble du pays, notamment un tribunal pour enfants à Jaffna. Le personnel de ce tribunal a été formé de manière à traiter avec sensibilité des questions relatives aux enfants, selon des procédures qui leur sont adaptées, répondent aux besoins des enfants vulnérables et tiennent compte de l’intérêt supérieur de l’enfant.

Des membres du Bureau ont également visité des écoles qui ont été gravement endommagées pendant le conflit et sont reconstruites avec l’appui de l’UNICEF et l’aide de généreux donateurs. Des salles de classe temporaires ont été mises en place pour accueillir des élèves dont les écoles sont en cours de reconstruction. Des mesures ont été prises pour que ces écoles soient adaptées aux enfants, c’est-à-dire qu’elles constituent un lieu d’apprentissage sécurisé, motivant et ouvert à tous.

Des membres du Bureau ont également assisté à la construction d’un nouveau centre de soins des mères et des enfants dans un hôpital de Mullaittivu, qui fournira des services de santé vitaux.

Image de l'UNICEF
© UNICEF VIDEO
Des membres du Bureau du Conseil d'administration de l’UNICEF visitent une crèche accueillant les enfants du personnel d’une plantation de thé du Sri Lanka.

Le district central de Nuwara Eliya est un haut lieu du tourisme et du thé, mais sous sa beauté éclatante se cache un problème persistant de malnutrition. L’UNICEF et ses partenaires s’emploient à améliorer la nutrition des enfants et des femmes du district, au moyen d’une approche multisectorielle. La délégation a été impressionnée par ces efforts, qui sont nécessaires pour remédier aux disparités sociales et à l’iniquité au Sri Lanka.

Sur la bonne voie

Après quatre jours sur le terrain, la délégation est revenue à Colombo pour rencontrer les Ministres de l’éducation, de la santé et du développement économique du Sri Lanka. L’ambassadeur, M. Kamau, a également annoncé la publication du rapport phare de l’UNICEF, La situation des enfants dans le monde 2012, au secrétariat présidentiel, en compagnie de M. Sarath Amunugama, Ministre d’État du Sri Lanka chargé de la coopération monétaire internationale.

Alors que la visite tirait à sa fin, les membres du Bureau ont réfléchi au fait que d’un État en proie à des conflits, le Sri Lanka était devenu un État entièrement tourné vers la reconstruction, la réconciliation et le développement. Face à cette évolution, l’UNICEF passe à une aide au développement générale, tout en continuant à répondre aux besoins des personnes touchées par les conflits.

« Souvent, nous observons que les pays à revenu intermédiaire finissent par ne plus figurer parmi les priorités de l’UNICEF. En fait, le Sri Lanka montre pourquoi l’UNICEF doit rester active… C’est dans ces pays que l’on peut tirer des enseignements de l’expérience acquise, qui seront ensuite ainsi transférés beaucoup plus rapidement à d’autres pays moins développés », a déclaré M. Kamau.


 

 

Recherche