Somalie

Campagne de distribution d’aliments prêt à l’emploi aux enfants vulnérables de Somalie

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2009/Ysenburg
L’UNICEF distribue pour la première fois à grande échelle en Somalie les rations d’aliments prêt à l’emploi Plumpy’doz afin de secourir plus de 120 000 enfants vulnérables âgés de 6 à 36 mois

Par Iman Morooka

BOSSASO et BERBERA, Somalie, 16 mars 2009 - Au camp pour personnes déplacées de Buulo Mingis, situé à Bossaso dans le Nord-Est de la Somalie, les enfants et leurs parents se sont rassemblés pour recevoir des rations Plumpy'doz, la variante la plus récemment développée d'aliments prêt à l'emploi, conçue pour prévenir la malnutrition chez les enfants vulnérables.

VIDÉO : regarder maintenant

Bossaso est un des centres où des dizaines de milliers de personnes ont cherché refuge après avoir été déplacées par le conflit qui continue à déchirer la Somalie ainsi que par la sécheresse et la perte de leur bétail. C’est aussi un des endroits où sévissent les pires taux de malnutrition du pays, au sein des populations déplacées comme dans la communauté qui les héberge.

En Somalie, la malnutrition reste de manière consistante et marquante bien supérieure au seuil d’urgence. On s’attend à ce qu’en 2009 plus de 300 000 enfants seront atteints par la malnutrition dans le pays, et un tiers d’entre eux seront dans la catégorie de la malnutrition sévère. L’UNICEF distribue pour la première fois à grande échelle les rations Plumpy’doz à travers tout le pays, les fournissant ainsi à plus de 120 000 enfants âgés de 6 à 36 mois, parmi les plus vulnérables.

À Bossaso, cette action touche environ 10 000 enfants des camps de personnes déplacées.

Assurer la bonne santé des enfants

« Avec trois cuillerées à café de Plumpy’doz trois fois par jour, chaque jeune enfant recevra tous les éléments minéraux, les vitamines, les protéines de haute qualité et les matières grasses essentielles pour assurer sa croissance, la bonne santé de son système immunitaire ainsi que des calories et une énergie supplémentaires. » explique le docteur Suraya Dalil, qui dirige en Somalie la section Santé et Nutrition de l’UNICEF.

« La distribution des rations Plumpy’doz complète l’aide alimentaire disponible pour assurer que les enfants reçoivent tous les nutriments qui sont nécessaires à la prévention de la malnutrition actuelle et à sa récurrence », ajoute le docteur Dalil.

Une fois qu’elles sont enrôlées dans le programme, les familles avec de jeunes enfants reçoivent les rations Plumpy’doz pendant huit mois, ainsi que des comprimés Aquatab pour la purification de l’eau et des sels de réhydratation destinés au traitement de la déshydratation diarrhéique.

Une campagne vitale pour la population

Au camp de Jamalaaye, dans le Nord-Ouest de la Somalie, Plumpy’doz a été distribué pendant la dernière semaine de février à 500 familles. Selon des enquêtes récentes, les villages côtiers du Nord-Ouest de la Somalie font partie des zones où la malnutrition infantile a atteint des niveaux dramatiques.

Au cours des huit prochains mois, environ 10 000 enfants de ces régions du Nord-Ouest bénéficieront du programme.

Selon Sado Jama Adam, une infirmière qui dirige le Centre de santé maternelle et infantile de Jamalaaye, cette campagne de distribution d’aliments est vitale pour la population. « Cela aidera la région de Jamalaaye où il y a tant de personnes pauvres qui ont perdu leurs moyens d’existence, explique l’infirmière, au Centre de santé maternelle et infantile, on leur fournit des services qui sont utiles à leurs enfants, comme cette action de distribution [d’aliments] et comme les programmes d’alimentation thérapeutique et de vaccination. »

Kowsar Jama Mire, mère de trois enfants, vit avec eux dans le camp de Jamalaaye depuis qu’elle a perdu tout son bétail à la suite de la sécheresse. « Je n’ai pas de mari pour nourrir ma famille et je n’ai pas de travail. L’aide alimentaire est ma seule ressource pour nourrir mes enfants, dit-elle, nous avions très peu de choses avant et nous avons tout perdu à cause de la sécheresse. »

Traitement et mesures préventives

Alors que la situation continue à se dégrader en Somalie du point de vue de la sécurité et que la liberté d’action des organismes humanitaires continue à se réduire, la mise en place d’une campagne d’une telle envergure représente un véritable défi.

« Bien que cette initiative exige une main-d’œuvre importante et coûteuse, nous pensons que dans des situations extrêmes comme celle de la Somalie, c’est la manière dont nous devons agir, » a expliqué Louis-Georges Arsenault, le Directeur des programmes d’urgence de l’UNICEF qui a récemment inspecté les projets soutenus par l’UNICEF dans ce pays.

Face à des taux de malnutrition qui continuent à rester extrêmement élevés, cette nouvelle initiative représente un appoint important aux programmes de nutrition thérapeutique de l’UNICEF mis en place dans tout le pays pour traiter les enfants souffrant de malnutrition. Avec cette campagne – rendue possible par des contributions du Danemark, du Royaume-Uni et des États-Unis, ainsi que par celles du Fonds central d’intervention d’urgence financé par de multiples bailleurs de fonds – l’UNICEF et ses partenaires entreprennent non seulement de traiter la malnutrition chez les enfants à risque mais également de la prévenir.


 

 

Vidéo (en anglais)

Février 2009 :
le reportage d’Amy Bennett, correspondante de l’UNICEF, sur la distribution de rations alimentaires Plumpy’doz pour prévenir la malnutrition parmi les jeunes enfants de Somalie.
 VIDÉO  haut | bas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

Recherche