Somalie

L’UNICEF à la recherche d’un soutien d’urgence pour les enfants somaliens souffrant de malnutrition

Image de l'UNICEF
© UNICEF Somalia/2008
En Somalie, le Docteur Hodan Ahmed soigne Abdrashid, 3 ans, arrivé en état de faiblesse et de malnutrition dans un hôpital bénéficiant de l’appui de l’UNICEF.

Par James Elder

HARGEISA, Somalie, 15 février 2008 – C’étaient des sons que Khadra Abdullahi connaissait trop bien : d’abord, l’explosion d’une bombe; puis des hurlements et le bruit métallique des casseroles quand elle a jeté les affaires de sa famille dans un sac et s’est enfuie.

« Cela faisait la quatrième fois que nous devions partir en courant, mes enfants et moi,  pour ne pas mourir », dit-elle. « À chaque fois, nos pertes augmentent.»

Il y a seulement quelques mois de cela, Mme Abdullahi, 24 ans, pensait que son fils de trois ans, Abdrashid, était perdu. Déjà affaibli par des crises de diarrhée, Abdrashid a souffert de l’alimentation de sa famille, qui se nourrissait de restes, durant leurs mois de fuite, pour échapper aux combats.

Abdrashid a été admis dans un hôpital du nord de la Somalie qui bénéficie d’un appui de l’UNICEF et où il a reçu un traitement d’urgence. À présent, il prend du poids et retrouve petit à petit la santé, bien que son médecin craigne pour lui que ce conflit de 17 ans ne force une nouvelle fois sa famille à se déplacer.

« Ces mères et leurs enfants ont vécu tant de choses impossibles à décrire », dit le Docteur Hodan Ahmed. « Leur sort me préoccupe, maintenant plus que jamais. »

Des financements d’urgence insuffisants

Alors que la violence déferle d’un bout à l’autre de la Somalie – et que la récolte de céréales s’avère inférieure aux prévisions initiales – l’UNICEF redoute que 2008 soit l’année la pire pour les enfants somaliens. De nouveaux chiffres indiquent que le seuil de l’urgence est franchi pour la dénutrition et que la situation s’aggrave.

Image de l'UNICEF
En Somalie, le dr. Hodan Ahmed traite Abdrashid, 3 ans, faible et mal nourri, qui s’est déplacé à un hôpital assisté par l’UNICEF
Malgré une aide humanitaire généreuse jusqu’à la fin 2007, il n’a pas été encore reçu de contribution suite à l’appel de l’UNICEF pour 48 millions de dollars US relatifs aux programmes de 2008. L’UNICEF a été en mesure de respecter la marche de ses programmes, mais au moins la moitié des 110 programmes d’alimentation nutritive devront être arrêtés fin mars si de nouveaux financements ne parviennent pas immédiatement.

L’UNICEF recherche d’urgence 5,8 millions de dollars É.-U. pour soigner les enfants en situation de risque en Somalie. « L’insuffisance du financement va avoir un effet catastrophique sur nos capacités à sauver des vies », déclare le Représentant de l’UNICEF en Somalie, Christian Balslev Olesen.

Des interventions réussies

La crise de financement survient en dépit des succès impressionnants obtenus en 2007, où l’UNICEF Somalie a :

  • vacciné contre la polio environ 1,6 million d’enfants de moins de cinq ans
  • fait bénéficier d’un appui nutritionnel 80 000 enfants souffrant d’une grave malnutrition
  • amélioré l’accès à l’eau salubre de plus de 230 000 victimes des inondations
    réouvert 181 écoles huit semaines après les inondations de 2007.

« Nous avons effectué un certain nombre d’interventions très réussies, qui ont eu un impact réel », constate Assa Ahmed, qui fait partie de l’équipe de l’UNICEF en Somalie. « Mais la situation est extrêmement difficile et nous espérons malgré tout que les enfants somaliens ne seront pas oubliés par la communauté internationale. »

« Ils ont désespérément besoin d’aide »

Pour 4 millions d’enfants somaliens, c’est une perspective sinistre d’être privé d’une aide essentielle. En l’absence d’un gouvernement central efficace depuis 1991, ce sont deux générations qui ont perdu leur enfance, à cause de la guerre, la famine et la maladie. Leur survie reste liée à l’aide internationale.

Alors qu’elle va de lit en lit, examinant des enfants qui souffrent de malnutrition et malades – et trouvant de nouveaux traitements lorsque les meilleurs médicaments ne sont pas disponibles – le Docteur Ahmed dit qu’elle prie pour que l’aide parvienne.

« Aujourd’hui, nous avons davantage d’enfants souffrant de malnutrition », dit-elle. « Nous essayons de les aider, sauf que nous n’avons pas, bien sûr, tout ce qu’il nous faut. Ces femmes avec leurs enfants ont besoin d’aide. Ils ont désespérément besoin d’aide. »


 

 

Vidéo (en anglais)

13 février 2007:  
James Elder, de l’UNICEF, rend compte des efforts déployés par l’organisation pour protéger les enfants somaliens contre les effets de la guerre, de la famine et de la maladie.
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Audio (en anglais)

13 Février 2007:
Christian Balslev , représentant de l'UNICEF en Somalie, décrit la raison pour laquelle la Somalie est une "crise oubliée".
AUDIO écouter

Recherche