Népal

Au Népal, des chefs religieux de diverses confessions se mobilisent en faveur de l'allaitement au sein

Journée mondiale de prière et d'action pour les enfants

Image de l'UNICEF
© UNICEF Népal/2010
Un collectif interconfessionnel de chefs religieux du Népal a participé à une manifestation dans un ashram hindou célébrant la Journée mondiale de prière et d'action pour les enfants.

Par Ashma Shrestha Basnet

KATMANDOU, Népal, 29 novembre 2010 – Célébrant la récente Journée mondiale d'action et de prière pour les enfants, les représentants de différentes confessions religieuses se sont joints à UNICEF Népal pour défendre une vie meilleure pour les enfants du monde entier.

Cette commémoration, qui s'est déroulée à Katmandou, a débuté avec une prière inter-confessionnelle à la veille de la Journée de la prière et du 21ème anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant. Elle était organisée par le Réseau mondial des religions en faveur des enfants (GNRC) et s'est déroulée à l'ashram hindou Shanti Sewa.

La Journée mondiale de prière et d'action pour les enfants est une opération mondiale rassemblant les organisations laïques et confessionnelles afin qu'elles collaborent à la survie, au développement, à la protection et au bien-être des enfants et destinée à mettre en avant le rôle important que les communautés religieuses peuvent jouer pour faire progresser les droits de l'enfant.

Le meilleur départ possible dans la vie

Cette année, la Journée de la prière était consacrée à la promotion de la santé maternelle et de la survie de l'enfant en mettant spécialement l'accent sur les avantages de l'allaitement au sein exclusif pour les nourrissons et les jeunes enfants. Dans une vidéo, des chefs religieux ont fait une déclaration sur l'importance de l'allaitement au sein dans leurs différentes confessions. 

« L'allaitement au sein est la meilleure façon de placer, dès le départ, la vie d'un enfant sur la voie d'une alimentation convenable qui est indispensable à la réduction du problème réel de la dénutrition qui provoque un retard de croissance chez la moitié des enfants népalais, » a déclaré le représentant de l'UNICEF au Népal Gillian Mellsop. « Il est admirable que les chefs et les représentants de divers groupes religieux se soient rassemblés pour encourager l'allaitement exclusif au sein pendant les six premiers mois de la vie et l'allaitement au sein continu, parallèlement à une alimentation nutritive pendant les deux premières années de la vie. »

Image de l'UNICEF
© UNICEF Népal/2010
> L'ex-Directeur général adjoint de l'UNICEF Kul Gautam (à droite) lors de sa participation à la Journée mondiale de prière et d'action pour les enfants au Népal fait valoir que « l’UNICEF a une longue histoire de collaboration avec les chefs religieux de toutes confessions. »

Les chefs religieux ont également appelé les autres organisations religieuses à se joindre à eux pour sensibiliser le public aux problèmes qui touchent le bien-être des enfants.

« Espoir d'avenir »

« L'UNICEF a une longue histoire de collaboration avec les chefs religieux de toutes confessions sur les questions qui les touchent et ils se sont montrés efficaces, » a dit l'ex-Directeur général adjoint de l'UNICEF, Kul Gautam. « Au coeur de chaque tradition religieuse se trouve l'idée que les enfants sont le meilleur espoir d'avenir de l'humanité et nous avons vraiment besoin de les aider à s'épanouir. »

Kul Gautam a ajouté : « Les taux d'allaitement au sein ont diminué au niveau mondial et c'est également le cas au Népal. Ce partenariat avec les chefs religieux survient donc à un moment très propice et nous devons tous collaborer les uns avec les autres pour lutter contre la malnutrition chez nos enfants. »

Les enfants qui se trouvaient à la manifestation ont échangé des déclarations et des prières de bienveillance propres à leurs confessions; ils ont aussi ont récité des poèmes sur les problèmes qui les préoccupent.  Jyotsna Maharjan, une élève de huitième année, a récité un poème sur l'importance de l'éducation tandis que son amie Manjaya Maharjan en a lu un intitulé, « Mobilisez-vous pour les enfants et les mères. »

« Toutes les religions défendent les intérêts supérieurs de l'humanité, » a dit le Dr Chintamani Yogi, fondateur et président de l'ashram Shanti Sewa et coordonnateur de pays au Népal du GNRC. « Nous nous sommes tous rassemblés pour lutter contre les problèmes humanitaires, que ce soit en défendant l'allaitement au sein ou une autre cause. »


 

 

Liens

Site Web :
Journée mondiale de prière et d'action pour les enfants
(lien externe, s'ouvre dans une nouvelle fenêtre)     

Recherche