Mauritanie

L’UNICEF et ses partenaires soutiennent la distribution de suppléments nutritionnels aux enfants en danger de malnutrition en Mauritanie

Image de l'UNICEF
© UNICEF Mauritanie/2012
L’UNICEF, en coopération avec le Gouvernement de Mauritanie, le Programme alimentaire mondial (PAM) et des partenaires des ONG, multiplie ses interventions dans la crise nutritionnelle au Sahel pour fournir des suppléments nutritionnels aux enfants en danger de malnutrition.

Par Inez Lezama and Anthea Moore

KIFFA/BOUGHADOOUM, Mauritanie, 9 juillet 2012 – Dès 8h00 du matin, Tahya Mint Bowbe, 22 ans, son fils Cheikh âgé de 11 mois et sa fille Aminte Mint Bowbe âgée de 3 ans font la queue avec d’autres femmes et leurs enfants devant le centre de santé de Kiffa. Ils sont venus participer à un dépistage de la malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans et bénéficier du programme d’alimentation systématique destiné à tous les enfants entre 6 et 24 mois.

À 10h00 du matin, la queue était si longue qu’elle a fait plusieurs retours sur elle-même. Pourtant, les femmes habillées de “mulafas” colorée, patientent dans la file d’attente.

LA Mauritanie a été durement frappée par la sécheresse dans la région sahélienne ; on estime que 90 000 enfants dans le pays pourraient souffrir de malnutrition aiguë globale (MAG) en 2012. L’UNICEF, le Programme alimentaire mondial (PAM) et les partenaires des ONG soutiennent la mise en oeuvre du programme d’alimentation systématique du Ministère de la santé dans les régions où les taux de malnutrition sont alarmants. Et dans trois régions, l’UNICEF fournit des suppléments nutritionnels et forme les agents de santé du gouvernement dans la mise en place du programme.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Mauritanie/2012
Une fillette mange un supplément alimentaire en Mauritanie.

Dépistages de la malnutrition et distributions alimentaires

Les services de lutte contre la malnutrition à travers le pays traitent déjà des milliers d’enfants malnutris, dans le cadre de l’action menée contre la crise nutritionnelle au Sahel. Le programme d'alimentation d’appoint complète ces services en distribuant des compléments nutritionnels prêts à l'emploi (RUCF), afin d’empêcher que de nombreux autres enfants ne soient victimes de la malnutrition à leur tour pendant le pic de la saison de « soudure » – la période qui précède les récoltes qui auront lieu au cours des trois prochains mois.

Un agent de santé a mesuré le tour du bras d’Aminte et de Cheikh afin de déterminer s’ils souffrent de malnutrition. On a diagnostiqué chez Aminte une malnutrition modérée et il a été adressé à un centre local pour y être traité. Pourtant, même les enfants considérés comme étant dans la norme nutritionnelle peuvent risquer de souffrir de malnutrition ; un supplément alimentaire devrait permettre de l’éviter.

Tahya Mint Bowbe a reçu un mois de suppléments alimentaires pour Cheikh, avec les instructions sur la façon de l’alimenter. On lui a demandé de ramener Aminte et Cheikh à la fin du mois pour vérifier leur état nutritionnel et recevoir un autre mois de suppléments alimentaires.

Afin de garantir la réussite du programme, l’UNICEF a apporté une formation aux agents de santé gouvernementaux qui mettent en oeuvre le  programme. L’UNICEF a également fourni des supplements alimentaires pour 34 724 enfants dans les régions d’ Assaba, Hod El Chargui et  Hod El Garbi. Le PAM et les ONG soutiennent le programme pour 34 400 enfants supplémentaires dans les autres régions.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Mauritanie/2012
Du fait de la crise nutritionnelle, on estime que 90 000 enfants devraient souffrir de malnutrition aigüe générale en 2012.

Apporter une aide à ceux qui en ont le plus besoin

Dans le petit village de Boughadooum, foyer d’une communauté pastorale qui a été durement frappée par la sécheresse et la crise nutritionnelle, Zenibou Mint Mustafa a amené ces deux filles, Salma 12 mois  et Mariam 23 mois, pour les faire examiner et se voir attribuer des suppléments alimentaires. Zenibou explique que l'infirmière communautaire lui a parlé du programme et que ces aliments seraient bons pour ses enfants.

Salma n’a jamais eu rien d’autre que le  lait maternel et de l’eau et elle souffre déjà de malnutrition modérée. Mariam, qui récemment a eu de la fièvre et la diarrhée, risque également d’être malnutrie. Roughietou Diallo du Service national de la nutrition au Ministère de la santé a expliqué à Zenibou que, dès l’âge de six mois, les enfants doivent commencer à manger des aliments en plus de lui donner le sein.

Avec l’aide des suppléments alimentaires fournis par l’UNICEF, des consultation régulières pour ses enfants et de l’information sur de meilleures habitudes alimentaires, Zenibou peut mieux prendre soin de ses enfants en cette période difficile.


 

 

L’Ambassadrice itinérante de l’UNICEF, Angélique Kidjo appelle à aider le Sahel

L'Éducation, une première étape pour améliorer la sécurité nutritionnelle au Burkina Faso

Au Niger, en pleine crises nutritionnelle et des réfugiés, l'UNICEF réagit contre l'épidémie de choléra

Enseigner aux écoliers les principes d'une bonne hygiène
 avec vidéo

Des services en ambulatoire sauvent la vie des enfants sévèrement malnutris au Nigéria
 avec vidéo

L'UNICEF et ses partenaires soutiennent la distribution de suppléments nutritionnels aux enfants en danger de malnutrition en Mauritanie

L'UNICEF lance la plus grande opération jamais menée contre la malnutrition au Tchad
 avec vidéo

L’Ambassadrice itinérante de l’UNICEF, Angélique Kidjo appelle à aider le Sahel
 avec vidéo

Au Tchad, trouver des solutions à long terme pour résoudre la crise nutritionnelle
 avec vidéo

Les femmes nigériennes prennent l’initiative afin de se doter de pratiques leur permettant de protéger leurs familles pendant la crise nutritionnelle

Au Mali, grâce aux programmes de santé communautaire, les enfants malnourris sont en voie de rétablissement
 avec vidéo

Ewan McGregor publie un appel en faveur des enfants du Sahel
 avec vidéo

Alors que la crise nutritionnelle s'intensifie, les mères nigériennes luttent pour sauver leurs enfants

Carnets de route : le chemin de la guérison de la malnutrition aiguë sévère au Niger

Mia Farrow lance un appel pour venir en aide aux enfants du Sahel

Questions - Réponses avec Mike Golden : mettre fin à la malnutrition en Mauritanie

L'UPS aide l'UNICEF à délivrer des fournitures essentielles et vitales à la Mauritanie frappée par la sécheresse
 avec vidéo

Au Niger, les enfants sont obligés de quitter l’école pour aider leur famille

Plus d'articles sur la crise au Sahel

Recherche