L'UNICEF dans les situations d'urgence

Il faut intensifier l'aide humanitaire alors que la crise s'approfondit dans la Corne de l'Afrique

L'ONU étend la déclaration de famine à d'autres régions somaliennes

Par Priyanka Pruthi

NEW YORK, États-Unis, 5 août 2011 – Alors que la crise s’aggrave dans la Corne de l’Afrique, les Nations Unies ont prévenu que le sud de la Somalie tout entier pourrait sombrer dans la famine au cours des deux mois qui viennent, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de L'ONU vient tout juste de déclarer cette semaine que trois nouvelles régions somaliennes sont à leur tour en situation de famine.

VIDÉO : le reportage de la correspondante de l'UNICEF, Yasmine Hage sur l'approfondissement de la crise dans la Corne de l'Afrique, alors que d'autres régions somaliennes sont à leur tour touchées par la famine.  Regarder dans RealPlayer

 

L'annonce survient peu après une déclaration similaire il y a deux semaines et couvrant deux autres régions du pays.

Des centaines de milliers de vies ont déjà été perdues en Somalie et dans les pays avoisinants, et beucoup plus sont en danger. À moins d'une augmentation massive de l'aide internationale, les experts en sécurité alimentaire prévoient une extenssion rapide de la famine. Pourtant la communauté internationale continue de réagir trop lentement à l'aggravation de la crise.

Afin de renforcer ses interventions d'urgence, l'UNICEF a aujourd'hui publié un message d'intérêt général par la voix de son  Ambassadrice itinérante, Angélique Kidjo. Dans ce spot vidéo Angélique Kidjo lance un appel aux grands donateurs au nom des millions d'enfants en danger dans la Corne de l'Afrique.

« Chaque dollar compte », a-t-elle conclu. « Chaque vie compte ».

La lutte des enfants pour la survie

En tout, plus de 11 millions de personnes ont désespérément besoin d’aide dans les pays de l’Afrique de l’Est touchés par la sécheresse, les conflits et la flambée des prix alimentaires. Si le monde ne réagit pas assez vite, quelque 566 000 enfants atteints de malnutrition sévère pourraient perdre leur combat pour la survie.

VIDÉO : l’Ambassadrice itinérante de l’UNICEF, Angélique Kidjo appelle les grands donateurs à apporter leur soutien au nom des millions d’enfants en danger dans la Corne de l’Afrique.  Regarder dans RealPlayer

 

Au premier plan des besoins urgents qu’impose la crise, il y a des aliments thérapeutiques pour enfants atteints de malnutrition, de l’eau salubre à transporter en bateau-citerne jusqu’aux zones frappées par la sécheresse, des moustiquaires pour prévenir le paludisme, et des trousses familiales pour les personnes amenées à se déplacer, comme les milliers de réfugiés somaliens qui passent au Kenya. Des abris sûrs et des lieux d’apprentissage pour les enfants sont aussi des priorités.

« Nous avons actuellement un besoin énorme de ponts aériens pour acheminer les aliments thérapeutiques prêts à la consommation », explique Afshan Khan, Directrice du Bureau des partenariats avec le secteur public et de la mobilisation des fonds publics pour l’UNICEF, et si l’on peut nous faire des dons en nature à cet effet, ils seront extrêmement utiles ».

Un déficit de financement

Malgré les avertissements répétés de nombreuses institutions des Nations Unies sur la gravité de la situation dans la Corne de l’Afrique, la réaction des bailleurs de fonds, qu’ils soient publics ou privés, a été limitée. À ce jour, l’UNICEF doit faire face à un déficit de financement de plus de 200 millions de dollars E.-U pour ses opérations d’urgence dans la région, notamment plus de 120 millions pour la Somalie à elle seule.

VIDÉO : regardez le nouveau message d'intérêt public de l'UNICEF sur la crise qui menace femmes et enfants dans la Corne de l'Afrique et sur l'urgence de fournir une aide humanitaire dans la région.  Regarder dans RealPlayer

 

« Il aura fallu que les gens se mettent à traverser les frontières pour que le monde voie la sévérité de la situation à laquelle les enfants étaient confrontés, avec des images obsédantes d’enfants sous-alimentés qui mouraient non seulement d’un manque de nourriture mais d’un manque d’eau », affirme Afshan Khan. 

Et elle ajoute : « Les décès d’enfants se produisent aussi en raison de la rougeole et [d’autres] épidémies que nous pourrions facilement résorber si nous avions suffisamment de ressources pour vacciner les enfants, nous assurer qu’ils ont une nutrition convenable… et leur garantir de l’eau salubre et des services d’assainissement ».

« Une obligation morale »

Les sécheresses sont devenues cycliques dans l’est de l’Afrique, et 2011 est l’année la plus sèche depuis 60 ans. Qu’on y ajoute la récente explosion des prix alimentaires, le long conflit en Somalie et le manque d’infrastructures, d’institutions et de planification des crises futures, et l’on a la recette parfaite du désastre que représente l’urgence actuelle.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2011-1191/Holt
Un jeune garçon malade de la rougeole, dort sur une natte dans l'abri de fortune de sa famille dans le secteur de Wardhiglay à Mogadishio, la capitale somalienne, où des centaines d'enfants déplacés ont contracté la maladie.

« Il y a beaucoup à faire à court terme pour contribuer à la résolution de la crise actuelle, mais aussi à moyen et long terme, pour développer la résilience et les mécanismes d’adaptation de communautés frappées par un cycle de sécheresse et d’inondations depuis déjà pas mal d’années », déclare Afshan Khan.

Tous les regards sont désormais tournés vers la communauté internationale, dont on attend qu’elle prenne davantage de mesures concertées au nom des enfants vulnérables de la Corne de l’Afrique. 

« Les enfants ne choisissent pas où ils sont nés, quel type de gouvernement les dirige ou dans quel type de contexte ils vont grandir, se développer et survivre », signale Afshan Khan. Il y a une obligation morale de réagir dans cette crise. Nous sommes tous des êtres humains ».

Tim Ledwith a contribué à la rédaction de cette histoire.


 

 

Sécheresse dans la Corne de l'Afrique

L'UNICEF et SAACID promeuvent l'allaitement au sein exclusivement dans les communautés affectées par la sécheresse en Somalie
 avec vidéo

Une école itinérante pour répondre aux prières d'une jeune fille de Turkana
 avec vidéo

Les taux d'infection à la rougeole déclinent, après une campagne de vaccination réussie en Somalie

Dans le sud de la Somalie, la famine recule mais des millions de personnes sont toujours dans le besoin
 avec vidéo

L'histoire d'Ekalale : les soins de proximité sauvent des vies à Turkana, au nord-ouest du Kenya

En Somalie, les espaces « amis des enfants » appuyés par l'UNICEF offrent un soutien aux enfants déplacés
 avec vidéo

Les fournitures médicales arrivent au Kenya, avec l'aide du Duc et de la Duchesse de Cambridge
 avec vidéo

À Copenhague, le Duc et la Duchesse de Cambridge visitent le Centre d'approvisionnement de l'UNICEF
 avec vidéo

Une interview d'Hannan Sulieman, de l'UNICEF Somalie : « C'est pour les enfants, où qu'ils se trouvent »
 avec vidéo

Les avantages et les inconvénients des pluies saisonnières dans un Kenya desséché
 avec vidéo

Des journalistes somaliens suivent un atelier soutenu par l'UNICEF et centré sur le reportage humanitaire
 avec vidéo

Reportage sur le terrain : sauver
des vies dans la
Corne de l'Afrique,
un enfant à la fois

Longtemps attendues, les pluies sont à l'origine de nouveaux déplacements et de décès d'enfants

Les Ambassadeurs itinérants de l'UNICEF lancent un appel pour continuer le soutien à la Corne de l'Afrique
 avec vidéo

Toutes les histoires relatives aux urgences ...

Recherche