Nutrition

Journée mondiale de l’alimentation : l’UNICEF protège les enfants de la sous-alimentation

Image de l'UNICEF
© UNICEF/ HQ06-0242/Andrew Heavens
Une mère berce son enfant sous-alimenté dans un centre d’alimentation thérapeutique de la ville de Gode, dans la région éthiopienne de Somali ravagée par la sécheresse.

Par Kun Li

NEW YORK, 16 octobre 2006 -  Alors que se déroule aujourd’hui la Journée mondiale de l’alimentation, l’UNICEF tente d’attirer l’attention sur le fléau de la sous-alimentation, à l’origine chaque année de près de la moitié des décès d’enfants.

 «Les enfants sous-alimentés sont bien plus sensibles aux maladies dangereuses comme la malaria, la pneumonie ou les infections diarrhéiques, explique Tanya Khara, conseillère de l’UNICEF pour la nutrition en situation d’urgence. Cela se traduit par un risque de décès plus élevé.»

On estime que 10% des enfants de moins de cinq ans dans les pays en voie de développement souffrent de sous-alimentation extrême. De récentes observations ont révélé que la majorité des enfants sous-alimentés pouvaient être traités efficacement si le problème était détecté à temps. Cela implique qu’il faut apprendre aux parents comment identifier le problème et les pourvoir en moyens adéquats pour un traitement.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/ HQ05-1045/Radhika Chalasani
Des femmes, certaines portant leur bébé, sont en train d’attendre pour acheter du mil dans une banque de céréales, à Tsaki, région de Maradi, au Niger. L’UNICEF achète le grain et en procure aux habitants des villages à des prix largement subventionnés.

Une maladie à facettes multiples

«La sous-alimentation est une maladie de la pauvreté et de l’exclusion sociale, des environnements malsains et d’un accès réduit aux services les plus essentiels, note Tanya Khara. S’attaquer à tout cela est une tâche gigantesque qui exige une action dans tous les secteurs. »

Parmi différentes stratégies, l’UNICEF aide les enfants gravement sous-alimentés à guérir en leur procurant des suppléments alimentaires enrichis à haut pouvoir énergétique comme « Plumpy’nut » (une pâte d’arachide riche en vitamines).

En plus de ces traitements, les mesures préventives sont vitales pour combattre le cycle de la sous-alimentation.

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Do Thi Thuyen (au centre), assistant médecin au centre médical Chieng Khoa, au Vietnam, donne un cours de nutrition à des mères de famille.

S’attaquer aux causes fondamentales

L’UNICEF travaille en collaboration avec des partenaires et les communautés du monde entier pour contrôler les causes fondamentales de la sous-alimentation. Au Vietnam, par exemple, les enfants des villages les plus isolés sont vaccinés et reçoivent des suppléments en vitamine A grâce à une campagne sanitaire mensuelle. En même temps, leurs mères s’initient aux méthodes d’alimentation les plus bénéfiques et à la nutrition.

L’UNICEF encourage également l’allaitement maternel pour les enfants durant leurs six premiers mois d’existence, celui-ci étant poursuivi jusqu’aux deux années suivantes ou au-delà, une façon économique d’apporter à l’enfant une bonne santé et un bien-être permanents.

Un des aspects majeurs des programmes de prévention est d’encourager la production au plan local. Au Niger, un pays placé sous la menace de crises alimentaires continues, des banques de céréales gérées par les communautés fournissent du grain de façon accessible et à bon marché aux familles.  

Permettre un meilleur accès aux ressources alimentaires, encourager le recours unique à l’allaitement maternel et améliorer les soins médicaux représentent seulement quelques uns des types d’intervention qui peuvent être utilisés pour mettre un terme une bonne fois pour toutes à la sous-alimentation et aux décès d’enfants évitables.


 

 

Vidéo (en anglais)

13 octobre 2006:
Le reportage de la correspondante de l’UNICEF, Kun Li, sur les efforts entrepris pour traiter et protéger les enfants de la sous-alimentation qui est chaque année la cause de près de la moitié des décès chez les enfants.
 VIDEO haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche