Nutrition

Bienvenue sur le site de l’UNICEF d’échange d’initiatives en faveur de l’allaitement maternel !

Principales activités

La stratégie de l’UNICEF vis-à-vis de l’alimentation des nourrissons et des jeunes enfants est basée sur la Déclaration d’Innocenti sur la protection, l’encouragement et le soutien de l’allaitement maternel. Cette Déclaration d’Innocenti a été adoptée en 1990 et approuvée ultérieurement par l’Assemblée mondiale de la Santé et le Conseil exécutif de l’UNICEF. Les États Membres des Nations Unies ont réaffirmé la pertinence et l’urgence des quatre cibles d’Innocenti dans la Stratégie mondiale d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant adoptée par l’Assemblée mondiale de la Santé en mai 2002.

Le but est de créer un environnement mondial permettant aux femmes d’allaiter exclusivement pendant les six premiers mois et de poursuivre l’allaitement jusqu’à l’âge de deux ans ou davantage. Il s’agit de la nutrition optimale du nourrisson et du jeune enfant, le Meilleur départ dans la vie. On s’attend à une amélioration de la situation nutritionnelle, de la croissance et du développement, de la santé et par conséquent de la survie des nourrissons et des jeunes enfants. Ceci est étroitement lié à la manutrition maternelle pour le bien-être des femmes.

Fondement de la politique

L’article 24 de la Convention sur les droits de l’enfant stipule que les États parties doivent faire en sorte que tous les groupes de la société reçoivent une information sur les avantages de l’allaitement au sein. En outre, une alimentation optimale du nourrisson et du jeune enfant favorise la réalisation des objectifs du Projet du Millénaire pour le développement et correspond directement à ce qu’expose le paragraphe 37.5 d’Un Monde digne des enfants.

Les quatre objectifs de la Déclaration d’Innocenti sont :

-désigner un coordonnateur national pour l’allaitement maternel, doté de pouvoirs appropriés, et créer un comité national multisectoriel pour l’allaitement maternel ;

-faire en sorte que tous les établissements assurant des prestations de maternité respectent les Dix conditions pour le succès de l’allaitement maternel  –  (Initiative Hôpitaux amis des bébés.)

-mettre intégralement en œuvre au niveau mondial le Code international de commercialisation des substituts du lait maternel et les résolutions pertinentes adoptées ultérieurement par l’Assemblée mondiale de la Santé ;

-promulguer des lois novatrices protégeant les droits d’allaiter pour les femmes qui travaillent ; et adopter des mesures pour assurer la protection de la maternité.

Les problèmes auxquels on se heurte pour améliorer l’allaitement maternel, et la vue d’ensemble de la situation de l’allaitement maternel dans les années 90, sont résumés dans les Objectifs du Sommet mondial des enfants.

La stratégie mondiale comprend cinq objectifs opérationnels supplémentaires :

  • Mise en œuvre de vastes politiques publiques relatives à l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant ;
  • plein appui accordé par le secteur de la santé et par d’autres secteurs à l’allaitement maternel jusqu’à l’âge de deux ans ou davantage ;
  • encouragement d’une alimentation de complément en temps voulu, appropriée, sûre et adaptée (apport supplémentaire d’autres aliments pendant que se poursuit l’allaitement maternel) ;
  • orientation donnée sur l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant dans des circonstances particulièrement difficiles, en liaison avec l’appui aux familles et aux dispensateurs de soins ; et
  • adoption de lois ou de mesures en application du Code international dans le cadre d’une vaste politique nationale vis-à-vis de l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant.

L’UNICEF apporte son soutien aux principes qu’on trouve dans la Stratégie d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant. En effet, ces principes contribuent directement à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement. Les activités se fondent sur le Plan stratégique quinquennal à moyen terme de l’UNICEF.

Semaine mondiale de l’allaitement maternel

Une semaine mondiale de l’allaitement maternel est célébrée chaque année, marquant l’anniversaire de la Déclaration d’Innocenti de 1990 (du 1er au 7 août). On trouvera sur le site  Internet WABA des thèmes de l’année et du matériel.

Le noeud d’or

Le noeud d’or indique symboliquement que l’allaitement maternel constitue l’étalon-or de l’alimentation du nourrisson. La double boucle représente la nécessaire implication à la fois de la mère et de l’enfant dans l’allaitement optimal.

Le VIH et l’alimentation du nourrisson

Dans le cas particulièrement difficile de femmes séropositives au VIH/SIDA, les risques d’une transmission du virus de la mère à l’enfant doivent être pris en compte face aux avantages de l’allaitement maternel. Les politiques actuelles visent à poursuivre la promotion de l’allaitement maternel, tout en faisant en sorte qu’il y ait un choix en connaissance de cause, sur la base des options d’alimentation du nourrisson. De nouvelles recherches sur les mécanismes réels de transmission vont permettre de continuer à donner des directives sur le  VIH/SIDA et l’alimentation du nourrisson.

L’alimentation du nourrisson dans les situations d’urgence

Autres cas difficiles, les situations d’urgence, lorsque la poursuite de l’allaitement maternel ne doit pas être sapée par des apports inopportuns et le recours aux substituts du lait maternel. Le Groupe de travail inter-organisations sur l’alimentation du nourrisson en situation d’urgence, dont l’UNICEF fait partie, a rédigé des Orientations opérationnelles générales pour le personnel de secours d’urgence et les directeurs de programme. Des modules de formation associés destinés au personnel d’urgence sont en cours d’essai sur le terrain.


 

 

Pourquoi allaiter ?

Si tous les enfants étaient nourris exclusivement au sein de la naissance à l’âge de six mois, on estime que 1,5 million de vies seraient sauvées chaque année. Pas seulement sauvées mais aussi améliorées, car le lait maternel est le meilleur aliment à donner à un bébé pendant les six premiers mois de sa vie – aucun produit artificiel ne peut l’égaler.

Le lait maternel est à lui seul le meilleur aliment des nourrissons pendant les six premiers mois de leur vie car il contient tous les nutriments, anticorps, hormones et anti-oxydants et autres facteurs dont a besoin un nourrisson pour s’épanouir. Il protège les nourrissons de la diarrhée et des infections respiratoires aiguës, stimule leur système immunitaire et améliore la réaction de leur organisme aux autres maladies et aux vaccinations
molécules, enzymes, protéines et hormones bénéfiques à la santé. L’allaitement maternel a également de nombreux bienfaits sanitaires et psychologiques pour la mère, dont la réduction de saignements après l’accouchement, le retard du retour de la fécondité et une réduction du risque de cancer des ovaires et de cancer du sein. L’allaitement maternel immédiatement après l’accouchement contribue à établir le lien entre la mère et l’enfant.

L’objectif de l’UNICEF est de permettre à toutes les femmes d’allaiter leur enfant exclusivement pendant six mois et de continuer à allaiter, parallèlement à une alimentation complémentaire, pendant une bonne partie de la deuxième année et par la suite.

Aliments et alimentation complémentaires

Complément nutritionnel de l'allaitement après 6 mois
Recherche