Nutrition

L’initiative Hôpitaux amis des bébés

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ92-0380/Lemoyne
Un père regarde sa femme allaiter le nouveau-né à la maternité de l’hôpital Singburi, dans la ville du même nom. Les pères sont encouragés à s’informer des bienfaits de l’allaitement maternel et à y apporter leur soutien actif.

Les hôpitaux et maternités montrent l’exemple aux nouvelles mères. Lancée en 1991, l’initiative Hôpitaux amis des bébés (IHAB) est un projet de l’UNICEF et de l’Organisation mondiale de la santé dont l’objectif est de faire en sorte que toutes les maternités, qu’elles soient indépendantes ou situées dans un hôpital, deviennent des centres de soutien à l’allaitement maternel.

Une maternité peut prétendre à l’appellation « amie des bébés » lorsqu’elle n’accepte pas de substituts gratuits ou à bas prix du lait maternel, de biberons ou de tétines, et a mis en œuvre dix conditions précises en vue d’encourager un allaitement efficace.

Cette appellation est actuellement contrôlée par des instances nationales chargées de l’allaitement, conformément à des critères mondiaux pouvant s’appliquer aux soins en maternité dans chaque pays. Les consignes de mise en œuvre de l’initiative ont été élaborées par l’UNICEF et l’OMS.

La deuxième partie de l’initiative comprend les critères mondiaux et explique comment transformer les pratiques hospitalières. Les quatrième et sixième parties aident à vérifier qu’il a été mis fin à l’approvisionnement gratuit ou à bas prix en substituts du lait maternel. Il est possible de se procurer si besoin est auprès des instances nationales chargées de l’allaitement dans chaque pays d’autres documents, dont des questionnaires permettant à des équipes externes d’évaluer les maternités avant de leur décerner l’appellation « amies des bébés ».

Une liste d'Hôpitaux amis des bébés est disponible pays par pays. Dans les régions où des hôpitaux ont obtenu cette appellation, les mères sont plus nombreuses à allaiter leurs enfants et la santé des enfants s’améliore en conséquence.

Depuis le lancement de l’initiative, plus de 15 000 établissements de 134 pays ont obtenu l’appellation « amis des bébés ». Dans un grand nombre de régions où des hôpitaux ont obtenu cette appellation, les mères sont plus nombreuses à allaiter leurs enfants et la santé des enfants s’améliore en conséquence. Des comptes rendus des progrès de l’initiative et des articles portant sur des programmes d’allaitement efficaces sont publiés depuis dix ans dans la lettre d’informations de l’UNICEF intitulée Baby-Friendly and Beyond.

De nouvelles connaissances portant sur l’allaitement maternel et sa prise en charge sont diffusées dans le cadre de quatre programmes de formation et des recommandations des documents du mois sur l’allaitement maternel.

Exemples de réussite

A Cuba, où 49 des 56 hôpitaux et maternités du pays ont été conçus selon les critères de l’initiative « amis des bébés » au début des années 1990, le taux d’allaitement exclusif des nourrissons de quatre mois a presque triplé en six ans – de 25 % en 1990 à 72 % en 1996.

Pendant les deux premières années de la mise en œuvre de l’initiative à l’Hôpital central de Libreville (Gabon), le nombre de cas de diarrhée néonatale a diminué de 15 %, le nombre de cas de déshydratation diarrhéique a été réduit de 14 % et la mortalité de 8 %.

En Chine, pays qui compte maintenant plus de 6000 hôpitaux amis des bébés, l’allaitement exclusif est passé de 29 % en 1992 à 68 % en 1994 dans les régions rurales ; de 10 % à 48 % dans les régions urbaines.

L’Université catholique du Chili à Santiago a mis en œuvre l’un des premiers hôpitaux amis des bébés. Résultat : le nombre de femmes allaitant pendant les deux premières heures a augmenté. Avec une bonne mise en œuvre de la dixième condition du programme et des consultations mensuelles, l’allaitement exclusif à six mois a augmenté, passant d’environ 20 % à plus de 60 %.

Défini à l’échelle internationale, le terme « ami des bébés » fait actuellement l’objet d’un dépôt de marque et ne peut être utilisé que par les services de maternité qui ont satisfait à l’évaluation externe d’après les critères mondiaux de l’initiative. Le terme « ami des bébés » ne peut s’appliquer à d’autres services médicaux, activités communautaires, lieux de travail ou produits commerciaux. D’autres efforts complémentaires visant à aider les mères à allaiter peuvent être qualifiés d’expressions comme « amis de l’allaitement », « amis des mères-enfants » ou « en faveur de l’allaitement ».


 

 

Dix conditions pour le succès de l'allaitement maternel

1. Disposer d'une politique écrite sur l'allaitement maternel qui est examinée
régulièrement avec le personnel de soins de santé.

2. Dispenser à tout le personnel une formation pour l'application de cette
politique.

3. Fournir à toutes les femmes enceintes des renseignements sur les avantages
et la prise en charge de l'allaitement.

4. Aider les mères à commencer l'allaitement dans la demi-heure qui suit
l'accouchement.

5. Montrer aux mères comment allaiter et comment conserver une réserve
de lait, même quand elles ne sont pas avec leur bébé.

6. Ne pas donner aux bébés naissants de la nourriture ou un breuvage autres
que le lait maternel, sauf si ceci est nécessaire pour des raisons médicales.

7. Laisser les mères et les bébés ensemble 24 heures sur 24 (cohabitation).

8. Encourager l'allaitement maternel lorsque la mère le demande.

9. Ne pas donner de tétines aux bébés qui sont allaités.

10. Contribuer à la création de groupes de soutien consacrés à l'allaitement
maternel et aider les mères à y avoir accès lorsqu'elles sortent de l'hôpital
ou de la clinique.

Recherche