Éthiopie

L’alimentation thérapeutique prête à l’emploi contribue à sauver la vie des enfants dans le sud de l’Éthiopie

Image de l'UNICEF
© UNICEF Éthiopie/2008/Getachew
Ikashe Antera et Mare, son enfant de 11 mois, au dispensaire de Yirba, dans le sud de l’Éthiopie.

Par Indrias Getachew

BORICHA, Éthiopie, 28 mai 2009 – Chaque semaine, des mères venant de villages touchés par la sécheresse du district de Boricha, en Éthiopie, amènent leurs enfants au dispensaire de Yirba afin qu’ils soient pesés et mesurés.

VIDÉO : Watch now

Des agents de vulgarisation sanitaire pèsent les enfants et mesurent leur tour de bras – après quoi ils fournissent une ration hebdomadaire de Plumpy’nut, un aliment thérapeutique prêt à l’emploi procuré  par l’UNICEF avec le soutien de l’Office d’aide humanitaire de la Commission européenne (European Commission Humanitarian Aid Department, ECHO).

Un traitement efficace
Mare, qui est âgé de 11 mois, est venu à Yirba avec sa mère, Ikashe. Il ne vient ici que pour la seconde fois, mais son état est déjà bien amélioré par le traitement.

« Vous vous apercevez qu’il aime beaucoup ce produit », dit Ikashe. « Il a davantage d’appétit ; il mange bien. »

Son tour de bras est encore dans le rouge, ce qui indique qu’il souffre encore d’une sévère malnutrition, mais son poids est passé de 5,7 à 6 kg après un traitement de sept jours avec du Plumpy’nut.

Un enfant qui a de la chance
Mare a de la chance. Le risque de mort chez les enfants souffrant d’une grave malnutrition est multiplié par 10, selon The Lancet. Mais un enfant peut éviter une telle issue s’il est soigné comme il convient avec une alimentation thérapeutique.

Le rétablissement est en bonne voie pour le petit Mare. En l’absence de complications, le retour à la normale devrait intervenir dans environ un mois.

« Le petit a davantage d’appétit », dit le responsable Nutrition de l’UNICEF, Mesfin Tekele. « À présent, il mange bien. Selon les indicateurs, son état s’améliore. »

« La saison de la faim » commence
Ikashe et Mare vivent d’un petit lopin de terre où Ikashe cultive du maïs et des racines comestibles telles que les patates douces et l’ensete, un produit autochtone obtenu avec la racine de la « fausse banane ». En 2008, Ikashe a obtenu un rendement très faible et elle a dépendu de l’aide alimentaire pour nourrir sa famille.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Éthiopie/2008/Getachew
Ikashe Antera and her 11-month-old baby Mare at the Yirba Health Centre in southern Ethiopia.

Actuellement, des secteurs de l’Éthiopie méridionale supportent à nouveau l’incidence d’un retard des pluies et d’une mauvaise récolte de café. Or, les revenus de cette récolte auraient été utilisés pour acheter des produits alimentaires sur le marché.

Le recul de la productivité agricole, auquel s’ajoute la hausse des prix alimentaires, commence à avoir un impact sur les enfants. On signale une hausse des niveaux de grave malnutrition alors que commence la « saison de la faim », qui précède la récolte principale de septembre.

L’aide fournie par ECHO
En 2008, ECHO a fourni 3,3 millions d’euros pour les mesures d’urgence en matière de nutrition de l’UNICEF en Éthiopie. Ces fonds ont permis l’achat de 697 tonnes de Plumpy’nut destiné à environ 70 000 enfants de la partie méridionale du pays.

Les petits enfants comme Mare aiment beaucoup le Plumpy’nut en raison de son bon goût, qui ressemble à une version plus sucrée du beurre de cacahuète. Cette pâte, riche en énergie, correspond à un mélange équilibré de protéines, de graisses, de vitamines et de minéraux permettant de soigner une grave malnutrition. On peut même l’administrer à l’enfant chez lui, tant qu’il ne souffre pas de complications supplémentaires, d’ordre médical, ou de maladie grave.

Cette année, l’UNICEF a lancé un appel afin d’obtenir 36 millions de dollars É.-U. permettant de faire face en Éthiopie à ce qui est nécessaire et urgent – notamment pour la santé, l’eau, l’assainissement, l’hygiène, l’éducation et la protection de l’enfant – il faut 20 millions de dollars É.-U uniquement pour la nutrition.


 

 

Vidéo (en anglais)

Avril 2009 :
Indrias Getachew, de l’UNICEF, décrit comment ECHO, l’UNICEF et leurs partenaires en Éthiopie sauvent des vies en donnant du Plumpy’nut aux enfants souffrant de malnutrition.
 VIDÉO  haut | bas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

Partenariat UNICEF-Union européenne

Recherche