Cameroun

Au Cameroun, Mia Farrow expose l'importance de la malnutrition chez les enfants

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2009-1394/Asselin
L'Ambassadrice itinérante de l'UNICEF Mia Farrow en train de tenir une fillette sous-alimentée dans un dispensaire de la localité de Garga Sarali, près de Bertoua, la capitale de la province de l'Est, au Cameroun. Le bébé est une réfugiée de la République centrafricaine.

Par Salma Zulfiqar

BAZZAMA, Cameroun, 17 septembre 2009 – L'Ambassadrice itinérante de l'UNICEF Mia Farrow a observé une situation d'urgence silencieuse au Cameroun lors de sa visite d’une semaine dans le pays.

 VIDÉO : regarder maintenant

Mme Farrow a rendu visite à un centre nutritionnel appuyé par l'UNICEF dans le village de Bazzama, à l'est du Cameroun, où des réfugiés fuyant l'instabilité en République centrafricaine (RCA), le pays voisin, viennent aussi chercher de l'aide.

L'établissement offre une prise en charge particulière pour les enfants sous-alimentés. Ses prestations font l'objet d'une demande pressante; environ 52 000 enfants camerounais meurent chaque année des suites de la malnutrition.

Journée de distribution alimentaire
Rendant visite au centre lors d'une journée de distribution de produits alimentaires, Mia Farrow a rencontré des femmes à qui on a expliqué comment éviter la malnutrition dans leurs familles et, spécialement, chez leurs enfants.

Mia Farrow, qui s'est rendue à de nombreuses reprises dans la région, a déclaré qu'elle espérait que son voyage permettrait d’attirer l’attention sur les problèmes auxquels est confronté le Cameroun.

« C'est un pays relativement riche, un pays avec une classe moyenne, par conséquent il n'y a pas de raison pour que, chaque année, 52 000 enfants meurent de malnutrition. Je suis donc vraiment venue ici pour voir où étaient les lacunes, » a-t-elle dit.

A l'écoute des mères
Mia Farrow s'est entretenue avec des mères et s'est tenue à l'écoute de leurs préoccupations alors que celles-ci serraient contre elles leurs bébés sous-alimentés dans le village de Garga Sarali, également situé à l'est.

« Les Camerounais ont accueilli un grand nombre de personnes : 250 000 provenant de pays voisins, » a-t-elle dit. « Alors, je voulais voir comment cela se passait, ce qu'éprouvent les gens, comment ils survivent et qu’est-ce qu’elles pensent d’un retour éventuel au pays ? »

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2009-1391/Asselin
Au cours de séances de vaccination dans un dispensaire de Garga Sarali, situé dans la province de l'Est du Cameroun, l'Ambassadrice itinérante de l'UNICEF Mia Farrow (au premier plan à droite) en train écoute un membre du personnel de l'agence pour les réfugiés de l'ONU s'entretenir avec un groupe de femmes et d'enfants réfugiés provenant de République centrafricaine.

Le Cameroun abrite 63 000 réfugiés de RCA ce qui constitue la plus large population de réfugiés du pays.  Ils arrivent depuis 2003, fuyant les affrontements et la violence régnant chez eux. La malnutrition est une préoccupation majeure aussi bien pour les réfugiés que pour les communautés qui les accueillent.

Aide alimentaire et sanitaire
L'UNICEF épaule 176 centres nutritionnels et 19 hôpitaux dans tout le Cameroun pour offrir aux réfugiés et aux foyers du pays une aide alimentaire et sanitaire mais l'agence a besoin de fonds supplémentaires pour continuer à les aider.

Quatre des dix régions du pays ont des taux élevés de malnutrition. Mia Farrow a déclaré qu’elle espérait que sa visite encouragerait la prise de nouvelles mesures sur cette question capitale.


 

 

Vidéo (en anglais)

16 septembre 2009 : le reportage du correspondant de l'UNICEF Chris Niles sur le premier voyage au Cameroun de l'Ambassadrice itinérante de l'UNICEF Mia Farrow.
 VIDÉO  haut | bas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

CRC @ 20


La Convention sur les
droits de l'enfant a
20 ans

Tous les droits,
pour tous les enfants

(Site Web en anglais)

Recherche