Centre de presse

Communiqué de presse

L’Afghanistan instaure une « Journée nationale d’unité pour les enfants » alors que la polio sera bientôt éradiquée dans le pays

Le gouvernement profitera des Journées nationales de vaccination pour lancer son tout premier programme d’enregistrement des naissances.

Kaboul/Genève/New York, le 20 mai 2003 – Le Président de l’Afghanistan, M. Hamid Karzai, a proclamé la journée d’aujourd’hui, mardi 20 mai 2003, « Journée nationale d’unité pour les enfants ». La déclaration a été faite alors que les efforts menés pour éliminer la polio dans le pays entrent dans leur dernière phase à l’occasion de la deuxième campagne des Journées nationales de vaccination (JNV) pour 2003. Six millions d’enfants afghans devraient être vaccinés au cours de ces journées, du 20 au 22 mai.

La Journée nationale d’unité pour les enfants commémore le travail accompli jusqu’à présent dans les domaines de la vaccination, de l’éducation et d’autres droits des enfants et promet une série d’initiatives importantes pour les enfants. Carol Bellamy, Directrice générale de l’UNICEF, s’est réjouie de cette déclaration, bien accueillie également par d’autres organismes des Nations Unies. « Promouvoir l’unité par le biais des droits de l’enfant représente une solution à long terme des problèmes posés par les conflits ethniques et l’instabilité politique, estime-t-elle. Mais ces droits doivent rester en tête de notre ordre du jour, non seulement aujourd’hui mais chaque jour. Cela signifie qu’il faut agir et offrir aux enfants les services dont ils ont besoin. »

Parmi ces initiatives pour les enfants, on note la décision du gouvernement d’associer les JNV anti-polio au tout premier programme national d’enregistrement des naissances. Il s’agit là d’une mesure significative pour protéger les enfants de l’exploitation et leur garantir la création de services adéquats. L’UNICEF est convaincu que l’enregistrement des naissances représente le premier droit d’un enfant, en l’absence duquel il est bien plus difficile de garantir tous les autres droits (vaccination, scolarisation, protection contre la traite, droit de vote et droit de participation à l’avenir de son pays).

Menée par le Ministère de l’intérieur avec l’aide de l’UNICEF et du Ministère de la santé, la campagne s’inspirera de l’approche « porte-à-porte » des JNV pour récolter des informations de base sur tous les enfants de moins d’un an et créer un registre central. Le programme devrait également appuyer la stratégie nationale de vaccination anti-polio qui entre dans une phase capitale. La vaccination contre la polio doit toucher absolument tous les enfants pour être efficace car il suffit d’un cas oublié pour relancer l’épidémie. C’est pourquoi ceux qui luttent contre ce fléau en Afghanistan et partout dans le monde se félicitent de cette initiative.

« C’est un bon point de départ, affirme Mme Bellamy. Il montre parfaitement que les programmes humanitaires peuvent affermir une bonne gouvernance, ce qui est une bonne nouvelle pour les enfants et leurs familles. Mais il reste beaucoup à faire en Afghanistan pour garantir à tous les jeunes Afghans, et aux filles en particulier, l’accès aux droits et services fondamentaux. »

Les écoliers afghans auront aussi des raisons de se réjouir : la Journée nationale d’unité sera l’occasion d’ouvrir des écoles neuves ou rénovées, suite aux initiatives lancées par l’UNICEF en collaboration avec le Ministère de l’éducation et visant à réintégrer les enfants dans le système éducatif. Des résultats bien réels ont été obtenus dans ce domaine, grâce à un programme national et à la participation enthousiaste des enfants. Dans un pays où, il n’y a pas si longtemps, l’éducation des filles était quasiment interdite, la campagne « Rentrée des classes » de l’UNICEF a permis de doubler les effectifs scolaires ces deux dernières années. Quelque 4,2 millions d’élèves d’école primaire, dont un grand nombre de filles, devraient retourner en classe au cours de l’année scolaire 2003-2004.

L’Afghanistan est l’un des sept pays où la polio reste endémique. Il est sur le point d’enrayer la transmission du virus grâce à la campagne de vaccination menée par le Ministère de la santé, avec l’appui de l’UNICEF, de l’OMS, des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et du Rotary International.

Pendant trois jours, la campagne de vaccination anti-polio mobilisera environ 30 000 agents sanitaires et bénévoles, qui feront du porte à porte pour vacciner chaque enfant, où qu’il se trouve. Ces vaccinateurs pourront compter sur l’aide de centaines de membres du personnel de l’UNICEF et de l’Organisation mondiale de la Santé qui fournissent l’assistance technique, les vaccins et l’équipement nécessaire à leur acheminement pendant les Journées nationales de vaccination ainsi qu’une aide pour le transport des contrôleurs et le paiement des incitations financières pour les vaccinateurs.

« Les Afghans ont continué à travailler pendant des années de conflit, d’incertitude politique et de migrations des populations pour créer de meilleures conditions de vie pour leurs enfants, fait valoir Sharad Sapra, Représentant de l’UNICEF dans ce pays. Les résultats obtenus dans la lutte contre la polio, entre autres, témoignent de leurs efforts, dont ils sont fiers à juste titre. »

Note pour les rédacteurs en chef à propos de l’éradication de la polio en Afghanistan :

  • Les JNV anti-polio, organisées en Afghanistan depuis 1997, ont permis d’y remporter d’éclatants succès.
  • Au cours des cinq séries organisées en 2002 ainsi que de celle qui a déjà eu lieu en 2003 (15-17 avril), la campagne de vaccination a touché 6 millions d’enfants.
  • En 1999, on a recensé 150 cas de polio en Afghanistan. On en a confirmé 10 à peine l’an dernier.
  • La majorité de ces cas sont limités aux régions du sud de l’Afghanistan. Le Ministère de la santé, l’UNICEF, l’OMS et les CDC espèrent stopper la transmission du virus dans le sud cette année. Ce serait une étape critique dans l’éradication de la maladie en Afghanistan même et une date capitale dans le calendrier de l’éradication de la maladie à l’échelon mondial.
  • L’UNICEF, l’OMS, les CDC et le Rotary International, tous partenaires de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la polio, ont récemment annoncé qu’ils allaient procéder à une réorientation tactique dans leur lutte contre la maladie parce qu’il leur manque environ 275 millions de dollars. Ils ont prévenu la communauté internationale que, bien que l’on soit sur le point d’éradiquer la polio, ces fonds doivent leur parvenir pour que l'on puisse vivre un jour dans un monde libre de la polio.

Pour de plus amples informations, veuillez vous adresser à :

Chulho Hyun
UNICEF Kaboul
chyun@unicef.org (+93) 702 78493

Mohammad Jalloh
UNICEF Média, New York
mjalloh@unicef.org (212) 326-7516

Claire Hajaj
UNICEF Média, New York
chajaj@unicef.org (212) 326-7566

Damien Personnaz
UNICEF Média, Genève
dpersonnaz@unicef.org (+41-22) 909 5517

Des images vidéo sur le travail de l’UNICEF en Afghanistan dans le domaine de la polio ou dans d’autres sont disponibles.

Pour visionner des extraits ou commander : http://www.unicef.org/broadcast/brolls/

Le financement de l’UNICEF se fait exclusivement par des dons de particuliers, de fondations, d’entreprises ou de gouvernements. Pour les contributions destinées à permettre à l’UNICEF de continuer à soutenir l’Initiative mondiale pour l’éradication de la polio, visiter le site http://www.supportunicef.org/.


 

 

 

Recherche