Centre de presse

Communiqué de presse

UNICEF : 1,1 million d’infections au VIH évitées chez les enfants

NEW YORK, le 28 novembre 2014 – On estime à environ 1,1 million le nombre d’infections au VIH évitées chez les enfants de moins de 15 ans entre 2005 et 2013, le nombre de nouveaux cas ayant chuté de plus de 50 pour cent pendant cette période, d’après des données publiées par l’UNICEF aujourd’hui à l’approche de la Journée mondiale de la lutte contre le SIDA.

Ces progrès extraordinaires sont le résultat de l’amélioration de l’accès pour des millions de femmes enceintes vivant avec le VIH aux services de prévention de la transmission mère-enfant (PTME). Il s’agit notamment du traitement à vie contre le VIH qui réduit nettement le risque de transmission du virus aux bébés et garde les mères en vie et en bonne santé.

« Si nous pouvons éviter 1,1 million de nouvelles infections au VIH chez les enfants, nous pouvons protéger chaque enfant du VIH – à condition seulement d’atteindre chaque enfant, » a affirmé le Directeur général de l’UNICEF Anthony Lake. « Nous devons réduire l’écart, et investir davantage pour atteindre chaque mère, chaque nouveau-né, chaque enfant et chaque adolescent avec les programmes de prévention et de traitement du VIH qui peuvent sauver et améliorer leur vie. »

Les baisses les plus nettes ont eu lieu entre 2009 et 2013 dans huit pays africains : le Malawi (67 %); l’Éthiopie (57 %); le Zimbabwe (57 %); le Botswana (57 %); la Namibie (57 %); le Mozambique (57 %); l’Afrique du Sud (52 %) et le Ghana (50 %).

Mais l’objectif mondial de réduire les nouveaux cas d’infection au VIH chez les enfants de 90 pour cent entre 2009 et 2015 reste hors de portée. Seulement 67 pour cent des femmes enceintes vivant avec le VIH dans les pays à revenu faible et intermédiaire ont reçu les traitements antirétroviraux les plus efficaces pour la PTME en 2013.

Les disparités dans l’accès au traitement constituent un frein aux améliorations. Parmi les personnes vivant avec le VIH dans les pays à revenu faible et intermédiaire, les adultes ont beaucoup plus de chances que les enfants de recevoir un traitement antirétroviral. En 2013, 37 pour cent des adultes âgés de 15 ans et plus ont reçu un traitement, contre seulement 23 pour cent d’enfants (âgés de 0 à 14 ans), soit moins d’un sur quatre.

Les tendances de la mortalité due au SIDA chez les adolescents soulèvent également de vives inquiétudes. Tandis que tous les autres groupes d’âge ont connu une baisse de près de 40 pour cent des décès liés au SIDA entre 2005 et 2013, les adolescents (âgés de 10 à 19 ans) sont le seul groupe d’âge dans lequel les décès liés au SIDA ne sont pas en baisse.

Le document de l’UNICEF intitulé Statistical Update on Children, Adolescents and AIDS (Mise à jour statistique concernant les enfants, les adolescents et le SIDA) présente l’analyse la plus récente des données mondiales sur les enfants et les adolescents de la naissance à l’âge de 19 ans.

Pour télécharger la mise à jour des données, les tableurs Excel, les tableaux et les graphiques, veuillez consulter: www.childrenandaids.org

###

Pour télécharger des contenus multimedia.

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient. Pour en savoir plus sur l’UNICEF et son travail: www.unicef.org/french 
 
Suivez-nous sur Twitter and Facebook

d’informations, ou pour planifier une interview, veuillez contacter:
Kate Donovan, UNICEF Médias, Tél. : +1 212 326 7452, Portable : + 1 917 378 2128, e-mail: kdonovan@unicef.org
Najwa Mekki, UNICEF Médias, Tél. : +1 212 326 7448, Portable : + 1 917 209 1804, e-mail: nmekki@unicef.org


 

 

 

Recherche