Centre de presse

Déclaration conjointe

Des institutions de l’ONU accueillent avec satisfaction la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU portant sur l’accès de l’aide humanitaire à la Syrie

Déclaration commune de l’UNICEF, du Programme alimentaire mondial et du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU sur la Résolution 2165 du Conseil de sécurité

NEW YORK/ROME, 16 juillet 2014 -- Nous accueillons avec satisfaction l’adoption par le Conseil de sécurité de la résolution 2165 portant sur l’accès de l’aide humanitaire à la Syrie qui permettra de fournir à 2,9 millions de personnes de plus l’assistance qui leur est nécessaire. Cette résolution représente un tournant dans les efforts que nous menons pour faire parvenir des secours à la population syrienne sinistrée.

Dans le cadre de notre intervention actuelle face à la crise syrienne, nous nous efforçons, avec d’autres responsables d’institutions et nos ONG partenaires, de trouver de toute urgence les meilleurs moyens d’appliquer la résolution.

Les équipes du PAM sont  présentes sur le terrain pour mettre en place immédiatement les mesures de contrôle prescrites par la résolution. L’UNICEF a déjà rassemblé des fournitures humanitaires prêtes à être acheminées par les premiers convois transfrontaliers prévus par la résolution, notamment des couvertures, du matériel pour la purification de l’eau, des trousses d’hygiène et des seringues.

Les enfants qui ont faim et sont sans abri ne savent pas ou ne se préoccupent pas de savoir s’ils se trouvent dans un secteur contrôlé par l’opposition ou le gouvernement. Ils veulent simplement pouvoir manger à leur faim et disposer d’un lieu sûr pour vivre. À l’intérieur de la Syrie, près de 11 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire immédiate. Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour les aider en leur faisant parvenir de l’aide humanitaire par les itinéraires les plus directs, qu’elles se trouvent de l’autre côté des frontières ou au-delà des lignes de combat et cette résolution nous aidera à atteindre ce but.  

Cette résolution tente de lever un obstacle mais il en reste de nombreux autres. De grandes parties de la Syrie sont transformées en zones de combat et par conséquent les conditions d’acheminement de l’aide humanitaire y sont très difficiles. Les convois doivent faire face à de lourdes procédures administratives pour recevoir l’autorisation d’aller d’un point à l’autre. L’acheminement de l’aide à tant de personnes représente des sommes gigantesques et la mobilisation des fonds est difficile.    

Nous renouvelons les appels lancés par le Secrétaire général et le système de l’ONU auprès de toutes les parties au conflit et à celles capables de les influencer pour qu’elles facilitent un accès sans conditions de l’aide humanitaire à toutes les personnes qui en ont besoin, cela sans discrimination aucune et en pouvant utiliser tous les itinéraires possibles.   

Valerie Amos
Secrétaire générale adjointe de l’ONU pour les affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d’urgence

Ertharin Cousin
Directrice générale, Programme alimentaire mondial

Anthony Lake
Directeur général, UNICEF

###

Pour plus d’informations :

Clare Doyle, OCHA New York. Tél : +1-212-963-5009, mobile : +1-646-288-6331, doylecm@un.org

Marixie Mercado, UNICEF New York. Tél : +1-212-326-7133, mobile : +1-917-213-5188, mmercado@unicef.org

Bettina Luescher, PAM New York. Tél : +1-646-556-6909, mobile : +1-646-824-1112, bettina.luescher@wfp.org


 

 

 

Recherche