Centre de presse

Communiqué de presse

Une nouvelle campagne d'assainissement vise à éliminer le choléra en Haïti

Vaincre le choléra grâce à un partenariat solide entre les communautés haïtiennes, le Gouvernement et leurs partenaires

PORT-AU-PRINCE, le 16 juillet 2014 – L’UNICEF et le Gouvernement haïtien redoublent d’efforts contre le choléra en lançant cette semaine la Campagne nationale de l'assainissement, qui vise à éliminer la défécation à l’air libre dans le pays.

La Campagne nationale de l'assainissement ciblera 55 communautés dans 10 départements, soit 3,8 millions de personnes, 2 500 écoles et 500 centres de santé.

« Tant que tous les ménages n’auront pas accès à de l'eau potable et à des installations sanitaires,  le choléra et d'autres maladies d'origine hydrique continueront à menacer les familles vulnérables de tout le pays, a déclaré le Premier ministre Laurent Lamothe. Nous comptons sur le soutien de l'ONU et celui de nos partenaires internationaux pour parvenir à ce but. »

L’approche d’ « Assainissement total piloté par la communauté » (ATPC) encourage le changement de comportement et les prises d’initiatives au niveau de la communauté. Elle a déjà été utilisée avec succès dans trois départements. Ces programmes d’ATPC, renforcés par la fourniture d'eau potable, l'utilisation d’infrastructures d’assainissement sûres et de bonnes pratiques d'hygiène, peuvent enrayer la propagation du choléra.

Moins d'une famille sur deux a accès à une source d'eau améliorée dans les zones rurales d'Haïti, contre 77 pour cent dans les zones urbaines. Une famille sur quatre seulement a accès à des latrines améliorées. Cet environnement aggrave les risques de choléra et de maladies diarrhéiques, en particulier pendant la saison des pluies.

« Nous ne pouvons vaincre les maladies diarrhéiques - y compris le choléra - et améliorer la santé des familles qu’en abordant les causes profondes du problème et en proposant des solutions durables, a déclaré Edouard Beigbeder, Représentant de l'UNICEF en Haïti. Voilà pourquoi cette campagne est d’une importance capitale et le début d'un nouveau chapitre dans cette lutte commune. » 

Le plan de l'UNICEF et du Gouvernement combinent l'approche de sensibilisation des communautés avec la construction d’infrastructures. Le Gouvernement du Canada, qui contribuera 11 millions de dollars É.-U. au cours des trois prochaines années pour lutter contre le choléra et les causes de la mortalité infantile, et le Gouvernement du Japon/Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), qui ont fait don de 2,5 millions de dollars pour 2014-2015, font partie des principaux bailleurs de fonds.

Le programme actuel de l'UNICEF fournira des points d'eau fonctionnels dans les communautés à risque et des toilettes appropriées pour desservir jusqu’à 90 pour cent de la population dans les zones où sévit le choléra. Le programme vise à enrayer la propagation du choléra et à réduire de moitié l'incidence des diarrhées au cours des deux prochaines années.

Le programme s'appuie sur les succès remportés l'année dernière. Déjà, le nombre de décès et de maladies imputables au choléra sont en baisse de 75 pour cent au premier semestre de 2014 par rapport au premier trimestre de 2013.

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient. Pour en savoir plus sur l’UNICEF et son travail, veuillez consulter le site www.unicef.org/french

Suivez-nous sur Twitter et Facebook

Pour de plus amples informations :
Moustapha Niang, Eau, Assainissement et Hygiène, UNICEF Haïti, +50938811087, mniang@unicef.org
Cornelia Walther, Chargée de la communication par interim, UNICEF Haïti, +509 48935035, cwalther@unicef.org

 


 

 

 

Recherche