Centre de presse

Note aux médias

Six mois après le début des combats dans la capitale centrafricaine, l’horreur n’épargne pas les enfants, affirme l’UNICEF

#CARcrisis est la situation d’urgence régionale de l’UNICEF la moins bien financée

GENÈVE/BANGUI, République centrafricaine, 13 juin 2014 – Six mois après le début des violents combats qui ont éclaté à Bangui, capitale de la République centrafricaine, le pays affiche des dizaines de décès d’enfants, plusieurs centaines d’enfants blessés et des milliers d’enfants déplacés.
 
« La violence en République centrafricaine est poignante tant elle est brutale et vicieuse, et les enfants ne sont pas épargnés, déclare le Représentant de l’UNICEF en République centrafricaine, Souleymane Diabaté. En moyenne, au moins un enfant a été grièvement blessé ou tué lors des affrontements qui sont intervenus quotidiennement au cours des six derniers mois. Ce cycle de brutalité et de représailles doit cesser. »
 
Selon l’UNICEF, 277 enfants ont été grièvement blessés et 74 ont trouvé la mort au cours des six derniers mois. Les chiffres sont beaucoup plus élevés en réalité, notamment les décès et les maladies résultant de l’effondrement total des services de base. En raison d’une violence et d’une insécurité incessantes dans certaines régions du pays, l’UNICEF n’est pas en mesure de prendre connaissance de tous les cas de violence perpétrée contre des enfants.
 
Une situation qui continue à empirer dans l’ensemble du pays, y compris la capitale, oblige un nombre croissant de personnes à fuir leur domicile. On compte aujourd’hui plus d’un demi-million de personnes déplacées, dont au moins la moitié sont des enfants.
 
Encore 347 000 personnes – dont les deux tiers sont des enfants – ont fui leur pays et se sont réfugiées pour la plupart au Cameroun, mais également en République du Congo, en République démocratique du Congo et au Tchad.
 
L’UNICEF collabore étroitement avec ses partenaires pour protéger les enfants contre la violence, leur offrant des espaces sécurisés pour étudier et un soutien psychologique à ceux qui sont le plus éprouvés. Les enfants séparés de leurs familles sont enregistrés pour être réunis le plus rapidement possible avec elles. Les négociations se poursuivent avec les groupes armés qui ont recruté des enfants afin que ceux-ci soient libérés immédiatement et puissent être réinsérés dès que possible dans leurs communautés.
 
L’UNICEF contribue également à fournir une aide humanitaire aux enfants déplacés et à leurs familles dans le besoin, leur fournissant de l’eau potable, des installations sanitaires et d’autres objets de première nécessité tels que bâches pouvant servir d’abri, nattes en matière plastique et jerrycans.
 
La pénurie de fonds est très préoccupante. La crise en République centrafricaine et dans les pays voisins est la situation d’urgence régionale à grande échelle où intervient l’UNICEF qui dispose des fonds les plus faibles. À la fin du premier semestre, moins de 25 % seulement des besoins financiers estimés à 120 millions de dollars pour 2014 ont été satisfaits.
 
« Nous avons la ferme intention de maintenir le cap et de faire tout notre possible pour les enfants de la République centrafricaine,  a déclaré M. Diabaté. La communauté internationale doit aussi assumer ses responsabilités. » 
 
 ###
 
À propos de l’UNICEF
L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient. Pour de plus amples informations concernant l’UNICEF et ses travaux, consulter : www.unicef.org/french

Des photos et images vidéo provenant de République centrafricaine sont disponibles sur le site : http://uni.cf/1lkPSNr

 Suivez-nous sur Twitter  et Facebook


Pour plus d’informations :

Linda Tom, UNICEF Bangui, Tél. : +236 70550210, ltom@unicef.org
Laurent Duvillier, UNICEF Dakar, Tél. : +221 77 740 35 77, lduvillier@unicef.org
Najwa Mekki, UNICEF New York, Tél. : +1-212-326-7448, portable : +1-917-209-1804, nmekki@unicef.org


 

 

 

Recherche