Centre de presse

Communiqué de presse

L’Afghanistan lance une campagne de vaccination pour sauver femmes et nouveau-nés

« Le président s’engage à l’appuyer pleinement pour en garantir le succès. »

Kaboul/New York, le 31 janvier 2003 - L’UNICEF a annoncé aujourd’hui le lancement d’une semaine de vaccinations antitétaniques pour des milliers de femmes afghanes, dans le cadre d’une campagne mondiale visant à éliminer le tétanos maternel et néonatal d’ici à 2005. Du 2 au 8 février, agents sanitaires et bénévoles chercheront à joindre 740 000 Afghanes âgées de 15 à 45 ans. La campagne a reçu le soutien enthousiaste du président Hamid Karzai. Lors d’un discours télévisé, celui-ci a exhorté les femmes à se présenter sans faute à la vaccination.

« Protéger les Afghanes contre le tétanos maternel est l’un des moyens les plus simples et les plus efficaces de réduire le taux de mortalité maternelle catastrophique du pays, l’un des plus élevés au monde en ce moment, a fait valoir Carol Bellamy, Directrice générale de l’UNICEF. Associé à d’autres interventions élémentaires en matière de santé des femmes, le vaccin antitétanique peut sauver la vie à des milliers d’Afghanes ainsi qu’à leurs nouveau-nés. »

Une étude récente de l’UNICEF et des Centers for Disease Control and Surveillance (CDC) a montré que près de la moitié des décès survenus chez les Afghanes âgées de 15 à 49 ans résulte de complications liées à la grossesse ou à l’accouchement. L’étude montre qu’en Afghanistan, on enregistre le décès d’environ 1 600 femmes pour 100 000 naissances vivantes. Dans la province du Badakhstan, une région isolée où le taux de mortalité maternelle est le plus élevé du monde, on s’est aperçu que 26 pour cent des décès de nouveau-nés sont imputables au tétanos néonatal.

La campagne de cette semaine marque une première dans l’administration du vaccin antitétanique en Afghanistan. Pour la première fois, les agents de vaccination utiliseront un nouvel appareil appelé Uniject. Cette seringue pré-remplie peut être utilisée par du personnel non médical, comme les accoucheuses traditionnelles, ce qui améliore la capacité du pays à servir des femmes vivant dans des communautés reculées qui n’ont pas accès aux dispensaires ou aux cliniques. Jusqu’à présent, les vaccins ne pouvaient être administrés que par du personnel soignant spécialement formé.

Au cours de cette campagne d’une semaine (la première des trois prévues en 2003), plus de 1 000 équipes vaccinatrices se rendront dans plusieurs villes du pays, Kaboul, Kandahar, Jalalabad et Mazar. La campagne est organisée par le Ministère de la santé avec l’appui de l’UNICEF et de l’OMS, ainsi que le soutien actif des ONG partenaires. Le Gouvernement japonais paie pour les vaccins antitétaniques, les seringues à usage unique et les boîtes sécurisées pour Jalalabad, Kandahar et Mazar.

Le tétanos maternel et néonatal

Le tétanos néonatal est une maladie mortelle ; dans les pays en développement, c’est l’une des principales causes de décès des nourrissons. Près de 70 pour cent des bébés qui contractent la maladie meurent au cours de leur premier mois d’existence. Huit pour cent de tous les décès néonatals sont actuellement imputables au tétanos, qui tue environ 200 000 bébés par an dans le monde. Le tétanos néonatal est dû à une mauvaise hygiène périnatale, avec contamination du cordon ombilical par des spores tétaniques au moment où on le sectionne ou on le panse.

Au plan mondial, le tétanos est responsable de près de 5 pour cent des décès maternels. Pour l’année 2001 uniquement, il a tué 30 000 femmes. La contamination par des spores du tétanos se fait par des plaies ouvertes et est liée à des méthodes d’accouchement peu sûres et non hygiéniques. Ces décès peuvent être évités si les femmes à risque ont reçu le vaccin antitétanique et que l’on observe une bonne hygiène obstétricale au cours du travail et de l’accouchement.

L’UNICEF travaille avec l’OMS, le FNUAP, PATH, Basic et Save the Children, pour éliminer le tétanos maternel et néonatal d’ici à 2005. Jusqu’à présent, l’Initiative visant à éliminer le tétanos maternel et néonatal a reçu des dons importants de l'US Fund for UNICEF et autres Comités nationaux de l’UNICEF, du Gouvernement du Japon, d’Exxon, des Ronald McDonald House Charities, de la Fondation Gates et de Becton Dickenson.

Pour de plus amples informations, veuillez vous adresser à :

Mohammad Jalloh, UNICEF Média, New York
(1-212) 326 7516, mjalloh@unicef.org

Chulho Hyun, UNICEF Média, Kaboul
Portable: +93 702 78493 (International), 0702 78493 (Local),chyun@unicef.org


 

 

 

Recherche