Centre de presse

Communiqué de presse

L’UNICEF et le Fonds mondial coordonnent leur action pour améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants

Un nouvel accord renforcera la coordination dans la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme

GENÈVE/NEW YORK, 22 avril 2014 – L’UNICEF et le Fonds mondial ont renforcé aujourd’hui leur collaboration de longue date avec un nouvel accord dans le but de mieux coordonner les actions menées pour réduire l’impact du VIH, de la tuberculose et du paludisme ainsi que pour améliorer la santé de mère, des nouveau-nés et des enfants. 

Mark Dybul, Directeur général du Fonds mondial, et Anthony Lake, Directeur général de l’UNICEF, ont signé un nouveau protocole d’accord qui souligne l’importance de la coordination entre les investissements dans des produits permettant de prévenir et traiter le VIH, la tuberculose et le paludisme et ceux prévus pour améliorer l’état de santé général de la mère, du nouveau-né et de l’enfant. 

« Le Fonds mondial a permis d’élargir l’accès, pour des millions de mères et d’enfants, aux  produits indispensables capables de prévenir et traiter le VIH, la tuberculose et le paludisme, a dit Anthony Lake. Ce nouvel accord aidera les gouvernements à intégrer ces investissements cruciaux au sein des services qui contribuent à améliorer la santé générale de  la mère, du nouveau-né et de l’enfant. Cette intégration, qui augmentera l’efficacité des actions menées par ces deux organisations, pourrait permettre de sauver des millions de vies. » 

Plus précisément, le Fonds mondial et l’UNICEF se sont mis d’accord pour identifier ensemble les pays où les investissements contre le VIH et le paludisme effectués en faveur des mères et des enfants pourraient être mieux harmonisés avec les investissements réalisés en faveur de la santé générale de la mère, du nouveau-né et de l’enfant. Dans un premier temps, pourraient figurer, parmi ces produits, le fer, l’acide folique, les vaccins contre le tétanos, de quoi dépister et traiter la syphilis chez les femmes enceintes ainsi que les sels de réhydratation orale et du zinc pour soigner les maladies diarrhéiques chez les enfants.    

Dans le cadre de ce nouvel accord, le Fonds mondial et l’UNICEF encourageront les gouvernements et les mécanismes nationaux de coordination à intégrer une gamme complète de soins et de soutien en faveur des mères et des enfants et à demander des subventions du Fonds mondial alignant les programmes de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme sur les initiatives plus larges s’occupant de la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant. L’UNICEF épaulera les gouvernements qui souhaitent examiner et réviser leurs stratégies nationales pour renforcer cette harmonisation et les aidera à mobiliser les aides financières supplémentaires nécessaires à l’achat de fournitures et de matériel destinés à la prise en charge des mères, des nouveau-nés et des enfants. 

« Ce partenariat entre l’UNICEF et le Fonds mondial renforce ce qui fonctionne déjà sur le terrain dans de nombreux pays, a dit Mark Dybul. Nous devons aller beaucoup plus loin et, en collaborant ainsi, nous pouvons réaliser des progrès considérables pour les femmes et les enfants du monde entier. »

###

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient. Pour en savoir plus sur l’UNICEF et son action : www.unicef.org/french

Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook

À propos du Fonds mondial
Le Fonds mondial est une institution financière internationale qui se consacre à recueillir et à verser des ressources financières dans le but de prévenir et traiter le VIH et le SIDA, la tuberculose et le paludisme. Le Fonds mondial encourage les partenariats entre les gouvernements, la société civile, le secteur privé et les communautés touchées par les maladies, la façon la plus efficace d’aider ceux qui ont besoin d’assistance. Cette approche innovante s’appuie sur la prise en charge des programmes au niveau national et sur une aide financière basée sur les performances, ce qui veut dire que les habitants des pays mettent en place des programmes s’appuyant sur leurs priorités et que le Fonds mondial apporte une aide financière là où des résultats vérifiables sont obtenus. Depuis sa création, le Fonds mondial a appuyé plus de 1 000 programmes dans plus de 140 pays, fournissant des soins contre le SIDA à 6,1 millions de personnes, des soins contre la tuberculose à 11,2 millions d’autres et distribuant 360 millions de moustiquaires imprégnées d’insecticide pour la prévention du paludisme.  Le Fonds mondial travaille en collaboration étroite avec d’autres organisations bilatérales et multilatérales pour compléter l’action menée pour lutter contre ces trois maladies.  

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Kate Donovan, UNICEF New York, tél. : + 1 212 326 7452, kdonovan@unicef.org

Seth Faison, The Global Fund, tél. : +41 79 788 1163, seth.faison@theglobalfund.org


 

 


 

 

 

Recherche